Fake For Real

Depuis 1997 : critiques, dossiers, sélections et autres papiers, dédiés au rap (et parfois à d'autres musiques)
Home

Aller au menu | Aller à la recherche

Critiques Musique

Commentaires et critiques d'albums et EPs

Fil des billets Fil des commentaires

YUNGEEN ACE - Life of Betrayal

, 23:14

La mort inspire Keyontae Bullard. C'est en effet après la mort de son oncle, il y a six ans, que le jeune homme de Jacksonville se consola par la pratique du rap. Et c'est en juin dernier, après une fusillade à l'encontre de sa bande et au cours de laquelle il perdit deux amis ainsi que son petit frère, que le rappeur floridien désormais connu sous le nom de Yungeen Ace (lui-même criblé de balles à l'occasion) se mit à briller. Certes, il avait commencé à sortir des titres dès 2017, notamment "Go to War", puis "No Witness" et "All In" quelques mois plus tard, et il avait déjà rejoint Cinematic Music Group. Mais juste après l'assaut qui emporta les siens, puis un bref séjour en prison, il sortit "Jungle" avec JayDaYoungan, indubitablement l'un des grands morceaux rap de 2018. Et il enchaina quelques semaines plus tard avec une mixtape, Life of Betrayal, en tout point excellente.

YUNGEEN ACE - Life of Betrayal

Lire la suite...

EVANDER GRIIIM - Raices

, 22:32

Evander Chantz a toujours eu soif de succès. Il aurait décidé que, s'il n'était pas repéré avant l'âge de 19 ans, il abandonnerait le rap pour entamer une carrière dans l'armée. Or, en 2016, quelques temps tout juste avant la date butoir, il sortit "Right Now", un morceau halluciné et affamé qui parlait justement de cela : d'être dès maintenant au tout haut de l'affiche, de jouir tout de suite des femmes, de l'argent et de la célébrité, sans attendre. Et comme s'il suffisait d'énoncer ce vœu pour qu'il soit exaucé, ce morceau devenait populaire, attirant l'attention de Gucci Mane (ils en livreraient ensemble une nouvelle version), suscitant l'intérêt de Young Thug, et permettant à celui dont le nom d'artiste est Evander Griiim d'être embarqué dans les tournées de Rich the Kid, de Rae Sremmurd et de Lil Yachty.

EVANDER GRIIIM - Raices

Lire la suite...

ROC MARCIANO - RR2 - The Bitter Dose

, 23:24

Petit à petit, depuis Marcberg en 2010, et à force de sortir régulièrement des albums et des mixtapes solides, produits et rappés essentiellement par lui-même, c'est toute une œuvre que Roc Marciano bâtit. Une œuvre qui, aujourd'hui, se situe au cœur même d'un son rap new-yorkais fidèle à son lourd héritage, et néanmoins actuel. Une œuvre au long cours, et qui est la quintessence même du rap local. Ces derniers temps, cependant, le désormais quadragénaire semble avoir décuplé sa productivité. Ce sont en effet trois sorties, pas moins, qui auront vu le jour en 2018. Alors que Kaos, un projet collaboratif avec DJ Muggs, est annoncé pour octobre, il vient tout juste de sortir un nouvel album, Behold a Dark Horse, lequel succède à un autre solo disponible depuis mars, intitulée RR2: The Bitter Dose, et qui fut lui-même une suite à son Rosebudd's Revenge de 2017.

ROC MARCIANO - RR2 - The Bitter Dose

Lire la suite...

RICO NASTY - Nasty

, 22:37

C'est une caractéristique de la nouvelle génération de rappeurs : ils veulent maintenant être les rock stars à la place des rock stars. Même si leurs thèmes, sexe, drogue et argent, demeurent ceux habituels au genre, leur attitude nihiliste, leur imagerie même (cf. la pochette du récent Die Lit, de Playboi Carti), n'hésitent plus à s'inspirer de la scène punk et hardcore. Et ce jugement peut désormais s'étendre à Rico Nasty, dont la dernière mixtape, Nasty (la première depuis que la rappeuse a rejoint la major Atlantic), multiplie les morceaux où elle s'adonne à des accès de colère, voix abrasive et guitares furieuses à l'appui, comme par exemple "Trust Issues", "In The Air", et ce titre, le meilleur, celui qui résume tout: "Rage".

RICO NASTY - Nasty

Lire la suite...

POUYA - Five Five

, 22:12

C'est donc tout un monde parallèle qui s'est développé ces dernières années sur les réseaux sociaux. Pendant un certain temps, il a su se passer des canaux habituels d'information et de légitimation du rap, jusqu'à ce qu'il soit identifié à son tour, puis étiqueté sous l'appellation de Soundcloud rap. Kevin Pouya (oui, c'est son vrai nom, ce garçon de Miami étant d'origine iranienne), a été un représentant de cette tendance. Il est même un cas d'école, puisqu'il a commencé à se faire connaître avec des vidéos idiotes, postées en ligne avec son pote Fat Nick, avant de passer au rap, de devenir visible en 2013 et 2014 avec les titres "Get Buck" et "Straight Up", et d'être repéré par un autre Floridien, Robb Bank$, membre d'un Raider Klan qui aura été pionnier dans cette approche centrée sur le Web. Ont suivi des collaborations avec d'autres figures de la même obédience comme $uicideboy$ et Ghostmane, et puis cette année, graal ultime, avec Juicy J.

POUYA - Five Five

Lire la suite...

OMB PEEZY & SHERWOOD MARTY - Young and Reckless

, 12:51

Cela fait déjà un petit bout de temps que la sauce monte autour d'OMB Peezy. Originaire de Mobile, Alabama, mais installé en Californie depuis ses 12 ans, à Sacramento, il enchaîne depuis 2016 des vidéos et collaborations remarquées (Nef the Pharaoh, Yhung To), et il a attiré l'attention de bonnes fées : E-40 l'a en effet intégré au label Sick Wid It, et il a rejoint l'écurie de Lyor Cohen, 300. Son premier projet, cependant, a tardé. Annoncé depuis de nombreux mois déjà, Loyalty Over Love n'est sorti que ces jours-ci, et il n'avait été précédé que par Humble Beginnings, un EP en demi-teinte avec le producteur Cardo, et une mixtape avec Sherwood Marty, Young and Reckless, distribuée plus tôt cette année. Cette collaboration avec le rappeur de Baton Rouge, cependant, était plus qu'un en-cas.

OMB PEEZY & SHERWOOD MARTY - Young And Reckless

Lire la suite...

HUSALAH - H

, 15:03

Husalah est une légende sur la scène rap de la Bay Area, et chez tous ceux qu'elle fascine. Et contrairement à ses pairs, son collaborateur Mac Dre, et son compère The Jacka, avec lequel il s'est fait un nom au sein de Mob Figaz, il est une légende encore vivante. Mais il est, aussi, une légende plutôt silencieuse. Dès sa sortie de prison en 2009, on avait attendu une suite à son album Huslin Since da 80’s et à "From the Hood", un single devenu populaire alors même qu'il purgeait une peine pour trafic de cocaïne. Mais ce n'est qu'en 2017 que l'arrivée d'un nouvel opus, originellement intitulé MOB Maniac, a fini par se préciser avec les singles "M.O.B." et "Protect Your Soul", comme si la mort de Jacka avait remis son ami en selle.

HUSALAH - H

Lire la suite...

IGGY AZALEA - Ignorant Art

, 22:47

Vue de loin, cette mixtape semblait un pur produit de la scène de Los Angeles. Y participaient en effet quelques figures locales, comme YG, Problem et Joe Moses, et elle était produite par l'équipe D.R.U.G.S., connue plus tard pour son association avec Ty Dolla $ign. Son principal protagoniste, cependant, rappait dans le style et avec l'accent du Sud des Etats-Unis. Iggy Azalea, pourtant, n'était issue ni de Californie, ni de Géorgie. Elle n'était même pas afro-américaine, mais blanche, blonde et australienne. Fascinée par le rap américain depuis qu'elle était devenue fan de 2Pac, Amethyst Kelly s'était envolée à même pas 16 ans pour le pays de ses idoles, trainant à Miami, Houston, puis Atlanta, avant de prendre le chemin de la Côte Ouest, sur les conseils de la maison de disque Interscope.

IGGY AZALEA - Ignorant Art

Lire la suite...

ANGEL HAZE - Reservation

, 22:40

Les premiers éléments remarquables, chez Angel Haze, c'est son identité et à sa biographie. Issue des alentours de Detroit, Raykeea Raeen-Roes Wilson (ou tout simplement Roes, son futur nom d'artiste) est non seulement une Afro-américaine, par son père (qui sera tué par balles avant même sa naissance…), mais elle est aussi, par sa mère, une Cherokee. Le nom de Reservation, sa mixtape de référence, fait d'ailleurs allusion aux réserves indiennes. La rappeuse, pourtant, n'a pas grandi dans l'une de ces communautés, mais dans une autre : celle formée par un mouvement pentecôtiste. Enfant, elle y a subi un lavage de cerveau, elle y a été victime d'abus sexuels, et a été tenue à l'écart des remous de la modernité.

ANGEL HAZE - Reservation

Lire la suite...

SOB X RBE - Gangin

, 22:59

Le deuxième SOB X RBE n'est pas à des années lumières du précédent. Il n'est ni meilleur, ni franchement moins bien. Ce qui change tout, cependant, c'est qu'aujourd'hui le monde entier connaît leur existence. Le quartet de Vallejo a en effet bénéficié d'une visibilité inespérée depuis le début de l'année, du fait du parrainage substantiel de gens très bien placés dans l'industrie du divertissement. En début d'année, par le biais de Kendrick Lamar (ou de proches bien informés), leur morceau "Paramedic!" a trouvé une place sur la bande originale du blockbuster Marvel Black Panther. Et comme par magie, leur nouvel album, GANGIN, s'est vu couvert par tout un tas de médias, dans des termes élogieux.

SOB X RBE - Gangin

Lire la suite...

CARDI B - Invasion of Privacy

, 22:48

Depuis plusieurs mois, c'était acquis : Cardi B était destinée à devenir la nouvelle reine du rap féminin. Et de fait, son parcours a été sans faute. Belcalis Almanzar nous a tout donné : du rêve américain, avec son destin de stripteaseuse devenue star par le biais des réseaux sociaux ; du people, avec sa romance avec Offset, dont elle vient d'avoir une petite fille ; et de la musique, enfin, avec des mixtapes remarquables, puis une suite de tubes au succès phénoménal : deux singles numéro 1 aux Etats-Unis, "Bodak Yellow" et "I Like It" (les premiers pour du rap féminin depuis Lauryn Hill), et en avril 2018, 13 morceaux classés simultanément dans le top 100 du Billboard. Dans le même temps, elle sortait un premier album, Invasion of Privacy, qui rencontrait une conséquente réussite commerciale, ainsi que l'unanimité de la critique. Bref, la mise sur orbite a été pour le moins réussie.

CARDI B - Invasion of Privacy

Lire la suite...

RAH DIGGA - Dirty Harriet

, 23:06

La fin des années 90 a été un premier âge d'or pour le rap au féminin. Il a aussi donné lieu à une diversification des modèles de rappeuses. Certaines, toutefois, continuaient à perpétuer le registre traditionnel : sans insister outre-mesure sur leur identité de femmes, elles se contentaient de rapper bien, et de démontrer, par leur seule maîtrise du micro, qu'elles boxaient dans la même catégorie que leurs confrères. Originaire du New Jersey, Rashia Fisher, alias Rah Digga, était l'une d'elles. Membre des Outsidaz, à l'époque où ils étaient les protégés des Fugees, elle était allée à la bonne école, celle du Lyricist Lounge, dont elle était la figure de proue féminine, avec Bahamadia. C'est là, que Q-Tip l'a repérée, et c'est grâce à lui qu'elle entrera en contact avec Busta Rhymes et rejoindra le Flipmode Squad.

RAH DIGGA - Dirty Harriet

Lire la suite...

ROXANNE SHANTE - Bad Sister

, 22:27

Les temps ont changé, indubitablement. A présent que le rap est un genre ancien et établi, maintenant qu'il touche plusieurs générations et que certains cherchent à se remémorer son passé, voire à le mythifier, des films entiers lui sont consacrés. Une autre évolution tient à la place des femmes. A l'époque de #MeToo, leur impact sur cette musique est défendu, il est revalorisé. Sorti l'an dernier, le film Roxanne Roxanne témoigne de ces deux tendances de fond. Coproduit par Forest Whitaker et par Pharell Williams, et joué par Chanté Adams, il retrace de manière romancée le parcours de Roxanne Shanté, une femme qui compta dans l'histoire du rap, mais dont seuls les fans se souvenaient encore, il y a quelques années.

ROXANNE SHANTE - Bad Sister

Lire la suite...

- page 1 de 112