MOUSE ON THA TRACK & LIL CALI - Just Because

Mouse On Tha Track est essentiellement connu pour être le producteur de Lil Boosie. Pour les plus connaisseurs, il est aussi l'auteur de mixtapes remarquables, comme Swagga Fresh Freddie et Millionaire Dreamzzz, sorties en solo pendant que son collaborateur privilégié croupissait en prison. Mais il a aussi travaillé avec d'autres rappeurs, par exemple Lil Cali. Issu lui aussi de Louisiane, mais de la petite ville de Ponchatoula, ce dernier a également fait partie de l'entourage de Boosie. C'est d'ailleurs par une collaboration avec lui, sur le titre "U Ain't Sayin' Nuttin'", qu'il s'est fait connaître, en 2004. Et s'il n'a jamais rejoint l'écurie Trill Entertainment (il sera signé un temps sur la major Asylum, et puis plus tard sur UTP, le label de son idole de jeunesse Juvenile), il lui aura été étroitement associé.

MOUSE ON THA TRACK & LIL CALI - Just Because

L'un des épisodes marquants de la carrière de Lil Cali a donc été cette mixtape, conçue avec un Mouse On Tha Track présent au micro tout comme à la production. Si l'on n'y retrouvait pas l'épaisseur sociale qui caractérise parfois Lil Boosie, Just Because était en tout cas une illustration fidèle de l'atmosphère gangsta festive du rap de Baton Rouge. Les paroles étaient celles, inconséquentes, de m'as-tu-vu hédonistes, elles célébraient ces plaisirs de la vie que sont le club, le sexe, le cash ; à l'exception de Young Dro, les invités n'étaient que des Louisianais (la rappeuse 3D Na'Tee, un Kevin Gates encore méconnu) ; les raps de Mouse On Tha Track étaient quasiment des chants, formant un complément parfait à ceux, plus attendus, de Lil Cali ; ses rythmes étaient sautillants et dansants, et ses sons entrainants et relevés, voire presque carnavalesques, comme avec les sifflets de "Aint No Love", dérivé méconnaissable du titre quasi homonyme de Bobby Bland.

Des titres de cet acabit, cette mixtape extraordinairement homogène ne comptait que cela. Elle en proposait même de bien meilleurs, de véritables tubes, par exemple cet hymne anti "suceurs de boules" (pour parler clairement) qu'est "Get Off My Nuts", cette suite de fanfaronnades qu'est l'exquisément répétitif "High Definition", la grande collaboration avec Young Dro, scratches à l'appui, qu'est "Ric Flair", ou ce titre tout en synthétiseur vibrionnant qu'est l'agressif "Merk". Et même quand Lil Cali n'était plus là, comme sur "Rubbin' on My Head" et sur le bonus "Work Dat Lumba", c'était bien. Comme quoi, même les chats partis, qu'il s'agisse de Lil Boosie ou de Lil Cali, la Souris continuait à nous faire danser.

Télécharger la mixtape

Évaluer ce billet

0/5

  • Note : 0
  • Votes : 0
  • Plus haute : 0
  • Plus basse : 0

Vous pourriez aussi aimer...

  • TITY BOI - Codeine Cowboy A 2 Chainz Collective TITY BOI - Codeine Cowboy: A 2 Chainz Collective
  • CONWAY - Reject 2 CONWAY THE MACHINE - Reject 2
  • YOUNGBOY NEVER BROKE AGAIN - 38 Baby YOUNGBOY NEVER BROKE AGAIN - 38 Baby
  • KODAK BLACK - Institution KODAK BLACK - Institution
  • 67 - In Skengs We Trust 67 - In Skengs We Trust
  • LIL WAYNE - The Dedication 2 LIL WAYNE - The Dedication 2
  • NÜK - Red Tape NUK X JOSE THE PLUG - Red Tape
  • POP SMOKE - Meet the Woo POP SMOKE - Meet the Woo

Ajouter un commentaire

Les commentaires peuvent être formatés en utilisant une syntaxe wiki simplifiée.