A-WAX - Jesus Malverde

Jesus Malverde aurait été, à l'origine, un bandit mexicain, tué par les autorités du pays en 1909, peu avant la Révolution. Son existence n'est pas pleinement avérée, mais il est devenu, au fil des ans, une légende. Paré d'une réputation de Robin des Bois, représenté sous des traits christiques, il a progressivement fait l'objet d'un culte. Des miracles lui ont été attribués et, en marge du catholicisme local, il est devenu un saint, celui des malfaiteurs et des trafiquants de drogue, dans les bas-fonds du Mexique, comme chez les Latinos installés aux Etats-Unis.

A-WAX - Jesus Malverde

Pie-Rx Recordz / Illburn Records :: 2013 :: acheter la mixtape

En plaçant sa dernière mixtape sous le haut patronage d'un tel personnage, se représentant lui-même sous les traits du hors-la-loi mexicain, A-Wax annonce donc la couleur : il ne sera question ici, exclusivement, que de trafics, d'addiction, de stupéfiants, de guerres des gangs et de petites copines utilisées comme mules. Et pour que ce soit plus clair encore, le rappeur de Pittsburg, sur la Baie de San Francisco (qui a lui-même un pédigrée en matière de passé judiciaire chargé), fait jouer ses relations avec le Brick Squad, invitant rien de moins que Gucci Mane, Waka Flocka Flame et Southside à le seconder, histoire de s'inscrire pleinement dans le trap game, les autres personnes conviées ici étant DJ Paul, Compton Menace, Ca$his, le protégé d'Eminem, et les beatmakers Cardiak et Loud Pack.

Et dans le genre, ça dépote. Les titres se multiplient, fiers, claironnants, et remplis de refrains addictifs dont les messages sont à sens unique : "I am just selling dope" sur "Work", "I am a Pyrex boy, keep it cooking" sur "Pie-Rx Boy". Les synthétiseurs fanfaronnent, ils cognent, comme sur "On Sight", ils sont enlevés, comme sur "Gun Range". Les sirènes sont de sortie, aussi, sur le remix de "Make Room" et sur "Work", les titres enregistrés, respectivement, avec Gucci et Waka Flocka Flame. Mais parfois, aussi, A-Wax s'offre ce qu'il faut de respirations, comme avec la suite de plages atmosphériques, "Gone Fishin'", "Her Mistakez", "Selfish" et "The Shooter". Quant aux morceaux les plus douteux, par exemple ce "One More Time" bâti sur le tube homonyme de Daft Punk, ils se montrent rares. Bref, avec ce Jesus Malverde jamais hors-sujet, et musicalement toujours juste, A-Wax nous a offert de la pure trap music d'Atlanta, mais à la mode californienne.

Évaluer ce billet

0/5

  • Note : 0
  • Votes : 0
  • Plus haute : 0
  • Plus basse : 0

Vous pourriez aussi aimer...

  • POP SMOKE - Meet the Woo POP SMOKE - Meet the Woo
  • DIGGA D - Double Tap Diaries DIGGA D - Double Tap Diaries
  • LD - The Masked One LD - The Masked One
  • MERYL - Jour Avant Caviar MERYL - Jour Avant Caviar
  • WNC WHOP BEZZY - Addy World WNC WHOP BEZZY - Addy World
  • DUKE DEUCE - Memphis Massacre 2 DUKE DEUCE - Memphis Massacre 2
  • ICE BURGANDY - Progress Involves Risk Unfortunately ICE BURGANDY - Progress Involves Risk Unfortunately
  • ICEWEAR VEZZO - Drank Baby ICEWEAR VEZZO - Drank Baby

Commentaires 1

  • C'est bien que tu parles de cette tape, elle est très réussie, je croyais être le seul à pas être passé à côté :)

    Par Lex_lugor

Ajouter un commentaire

Les commentaires peuvent être formatés en utilisant une syntaxe wiki simplifiée.