Fake For Real

Depuis 1997 : critiques, dossiers, sélections et autres papiers, dédiés au rap (et parfois à d'autres musiques)
Home

Aller au menu | Aller à la recherche

Critiques Musique › Albums Electro

Critiques et revues d'albums électro, techno, house, etc.

Fil des billets Fil des commentaires

RAOUL SINIER - Tremens Industry

, 22:51

Voici donc un nouvel album de Raoul Sinier, avec cette fois plus de continuité que de rupture par rapport à ses œuvres précédentes. Toujours cet univers graphique dans les marrons gris, toujours cette complémentarité entre le son et l'image, toujours cette musique électronique uniformément sombre et malsaine, et pourtant, parfois, accrocheuse. Par ailleurs, cette fois, l'image est en prime.

RAOUL SINIER - Tremens Industry

Lire la suite...

DOPPLEREFFEKT - Gesamtkunstwerk

, 17:17

Au terme d’une décennie 90 qui lui avait été acquise, après avoir évolué en tous sens et connu d’innombrables métamorphoses, la techno semblait prête à parcourir le chemin inverse et à revenir au temps d’avant la rave, à Cybotron, à l’electro, à Kraftwerk. A rappeler que l’aventure était née pour partie de la fascination d'Afro-Américains pour une musique née sur les bords du Rhin. Et bien sûr, une telle démarche ne pouvait venir que des géniteurs du genre, à Detroit.

DOPPLEREFFEKT - Gesamtkunstwerk

Lire la suite...

ROBERT LE MAGNIFIQUE - Oh Yeah Baby

, 22:38

Franck Robert, alias Robert le Magnifique, est un beatmaker basé en Bretagne qui a eu le bon goût de prendre pour pseudonyme le nom d'un duc normand. Mais là n'est pas la seule de ses facéties. Comme son nom enjoué l'indique, comme sa pochette rigolote le signale, son nouvel album est plein d'astuces, de réjouissances et de gentils délires. Notre homme, en effet, n'est pas de ceux qui se lancent dans des beats prises de tête, et qui réclament de l'auditeur une immersion totale dans leur oeuvre, qui les contraignent à une profonde attention. Non, plus que jamais, il incarne la face joyeuse des musiques électroniques et du hip-hop abstrait, celle qui ne rechigne pas à faire danser, à être diablement rock'n'roll et à mélanger sans complexe, mais avec beaucoup de créativité, tout ce qui lui passe par la main.

ROBERT LE MAGNIFIQUE - Oh Yeah Baby

Lire la suite...

RAOUL SINIER - Brain Kitchen

, 22:05

Un peu surprenant ce dernier Ra (ou Raoul Sinier, plus exactement, depuis qu'il assume son vrai nom). Certes, la patte du graphiste et musicien est toujours reconnaissable. Il donne dans la même musique électronique sombre, orageuse, gothique même, dans les mêmes sons malmenés mais attractifs, il a le même goût pour les crescendos et autres progressions sonores, ce sont toujours les mêmes morceaux de hip-hop fondus, malaxés et perdus dans la masse. Compte-tenu de l'accrocheur "Huge Samurai Radish", le titre et EP qui avaient annoncé ce nouveau disque, il était d'ailleurs logique de s'attendre à une suite du très séduisant Wxfdswxc2 sorti l'an passé. Mais Brain Kitchen est d'un abord moins facile que son prédécesseur, sans savoir si cela vient d'une volonté délibérée, ou d'un manque d'inspiration, lequel serait logique vu la productivité conséquente de notre homme.

RAOUL SINIER - Brain Kitchen

Lire la suite...

DEPTH AFFECT - Hero Crisis

, 22:08

Depth Affect, on les a toujours bien aimés ici, avec leur electro hip-hop soutenu et accrocheur. Alors forcément, ce n'est sûrement pas avec ce disque plus craquant et mélodique que jamais que cela va s'arrêter. Car avec "Hero Crisis", l'efficacité est au rendez-vous. Avec des beats à la fois tarabiscotés et élégiaques, aussi entrainants que la plus dansante des musiques électroniques et aussi accrocheurs qu'une pop bubblegum, nos quatre compères réussisent la grande synthèse.

DEPTH AFFECT - Hero Crisis

Lire la suite...

DEBMASTER - Marvelous Dump

, 22:15

Allez savoir pourquoi, les principales discussions qui ont précédé la sortie de ce disque ont porté sur les couleurs chamarrées de la pochette. Elle est pourtant très bien cette pochette, et pas si surprenante si l'on se rappelle l'image très humoristique et décalée qui ornait déjà l'album précédent de Debmaster. Surtout, aussi bien que le titre, elle donne le ton de cette nouvelle sortie, elle annonce on ne peut mieux son contenu musical : un contenu dingue, complètement dingue.

DEBMASTER - Marvelous Dump

Lire la suite...

RAOUL SINIER - Huge Radish Samourai

, 21:41

A première vue, comme ça, à la va-vite, tout ce qu'il entreprend semble confondant de noirceur et de désolation. Mais Ra est, en fait, un artiste trompeur. Des marrons et des gris cafardeux dominent ses dessins. Son hip-hop électronique est parcouru de scories et de petits bruits sales qui vous rabotent les oreilles. Et ses vidéos font se mouvoir des radis aux allures de corps mutilés. Tout cela n'est pas très sain, ni très joyeux. C'est même franchement agressif et lugubre.

RAOUL SINIER - Huge Radish Samourai

Lire la suite...

OH ASTRO - Champions of Wonder

, 21:44

Plus sobre que celle toute en couleurs flashy du EP Hello World, la pochette de cette nouvelle sortie d’Oh Astro semble indiquer que Jane Dowe et Hank Hofler ont mis de l’eau dans leur vin, qu’ils sont devenus moins radicaux que sur leur disque précédent, qu’ils partent moins dans l’expérimentation à tout va. Et de fait, sur Champions of Wonder, ce duo de l’Illinois, couple à la ville, a mis la pédale douce côté expérimentations. Sans renoncer aux bizarreries et aux excentricités, les deux époux ont accordé plus d’espace à leurs mélodies de poche, ils les ont laissé respirer, elles sont moins étouffées par ce magma d’effets électroniques qui dominait l’inclassable Hello World, par cette overdose de glitches et de voix filtrées qui vous donnait la désagréable impression que votre chaîne hi-fi était en rade.

OH ASTRO - Champions of Wonder

Lire la suite...

RA - Ev.Panic Redone

, 16:27

Ra a sorti en début d’année un nouvel album très réussi, mais c’est "Ev.Panic", le morceau phare de son disque précédent, qui se retrouve au centre de ce CD de remixes rendu disponible dans la foulée. Derrière une pochette signée comme d’habitude par Raoul Sinier lui-même, ses amis de dDamage, d’autres compagnons de label comme Venetian Snares et µ-Ziq ainsi que le principal intéressé lui-même ont entrepris de refondre cette petite ritournelle électronique.

RA - Ev.Panic Redone

Lire la suite...

PINK FERRE GLASSES - We Could Drive even in a Dodge

, 21:25

Le label russe 2-99 est manifestement épris de rap indépendant nord-américain. Il fréquente les rappeurs atypiques de Clothes Horse Records, et tout récemment, il a même sorti un disque d'Existereo. Mais la musique de ses artistes ne ressemble pas à celle de ses idoles. Pour preuve cet album de Pink Ferre Glasses, l’un des disques les plus chiadés sortis par Georg Korg et les siens, qui réactualise ce genre daté qu’est le trip hop, qui réinvestit cette version alanguie et tristounette du rap emblématique du milieu des années 90. Sur We Could Drive even in a Dodge, avec en fond sonore le beat lent et les ambiances vaporeuses de circonstance, un homme et une femme déclament en russe des paroles à mi-chemin entre le rap et le chant. Les textes, bien sûr, seront incompréhensibles du plus grand nombre, moi le premier. Mais on les devine aussi mélancoliques que l'arrière-plan musical.

PINK FERRE GLASSES - We Could Drive even in a Dodge

Lire la suite...

RA - Wxfdswxc2

, 22:14

Raoul Loves You, son premier album, nous a prouvé que Raoul Sinier était un artiste multicartes accompli. Qu’en plus de ses talents d’illustrateur, il savait faire de la musique, que ses morceaux étaient bien davantage que le passe-temps d’un graphiste. Plus de deux ans après, avec Wxfdswxc2, un disque plus réussi encore, il complète la démonstration. Ici, comme ce titre illisible le suggère, les sons sont aussi abscons que par le passé. Raoul n'est pas facile. Il aime la noirceur, la rudesse et les aspérités, il ne se contentera jamais d’une mélodie lisse, d’une nappe immaculée, d’un fond méditatif. Avec lui, ça glitche et ça dérape, ça sautille et ça pare en vrille, ça vous rabote le cortex et ça vous ramone les oreilles. C’est aussi plein de guitares sales et de sons électroniques mal élevés. Mais tout ce bruit n’est pas un cache-misère. Les sons sont vraiment bien, ils ont du sex-appeal.

RA - Wxfdswxc2

Lire la suite...

HERBEST MOON - Dubthing We Realized

, 20:03

Herbest Moon, le groupe house du rappeur japonais Ill-Boss, n’a pas sorti que Something We Realized. Dans la foulée, quelques mois après, il a proposé un autre disque avec une pochette dans les mêmes tons et au contenu proche, réalisé une fois encore avec l'aide de François Kevorkian. Le titre laisse penser qu’il s’agit d’un remix dub du premier album, mais il y a des inédits et pas vraiment de dub, si ce n’est quelques basses rondes, des voix fantomatiques et une poignée d’échos ci et là. Globalement, Dubthing We Realized est fait de la même mixture deep house sirupeuse que son presque homonyme, de ce lounge électronique anachronique, de cette musique rythmée mais pas entraînante, répétitive mais jamais fascinante, de ces compositions contemplatives aussi notables qu’un papier-peint jauni. Toutefois, dans l’ensemble, cet album est un poil meilleur que son prédécesseur.

HERBEST MOON - Dubthing We Realized

Lire la suite...

FREESTYLERS - Adventures in Freestyle

, 22:24

Ce dernier album des Freestylers est comparable à celui d’AIM traité sur ces pages, il y a quelques jours seulement. Dans un cas comme dans l’autre, nous avons affaire à des artistes tellement marqués années 90 qu’il est étonnant de les découvrir encore actifs en cette fin des années 2000. Avec ces deux disques, nous revoilà avec des gens issus de cette période où il était de bon ton de mélanger à parts égales musiques rock, électronique et rap, que le résultat soit suave et soit appelé trip hop, ou qu’il soit bruyant et bondissant et s’intitule big beat. Mais parce que leurs formules d’origine sont passées de mode, voire ringardes, ces Britanniques malins ont su parfaitement élargir leur palette pour mieux survivre.

FREESTYLERS - Adventures in Freestyle

Lire la suite...

DEPTH AFFECT - John Cassettes

, 20:57

C'est souvent avec circonspection, que j'écoute des glitches. Ca passe tout seul, ça ne gâte pas un disque, mais ça ne l’arrange pas toujours non plus. Ca ne fait pas forcément avancer le schmilblick. Et un jour (essayons-nous au jeu dangereux du prophète), il y aura de jeunes gens pour déclarer "oh la la, tout cela sonne tellement années 2000". Mais à ce détail près, la dernière sortie de Depth Affect est tout aussi recommandable que la précédente, même si beaucoup d’autres gens sont venus mettre les mains dans la musique du quator français. Cette série d’inédits et de remixes renouvelle l’agréable surprise qu’avait été Arche-Lymb au début de l’année 2006. Quand on ajoute à cela le fait qu’il est disponible sans frais sur le site du label Autres Directions, franchement, que demande le peuple ?

DEPTH AFFECT - John Cassettes

Lire la suite...

YEA BIG - The Wind That Blows the Robot's Arms

, 21:59

Yea Big fait feu de tout bois. The Wind That Blows the Robot's Arms y va fort dans les glitches, les voix bidouillés, il mélange avec allégresse des éléments aussi divers que la musique arabe et les cris de poules. Cependant, cet album n’est pas fait que de n’importe quoi.

Lire la suite...

SILVER APPLES - The Garden

, 22:38

Plus varié, plus éclectique, mais curieusement moins précurseur, le troisième album tardif des Silver Apples n’en est pas moins le complément indispensable des deux disques d’avant, l’ultime volet d’une jolie trilogie.

Lire la suite...

SILVER APPLES - Silver Apples / Contact

, 22:30

Il y a tout juste quelques semaines, nos amis de Bully Records ont réédité The Garden, le troisième disque oublié des Silver Apples. Le prétexte est tout trouvé pour revenir sur ce duo précurseur newyorkais et sur ses deux premiers albums sortis à la fin des 60’s.

Lire la suite...

OH ASTRO - Hello World

, 22:46

"Non, ce n’est pas votre lecteur CD qui est en panne, c’est bel et bien le disque qui est comme ça". Ainsi commencent toutes les critiques de Hello World que vous serez amenés à lire, absolument toutes. Et pour cause. Il y a vraiment de quoi se poser la question.

Lire la suite...

HERBEST MOON - Something We Realized

, 09:24

Signe qu’au Japon rien n’est pareil qu'ici en matière de musique, le rappeur de l’un des meilleurs groupes hip hop nippons donne à ses heures perdues dans la deep house. Avis aux amateurs, et gare aux autres.

Lire la suite...

DEPTH AFFECT - Arche-Lymb

, 20:10

Dans le dossier promotionnel de Depth Affect, l’ami Alias est présenté un peu comme le parrain des jeunes Bretons. Il faut dire qu’il a eu le nez creux, sur ce coup. Le hip hop électronique, sautillant et guilleret de leur premier album se révèle digne d’intérêt.

Lire la suite...

- page 1 de 3