YOUNG THUG - 1017 Thug

Young Thug a opté pour le pseudonyme le plus ballot de l'histoire du rap. Le nom de sa dernière sortie n'est pas non plus très inspiré, se contentant d'indiquer que, dorénavant, ce rappeur basé à Atlanta a rejoint le 1017 Brick Squad de Gucci Mane. Jeune Voyou, cependant, compense par son style, parmi les plus inimitables et les plus insensés qui soient. Un style qui, après la série des mixtapes I Came From Nothing, semble parvenu à maturité sur 1017 Thug.

YOUNG THUG - 1017 Thug

Quand il s'agit de retracer les influences de Young Thug, quelques noms fusent. Avec ce goût pour les refrains bancals et ces chants empreints d'une maladresse touchante ("Ball", "Nigeria", "Dead Fo Real"), déformés par moments par l'emploi occasionnel de l'Auto-Tune ("I'm Fo Real", "Murder", "Trigger Finger", "Shooting Star", "THUG", le très bon "Condo Music"), c'est bien sûr à Future que l'on pense. D'autant plus qu'à l'image de son voisin d'Atlanta, cette homme-là fait preuve parfois de sensibilité, comme avec "Miss U" et son "je veux lécher ta… toison pubienne", des mots au comble de la tendresse dans la bouche d'un rappeur d'obédience trap music.

Et avec son timbre étrange et son attrait pour le bizarre, c'est Lil Wayne dans ses moments les plus allumés qu'il évoque, comme tous les rappeurs étranges de saison. Young Thug va cependant encore plus loin dans l'insolite, avec sa voix haut perchée, parfois au bord de l'étranglement, comme sortie d'un cartoon ("Picture Baby", "Tabernacle", le finale enlevé de "Fuck It"), et avec sa posture de rappeur au cerveau irrémédiablement grillé par les drogues.

1017 Thug, en effet, est une autre de ces mixtapes dont l'enregistrement semble avoir coïncidé avec une ingestion immodérée de stupéfiants. Young Thug les célèbre explicitement, que ce soit ce syrup dont il réclame à grands cris une double ration sur "2 Cups Stuffed", ou bien l'herbe nigériane, sur ce "Nigeria" où, aidé de PeeWee Longway, il sonne particulièrement atteint. Il confine à l'absurde, d'une manière que seul peut expliquer un état second, comme avec ce "Picacho" de malade psychiatrique, où il compare ses diamants au pokémon Pikachu…

Ainsi divague-t-il sur ce long 1017 Thug, prétendant même être sur le point de devenir E.T. sur "Shooting Star". Il n'en est pas loin, en effet, quand il démontre que le pseudo le plus générique qui soit pouvait cacher la mixtape la plus extatiquement foutoir et délirante de ce début 2013.

Télécharger la mixtape

Évaluer ce billet

0/5

  • Note : 0
  • Votes : 0
  • Plus haute : 0
  • Plus basse : 0

Vous pourriez aussi aimer...

  • TITY BOI - Codeine Cowboy A 2 Chainz Collective TITY BOI - Codeine Cowboy: A 2 Chainz Collective
  • CONWAY - Reject 2 CONWAY THE MACHINE - Reject 2
  • YOUNGBOY NEVER BROKE AGAIN - 38 Baby YOUNGBOY NEVER BROKE AGAIN - 38 Baby
  • KODAK BLACK - Institution KODAK BLACK - Institution
  • 67 - In Skengs We Trust 67 - In Skengs We Trust
  • LIL WAYNE - The Dedication 2 LIL WAYNE - The Dedication 2
  • NÜK - Red Tape NUK X JOSE THE PLUG - Red Tape
  • POP SMOKE - Meet the Woo POP SMOKE - Meet the Woo

Ajouter un commentaire

Les commentaires peuvent être formatés en utilisant une syntaxe wiki simplifiée.