Fake For Real

Depuis 1997 : critiques, dossiers, sélections et autres papiers, dédiés au rap (et parfois à d'autres musiques)
Home

Aller au menu | Aller à la recherche

RAP, HIP-HOP - 100 mixtapes

, 22:56 - Lien permanent

Pour célébrer la sortie le 18 mai 2017, de son anthologie consacrée aux mixtapes, Fake For Real vous révèle sa sélection. Cette dernière est consacrée exclusivement à l'espace nord-américain et à la période de 2000 à 2015, quand la mixtape est passé de joujou à DJ à objet pour rappeurs, quand ce format est devenu un album alternatif plutôt qu'un véritable mix. Cette liste vous présente 100 oeuvres à retenir (pas toujours les mêmes que celles traitées dans le livre), retenues sur un critère de qualité. Par ailleurs, dans l'espace réservé au bas de cet article, vous pourrez nous faire part AUSSI de vos propres favoris, qui seront révélés plus tard.

FUTURE - True Story

Plus grand chose, après 2010, ne sépare une mixtape d'un album. Pour opérer une distinction, nous nous sommes donc fondés sur ce que déclarent leurs auteurs. Ainsi, quelques sorties distribuées à la manière des mixtapes (le XXX de Danny Brown, par exemple, est un bon cas d'école), mais annoncées officiellement comme des albums en bonne et due forme, ont été exclues de cette sélection.

Dans un premier temps, cette sélection se focalise sur les années 2008 à 2015.


# 100. LIL WAYNE - Sorry 4 The Wait (2011)

LIL WAYNE - Sorry 4 The Wait

Pour s'excuser de la sortie tardive du quatrième épisode de la série Tha Carter, Lil Wayne faisait patienter ses fans avec une nouvelle mixtape. A cette époque, en 2011, ses meilleures années étaient derrière lui, peu à peu le rappeur de La Nouvelle Orléans perdait de sa superbe. Sorry 4 The Wait, cependant, une sortie dans la lignée de No Ceilings, serait sa dernière grande mixtape.

Lire la chronique :: télécharger la mixtape


# 099. RICH BOY - Bigger Than the Mayor (2008)

RICH BOY - Bigger Than the Mayor

Ce qui était notable avec Bigger Than the Mayor, à une époque où la limite entre album et mixtape était encore établie, c'est qu'il comptait peu de déchets. Il n'était qu'un en-cas, censé nous faire patienter avant la sortie du second opus du rappeur de l'Alabama, Break the Pot. Et pourtant, avec le recul, ce projet délivré avec le renfort des hommes du moment pourrait bien être son plus solide.

Lire la chronique :: télécharger la mixtape


# 098. KING LOUIE - Tony (2014)

KING LOUIE - Tony

La drill music n'a jamais vraiment donné de grands albums. C'est, substantiellement, essentiellement, un genre à mixtapes. Et King Louie, le pionnier de cette musique associée aux quartiers les plus dangereux de Chicago, a excellé dans cette discipline, comme il le prouvait encore en 2014 avec son projet le plus noir et le plus poisseux, articulé autour d'un "Live & Die in Chicago" d'anthologie.

Lire la chronique :: télécharger la mixtape


# 097. BLUE SKY BLACK DEATH & NACHO PICASSO - Exalted (2012)

BLUE SKY BLACK DEATH & NACHO PICASSO - Exalted

Drôle d'alliance que celle qui, à Seattle, a uni Nacho Picasso, un rappeur au flow lancinant de défoncé, au duo Blue Sky Black Death, des producteurs issus de la scène rap indé, à qui il est arrivé de collaborer avec des poids lourds. Celle-ci, pourtant, a fonctionné. Sur une série de plusieurs mixtapes, la musique ampoulée des uns a convenu à merveille au phrasé lent, nasillard et narquois de l'autre.

Lire la chronique :: télécharger la mixtape


# 096. SOSAMANN - Trap'd Out 2 (2015)

SOSAMANN - Trap'd Out 2

Les membres de la Sauce Factory ont un temps, au milieu des années 2010, semblé incarner la relève de la longue tradition rap de Houston. Si quelques caractéristiques de la ville texane étaient bel et bien présentes chez eux, comme leur passion pour la codéine, c'est pourtant et plutôt la trap music d'Atlanta qu'ils évoquaient, comme Sosamann sur cette mixtape, l'une des meilleures du collectif.

Lire la chronique :: télécharger la mixtape


# 095. FUTURE & DJ ESCO - 56 Nights (2015)

FUTURE & DJ ESCO - 56 Nights

Au terme de sa chevauchée fantastique de 2014 et 2015, pendant laquelle il s'est remis en selle avec une trilogie de mixtapes, Future proposait 56 Nights. Conçue avec un DJ Esco sorti tout juste des prisons de Dubaï, et produite de manière minimaliste par Southside, elle était peut-être la plus sombre de toutes, et annonçait la réussite que serait le prochain album du rappeur d'Atlanta, DS2.

Lire la chronique :: télécharger la mixtape


# 094. THEOPHILUS LONDON - This Charming Mixtape (2009)

THEOPHILUS LONDON - This Charming Mixtape

Theophilius London, c'est l'exemple même de ce rap pour défilé de modes né du succès de Kanye West. Ca en est l'aboutissement, avec cette mixtape où il réinterprète tous les genres imaginables (l'electro pop de Kraftwerk, le gospel, Whitney Houston, Bill Withers, la musique africaine d'Amadou et Mariam, etc.), et où il regroupe le tout sous une pochette inspirée par Elvis Costello.

Lire la chronique :: télécharger la mixtape


# 093. ILOVEMAKONNEN - I Love Makonnen (2014)

ILOVEMAKONNEN - I Love Makonnen

Un rappeur et chanteur, esthéticien de formation, dont le passe-temps est de maquiller des têtes de poupées. Sans nul doute, Makonnen Sheran aura tenu sa place parmi les artistes bizarres générés par la scène d'Atlanta. Située quelque part entre des hymnes trap music et des complaintes amoureuses, sa musique, bientôt cooptée par Drake, aura cependant mérité l'attention.

Lire la chronique :: télécharger la mixtape


# 092. MAX B - Public Domain 6: Walking the Plank (2009)

MAX B - Public Domain 6: Walking the Plank

Des mixtapes, Max B a en proposé tant qu'il est difficile d'en déterminer la meilleure. La sixième édition de Public Domain, toutefois, a une saveur spéciale. Elle était sortie juste après le jugement qui l'enverrait pour longtemps en prison. Sa pièce centrale, "I Never Wanna Go Back", était même une complainte, superbe, où le rappeur partageait son angoisse d'une nouvelle incarcération.

Lire la chronique :: télécharger la mixtape


# 091. JUICY J & LEX LUGER - Rubba Band Business 2 (2011)

JUICY J & LEX LUGER - Rubba Band Business 2

C'est en marge, que Juicy J s'est d'abord fait connaître, avec Three 6 Mafia, avant de triompher dans les années 2000. Et quand il s'est agi de continuer en solo, c'est aussi en marge, plus ou moins, qu'il a donné le meilleur de lui-même. Ses mixtapes, en effet, ont souvent été supérieures à ses albums, notamment sa série des Rubba Band, sortis avec le producteur du moment, Lex Luger.

Lire la chronique :: télécharger la mixtape


# 090. LIL B - 6 Kiss (2009)

LIL B - 6 Kiss

Avec I'm Thraxx, 6 Kiss fut la première grande mixtape de Lil B, le BasedGod, cet ancien rappeur du groupe californien hyphy The Pack qui se réinventait en incroyable messie rap, s'imaginait en gourou du développement personnel, mélangeait avec folie raps extrêmes et sons bizarres, et qui inventait le cloud rap au passage. Les années 2010, quelque part, sont nées avec cet OVNI.

Lire la chronique :: mixtape indisponible


# 089. ALLEY BOY - Purgatory (2011)

ALLEY BOY - Purgatory

Au Sud, on a la métaphore biblique facile. Et avec Purgatory: The Story of Judas, une mixtape sortie au cours de sa période la plus faste, avec l'appui de DJ Drama, Alley Boy l'a maniée à son tour. Celui qui tirait son nom des couloirs de sa prison jouait ici son propre rôle, celui du pécheur impénitent des rues d'Atlanta, pétri de violences et de frustrations, sur une trap music viscérale.

Lire la chronique :: télécharger la mixtape


# 088. FUTURE - Monster (2014)

FUTURE - Monster

Les meilleurs moments de la carrière de Future ont toujours été précédés d'une nuée de mixtapes d'anthologie. Ce fut le cas en 2014 et 2015, par exemple. Entre le décevant album Honest et le bien mieux reçu DS2, le rappeur d'Atlanta allait se lancer dans une chevauchée fantastique, avec une nouvelle série de projets gratuits remarquables, dont ce premier volet que fut le sombre Monster.

Lire la chronique :: télécharger la mixtape


# 087. NICKI MINAJ - Beam Me up Scotty (2009)

NICKI MINAJ - Beam Me up Scotty

Avant que n'apparaisse Nicki la superstar, il y eut la Nicki des mixtapes, la protégée de Lil Wayne qui, sur une série de trois projets, démontra qu'elle était avant tout une rappeuse. Beam Me up Scotty est la plus importante. Elle fut sa rampe de lancement, son marchepied vers une fructueuse carrière commerciale, celle où, déjà, s'entendaient ses envies d'élargir sensiblement son registre.

Lire la chronique :: télécharger la mixtape


# 086. KODAK BLACK - Heart of the Projects (2014)

KODAK BLACK - Heart of the Projects

Âgé d'à peine 18 ans, ce disciple floridien de Lil Boosie qu'est Kodak Black (l'influence était visible tant par la voix, que par ce rap de délinquant pas tout à fait exempt de considérations sociales) commençait à se faire connaître avec cette seconde mixtape. D'une qualité exceptionnelle pour ce jeune âge, elle prouvait que l'enfant des projects de Pompano Beach avait déjà tout d'un grand.

Lire la chronique :: télécharger la mixtape


# 085. GUNPLAY - Bogota Rich: The Prequel (2012)

GUNPLAY & DJ HOLIDAY - Bogota Rich: The Prequel

En ces années-là, Gunplay avait le feu sacré, il était possédé. Dans la foulée de Inglorious Bastard et de Off Safety, ses grandes mixtapes de 2011, le Floridien rempilait avec Bogota Rich. Ce n'était censé être qu'un avant-goût de l'album prévu chez Def Jam. Mais bien plus qu'en 2015, quand Gunplay le sortirait enfin, c'était le bon moment pour apprécier à pleine mesure son rap barbare.

Lire la chronique :: télécharger la mixtape


# 084. MIKE WILL MADE IT - #MikeWiLLBeenTrill (2013)

MIKE WILL MADE IT -  #MikeWiLLBeenTrill

Mike Will, en 2013, c'était le producteur du moment. Peu après ses débuts dans l'ombre de Gucci Mane, c'est avec Miley Cyrus qu'il paradait, produisant son album et s'offrant ainsi une notoriété (très) grand public. Et même quand il nous offrait des morceaux moins en vue que ses nombreux tubes, il convainquait, comme avec la compilation de collaborations dévoilée sur cette mixtape.

Lire la chronique :: télécharger la mixtape


# 083. ALLEY BOY - War Cry (2013)

ALLEY BOY - War Cry

Alley Boy prétend qu'il conçoit ses mixtapes comme ses albums. Difficile à croire, car elles n'ont pas la diversité qui est l'apanage des sorties commerciales. Au contraire, War Cry n'est que ce qu'il annonce, un cri de guerre, émanant d'une jungle urbaine, d'une zone de conflit, où la tricherie et l'hypocrisie règnent, où tout est mal et noir. Mais c'est justement là qu'est sa force, dans cet assaut unilatéral.

Lire la chronique :: télécharger la mixtape


# 082. MEYHEM LAUREN - Respect the Fly Shit (2012)

MEYHEM LAUREN - Respect the Fly Shit

Mixtape très réussie de Meyhem Lauren, Respect the Fly Shit est aussi un excellent aperçu de l'état du rap new-yorkais au début des années 2010, rassemblant plusieurs de ses éminents représentants, alors tous présents au festival SxSW d'Austin, Action Bronson, AG Da Coroner, Heems, Smoke DZA, Roc Marciano, Sean Price, Thirstin Howl III, et Harry Fraud, le producteur du moment.

Lire la chronique :: télécharger la mixtape


# 081. KID CUDI - A Kid Named Cudi (2008)

KID CUDI - A Kid Named Cudi

Vers la fin des années 2000, Kanye West trouvait un petit frère. Comme lui, et peut-être même avant lui, Kid Cudi était éclectique, il s'ouvrait aux autres musiques, et il troquait l'égo-trip pour des confessions poignantes. Ce n'était plus tout à fait du hip-hop, c'était de la variété internationale, celle qu'avec d'autres, Drake en tête, une bonne part du rap deviendrait la décennie suivante.

Lire la chronique :: télécharger la mixtape


# 080. 2 CHAINZ - T.R.U. REALigion (2011)

2 CHAINZ - T.R.U. REALigion

C'est sur le tard, au début de la décennie 2010, que l'ancien Tity Boi est devenu une star. Et cette nouvelle naissance, le rappeur d'Atlanta désormais connu sous le nom de 2 Chainz la doit pour une bonne part au circuit des mixtapes. Il y a souvent été plus convaincant que sur album. Il y a livré le meilleur de sa trap music loufoque, comme avec T.R.U. REALigion, sa plus emblématique.

Lire la chronique :: télécharger la mixtape


# 079. YOUNG JEEZY - The Real Is Back 2 (2011)

YOUNG JEEZY - The Real Is Back 2

C'est par une mixtape, Trap or Die, que Young Jeezy s'est fait connaître. Et d'autres projets essentiels de sa discographie en seront aussi, jusque dans cette période de l'après-2010 où, toujours épaulé par DJ Drama, il restait habité par la même faim, par la même fièvre, et où il avait trouvé pour le seconder un protégé de poids, Freddie Gibbs, présent ici sur pas moins de quatre titres.

Lire la chronique :: télécharger la mixtape


# 078. 100s - IVRY (2014)

100s - IVRY

100s (appelé plus tard Kossisko) est un drôle d'artiste, qui n'a cessé de se réinventer. Avec cette mixtape sortie sur Fool's Gold, le label d'A-Trak, le Californien se présentait une nouvelle fois comme un pimp. Mais au lieu la musique austère de son premier projet, Ice Cold Perm, IVRY était rempli de sons funky, clinquants, chatoyants, collant encore mieux à son personnage de maquereau magnifique.

Lire la chronique :: télécharger la mixtape


# 077. GUNPLAY - Inglorious Bastard (2011)

GUNPLAY & DJ FLETCH - Inglorious Bastard

Appuyée par toute l'artillerie qu'affectionnait le Floridien (mine patibulaire, références guerrières et imagerie nazie), Inglorious Bastard fut une mixtape manifeste. En 2011, le protégé de Rick Ross usait de sa grosse voix enflammée, et il dévastait tout sur son passage avec son rap de brute. Ce blitzkrieg ne sera pas suivi du triomphe promis. Mais en cette année-là, le rap appartenait à Gunplay.

Lire la chronique :: télécharger la mixtape


# 076. SHY GLIZZY - Fxck Rap (2012)

SHY GLIZZY - Fxck Rap

Fxck Rap est l'un des projets qui a révélé Shy Glizzy, le rappeur le plus singulier, le plus régulier et le plus attachant de Washington D.C. Pour plusieurs années, il allait nous abreuver de grandes mixtapes où, à l'image de celle-ci. Passant de l'auto-apitoiement à la forfanterie, il saurait jouer à merveille du contraste entre sa voix bizarre, son gabarit chétif, et son attitude crâne de petite frappe.

Lire la chronique :: télécharger la mixtape


# 075. GUCCI MANE - Mr. Zone 6 (2010)

GUCCI MANE - Mr Zone 6

Après une année 2009 qui, du fait de la qualité et de la quantité de sa production, aura été la sienne (et malgré un nouveau passage en prison), Gucci Mane remettait le couvert comme si de rien n'était avec une nouvelle mixtape d'anthologie. Avec elle, il n'était plus possible de nier le caractère irrésistible de ses ritournelles mélodiques, de sa trap music absurde et de son agilité verbale.

Lire la chronique :: télécharger la mixtape


# 074. GUCCI MANE - The BurrPrint: The Movie 3D (2009)

GUCCI MANE - The BurrPrint: The Movie 3D

L'innovation, c'est surfait. Ce qui importe aux gens, c'est de goûter encore et encore au même plaisir, avec ce minimum de variations qui entretient l'intérêt. C'est ce qu'avait compris Gucci Mane en 2009, l'une de ses grandes années, en ajoutant toujours plus de mixtapes à sa discographie, dont celle-ci, où il excellait encore avec ses rengaines trap et son matérialisme au comble de l'absurde.

Lire la chronique :: acheter la mixtape


# 073. LIL BOOSIE - Da Beginning (2008)

LIL BOOSIE - Da Beginning

Da Beginning était bien mal nommée. Cette mixtape, en effet, ne marquait en rien les débuts de Lil Boosie. En 2008, il était déjà une star à Baton Rouge. Avec ses sons produits par BJ, producteur maison de Trill Entertainment, avec sa musique poisseuse et son discours plein de désillusion qui lorgnait vers le blues, elle n'en marquait pas moins une nouvelle étape dans l'épopée du rappeur.

Lire la chronique :: mixtape indisponible


# 072. GUCCI MANE - The Movie (2008)

GUCCI MANE - The Movie

Le rappeur à mixtapes par excellence rencontrait le DJ à mixtapes par excellence. The Movie était la première collaboration entre Gucci Mane et DJ Drama, et bien sûr, c'était une réussite. Dédiée au deal de drogue, au luxe et à ses exploits sexuels, le tout avec un humour absurde, c'était du pur Guwop, mais avec des invités qui montraient qu'il était en train de changer de stature.

Lire la chronique :: télécharger la mixtape


# 071. LIL DURK - Signed to the Streets (2013)

LIL DURK - Signed to the Streets

Avec cette mixtape sortie avec l'appui de DJ Drama, Lil Durk rattrapait le train de la drill music de Chicago, lancée à toute allure depuis l'année précédente, mais qu'il avait manqué pour cause de problèmes judiciaires. Par la même occasion, il faisait subir une nouvelle mue à cette musique nihiliste, émanation des quartiers les plus violents de Chicago, en usant avec génie de l'Auto-Tune.

Lire la chronique :: télécharger la mixtape


# 070. THE UNDERACHIEVERS - Indigoism (2013)

THE UNDERACHIEVERS - Indigoism

The Underachievers, c'était encore du bon rap new-yorkais au milieu de la décennie 2010. Associés au mouvement "Beast Coast", leur son était ancré dans le classicisme hip-hop des années 90, mais plus psychédélique, il était également plus moderne. Des envies d'expérimentations titillaient aussi Issa Dash et Ak, mais sans que leur musique ne se perde, ni qu'elle ne cesse d'être accrocheuse.

Lire la chronique :: télécharger la mixtape


# 069. KEVIN GATES - By Any Means (2014)

KEVIN GATES - By Any Means

Un an après les remarquables The Luca Brasi Story et Stranger than Fiction, Kevin Gates enfonçait le clou. Son style de rap, entre rudesse et sentiments, entre violence et vulnérabilité, donnait lieu à quelques autres titres d'anthologie sur l'une de ses nouvelles mixtapes, By Any Means. Réussie, accessible, elle confirmait que le rappeur de Baton Rouge serait l'un des plus grands des années 2010.

Lire la chronique :: télécharger la mixtape


# 068. CUNNINLYNGUISTS - Strange Journey Volume One (2009)

CUNNINLYNGUISTS - Strange Journey Volume One

Strange Journey était une mixtape à l'ancienne, un fatras d'inédits, de morceaux live, de remixes et de versions réécrites d'anciens titres des CunninLynguists, les représentants rares à Atlanta du rap de backpacker. Et cette sortie, construite autour du thème de la vie en tournée, navigant de l'humour à l'introspection, n'était pas loin d'être aussi solide que les albums du groupe.

Lire la chronique :: acheter la mixtape


# 067. FUTURE - True Story (2011)

FUTURE - True Story

True Story, c'est l'une des grandes mixtapes par lesquelles s'est fait connaître l'un des rappeurs les plus importants et les plus décisifs des années 2010. Elle contenait aussi, dans leurs versions les plus originales et les plus pures, quelques-uns des morceaux les plus époustouflants de Future, comme "Magic" et "Tony Montana", auxquels son très réussi premier album, Pluto, devra beaucoup.

Lire la chronique :: télécharger la mixtape


La suite, bientôt...

Vos 10 mixtapes

Désignez vos 10 mixtapes rap préférées de tous temps. Les résultats seront révélés plus tard, en même temps que la propre sélection de Fake For Real.

Mixtape #01

Mixtape #02

Mixtape #03

Mixtape #04

Mixtape #05

Mixtape #06

Mixtape #07

Mixtape #08

Mixtape #09

Mixtape #10

Évaluer ce billet

0/5

  • Note : 0
  • Votes : 0
  • Plus haute : 0
  • Plus basse : 0

Ajouter un commentaire

Les commentaires peuvent être formatés en utilisant une syntaxe wiki simplifiée.

Fil des commentaires de ce billet