Fake For Real

Depuis 1997 : critiques, dossiers, sélections et autres papiers, dédiés au rap (et parfois à d'autres musiques)
Home

Aller au menu | Aller à la recherche

BILAN - L'année rap 2018

, 23:59 - Lien permanent

Depuis que la scène d'Atlanta semble avoir amorcé un déclin, il est difficile de dire quelle est maintenant la capitale du rap. Peut-être, d'ailleurs, n'y en a-t-il tout simplement plus. Et qu'en conséquence, ce qui a sans doute toujours été une réalité devient désormais plus visible : le rap qui compte, en fait, ce serait le rap régional. Ce serait ce qu'une multitude de scènes locales produisent de mieux, sans forcément le porter à l'attention du grand nombre. Moins que jamais, en effet, les albums les plus émoustillants sont ceux que l'on retrouve dans les listes de fin d'année des grands médias. Ce sont plutôt des projets épars, provenant de ces centres féconds que sont la Bay Area, le Los Angeles d'03 Greedo et de Drakeo the Ruler, une ville de Detroit qui avait déjà été la plus satisfaisante en 2017, un New-York dégradé dans la hiérarchie du rap, mais qui a toujours de beaux restes, ou encore la Floride de Kodak Black, celle qui doit davantage à Lil Boosie qu'à Trick Daddy. Sans oublier, naturellement, une musique démunie de toute attache locale forte, mais popularisée à travers SoundCloud et les autres plateformes Internet. Toutes ces sources, toutes ces tendances, ce rap certes hégémonique, mais plus que jamais complexe et éclaté, on les retrouve plus ou moins parfaitement dans les sélections ci-dessous, celle de Fake For Real, tout comme celle de ses lecteurs.

03 GREEDO - The Wolf of Grape Street

NB : les sélections de Fake For Real, n'ont aucune autre intention que d'affirmer, quoiqu'avec force, des choix purement subjectifs. Rien n'étant jamais définitif ni gravé dans le marbre, elles sont souvent revues et corrigées. A chaque mise à jour significative, l'article est à nouveau mis en avant, à la date du moment.


# 10. OMB PEEZY & SHERWOOD MARTY - Young and Reckless

OMB PEEZY & SHERWOOD MARTY - Young And Reckless

Lire la chronique :: télécharger cette mixtape

Six mois avant son très attendu premier projet long-format, Loyalty Over Love, OMB Peezy sortait une mixtape collaborative avec le rappeur de Baton Rouge Sherwood Marty. Cela n'aurait pu être qu'un projet transitoire dans le cadre d'un plan marketing, mais Young and Reckless, qui évoluait au fil des plages d'un rap violent et assuré à un blues de gangster, valait en fait beaucoup plus que cela.


# 09. BANDGANG - In Too Deep

BANDGANG - In Too Deep

Lire la chronique :: acheter cet album

Depuis 2008, BandGang a contribué à façonner le son du Detroit d'aujourd'hui. Nulle surprise, donc, si ce long projet piloté par les trois têtes d'affiche du groupe Masoe, Lonnie Bands et Paid Will, décline la formule, s'il l'épuise presque, au point de sonner générique. Nul étonnement, non plus, si de nombreux morceaux d'anthologie se distinguent cette sortie gargantuesque remplie de collaborations.


# 08. TIERRA WHACK - Whack World

TIERRA WHAK - Whack World

Lire la chronique :: acheter cet album

Avec son album / vidéo concept contenant 15 titres de tout juste une minute, tous incroyablement variés, Tierra Whack réinvestit un domaine quelque peu délaissé : celui du rap ludique et arty. On ne sait plus très bien ce qui interpelle chez elle : les chansons, les visuels, les deux, ou le soutien considérable de la critique. Mais pour le moins, voici un élément très singulier dans le paysage rap contemporain.


# 07. POUYA - Five Five

POUYA - Five Five

Lire la chronique :: télécharger cet album :: acheter cet album

Sur son second album officiel, bien secondé par le producteur Mikey the Magician, Pouya parle de ses angoisses et de ses insécurités, voire même d'amour. Le rappeur de Miami partage en fait ces émotions adolescentes qui, selon toute vraisemblance, forment la base du succès des soundcloud rappers, mais sur un projet ramassé, court et constant, comme peu, finalement, ont réussi à en faire.


# 06. TRAPPERMAN DALE - '91

TRAPPERMAN DALE - 91

Lire la chronique :: acheter cet album

Après Mobsquad Nard en 2017, c'est au tour de TrapperMan Dale de bénéficier du parrainage de Starlito. Issu comme lui de Nashville, il a rejoint son label et ils ont sorti un album ensemble, Trap Star. Son projet le plus remarquable de l'année n'est pas celui-là, cependant. Il est plutôt ce '91 sans vrai tube mais sans déchet, une sortie admirablement aboutie pour quelqu'un dont on ignorait tout il y a peu.


# 05. HUSALAH - H

HUSALAH - H

Lire la chronique :: acheter cet album

Depuis ses débuts avec Mob Figaz, cela fait une vingtaine d'années que Husalah existe. Fort d'albums riches et de singles populaires, il est même une légende de la Bay Area. Mais c'est en 2018 seulement, peu après la mort de son ami The Jacka, qu'il a sorti ce qu'il considère comme son premier véritable album, un opus divers, réussi et complet, qui brasse l'essentiel des registres de sa scène d'appartenance.


# 04. BERNER - The Big Pescado

BERNER - The Big Pescado

Lire la chronique :: acheter cet album

Avec The Big Pescado, un album varié, gorgé d'invités de tous horizons et intégralement produit par Scott Storch, il se pourrait bien que Berner ait sorti sa grande œuvre, celle avec laquelle cet entrepreneur de la weed basé à San Francisco, révélé par ses liens avec The Jacka et associé plus tard au Taylor Gang de Wiz Khalifa, a gagné pour de bon son entrée dans le panthéon des rappeurs.


# 03. ROC MARCIANO - RR2 - The Bitter Dose

ROC MARCIANO - RR2 - The Bitter Dose

Lire la chronique :: acheter cet album

Huit ans après Marcberg, Roc Marciano poursuit son oeuvre de perpétuation du rap de rue new-yorkais, avec ses carambolages d'assonances et d'allitérations, avec son style verbal dépouillé qui sent l'asphalte et qu'il trempe dans une atmosphère glauque. Il a même accéléré le mouvement, avec une année particulièrement productive, qui s'est ouverte par ce qui pourrait être l'un de ses meilleurs albums.


# 02. CRIMEAPPLE - Aguardiente

CRIMEAPPLE - Aguardiente

Lire la chronique :: acheter cet album

Dans la famille des Roc Marciano, Westside Gunn et Conway, je demande le Colombien. Originaire de ce pays, CRIMEAPPLE livre, associé au producteur Big Ghost Ltd, l'album de rap de rue new-yorkais ultime de cette année, un disque où tout (samples, scratches, ambiance mafieuse, vocabulaire riche, paroles pleines de savantes allitérations), tombe parfaitement à sa place, ou tout est comme il faut.


# 01. 03 GREEDO - The Wolf of Grape Street

03 GREEDO - The Wolf of Grape Street

Lire la chronique :: acheter cette mixtape

03 Greedo a donc été, en 2017, la dernière sensation rap californienne en date. Et en 2018, juste avant d'être envoyé en prison pour longtemps, il a capitalisé avec un album, et avec cette mixtape, compilation d'inédits et de temps forts de ses projets d'avant, où son style plaintif et introspectif se présente mieux que jamais comme la synthèse réussie des grandes tendances du gangsta rap contemporain.


LE CLASSEMENT DES LECTEURS

Parce qu'il aura sorti son album trop tard dans l'année, sans doute, Kodak Black n'aura pas remporté les suffrages une troisième fois chez les lecteurs de Fake For Real. A sa place, ces derniers auront désigné ce qui, de l'avis général, est le meilleur solo d'un grand nom de la décennie précédente. Suivent une incroyable variété de projets, de tous styles, de toutes localités, qui reflètent presque à la perfection la pluralité et l'omniprésence du rap, en cette fin de décennie 2010.

PUSHA T - Daytona

  1. PUSHA T - Daytona
  2. KODAK BLACK - Dying to Live
  3. ROC MARCIANO - RR2: The Bitter Dose
  4. Z-MONEY - Chiraq Mogul
  5. SCH - JVLIVS
  6. 03 GREEDO - God Level
  7. FREEZE CORLEONE - Projet Blue Beam
  8. DENZEL CURRY - Ta13o
  9. ALPHA WANN - Une Main Lave L'Autre
  10. KODAK BLACK - Heart Break Kodak
  11. GREMS - Sans Titre #7
  12. $UICIDEBOY$ - I Want to Die in New Orleans
  13. ROC MARCIANO - Behold A Dark Horse
  14. YUNGEEN ACE - Life of Betrayal
  15. LIL WAYNE - Tha Carter V
  16. PLAYBOI CARTI - Die Lit
  17. MAXO KREAM - Punken
  18. KEKRA - Land
  19. NIPSEY HUSSLE - Victory Lap
  20. VALEE - GOOD Job, You Found Me
  21. J.I.D. - Dicaprio 2
  22. JPEG MAFIA - Veteran
  23. STARLITO - At WAR with Myself Too
  24. KIDS SEE GHOSTS - Kids See Ghosts
  25. CHIEF KEEF - Back From the Dead 3
  26. SOB X RBE - Gangin'
  27. KNOWLEDGE THE PIRATE - Flintlock
  28. RETCH - After the Verdict
  29. CHIPPASS - Original Yangster 3
  30. PAYROLL GIOVANNI - 4-1P
  31. EARL SWEATSHIRT - Some Rap Songs
  32. SHECK WES - Mudboy
  33. HUSALAH - H
  34. EVIDENCE - Weather or Not
  35. 03 GREEDO - The Wolf of Grape Street
  36. PAYROLL GIOVANNI & CARDO - Big Bossin' Vol. 2
  37. ROC MARCIANO & DJ MUGGS - Kaos
  38. LIL BLOOD - Ndugu
  39. FREDDIE GIBBS - Freddie
  40. LA PRUNE - Alambiqué
  41. TRAVIS SCOTT - Astroworld
  42. BALOJI - 137 Avenue Kaniama
  43. BOOSIE BADAZZ - Boosie Blues Café
  44. CONWAY - Blakk Tape
  45. JAY ROCK - Redemption
  46. POLYESTER THE SAINT - American Muscle 5.0
  47. LUPE FIASCO - Drogas Wave
  48. PEEZY - No Hooks
  49. JOE LUCAZZ - No Name 2.0
  50. HOMEBOY SANDMAN & EDAN - Humble Pi


AUTRES SORTIES NOTABLES

2018 a été une riche, riche, riche année, pour le rap. Tout, à notre époque, est rap. Tout ce qui, vingt ans plus tôt, nous aurait été offert via d'autres genres musicaux, adopte aujourd'hui cette forme. Qui plus est, la production d'albums, EP, mixtapes ou autres projets est démultipliée par la puissance, la facilité et la variété des divers canaux offerts par Internet. Aussi faudrait-il des pages et des pages pour rendre compte de toutes les sorties remarquables de l'année, qui n'ont pas été sélectionnées plus haut. Malgré tout, en voici toujours quelques unes.


1TAKEJAY – Wait Hol' Up

1TAKEJAY – Wait Hol' Up

Lire la chronique :: acheter cet album

Les très prisés 03 Greedo et Drakeo the Ruler étant derrière les barreaux, il est revenu parfois à de seconds couteaux de représenter la nouvelle scène rap de Los Angeles en 2018. Tel fut le cas par exemple de 1TakeJay, un membre du collectif OneTakeBoyz basé à Compton, et dont le rap énergique, juvénile et motivé par ses appétits sexuels, a concouru à faire de son premier solo un bon album mineur.


5.1.NINE.0.2. - When a Name is Just a Number

5.1.NINE.0.2. - When a Name is Just a Number

Lire la chronique :: acheter cet album

Derek MacKenzie, membre fondateur de Hip Club Groove, est l'un des vétérans qui fut au fondement de la scène hip-hop d'Halifax, laquelle eut son heure de gloire à l'époque des labels de rap indé. S'orientant rapidement dans la voie du rock, il est celui, pourtant, qui a laissé le moins de traces. Mais en 2018, avec son ami Recordface, il rattrape le temps perdu avec cet album-bilan plus que présentable.


CARDI B - Invasion of Privacy

CARDI B - Invasion of Privacy

Lire la chronique :: acheter cet album

En 2018, Cardi B est définitivement intronisée. Comme annoncé depuis plusieurs mois, elle est devenue la nouvelle reine du rap au féminin, emportant sans coup férir l'adhésion du public et celle de la critique. Et c'est mérité, au vu de cet album malin, truculent et riche en tubes, voué tout entière à célébrer son triomphe : celle d'ancienne pauvre, celle d'ex-stripteaseuse, celle de latine, et celle de femme.


GLOKKNINE - Bloodshells Revenge

GLOKKNINE - Bloodshells Revenge

Lire la chronique :: télécharger cette mixtape

Glokknine s'exprime comme Kodak Black. Il a sa voix rauque et marmonnée, il a la même propension à concasser ses mots. Mais qu'on ne s'y trompe pas : il n'est pas une copie conforme, il a son talent propre. Et à écouter ses singles réussis, à l'entendre s'exprimer avec des compères qui cultivent peu ou prou le même style, on se dit que c'est toute une école de rap que nous révèle la Floride ces jours-ci.


EVANDER GRIIIM - Raices

EVANDER GRIIIM - Raices

Lire la chronique :: acheter cet album

Evander Griiim vient du Texas, d'El Paso plus précisément, et il est en partie d'origine mexicaine. Celle-ci s'entend parfois, notre homme aimant parsemer son rap de paroles en espagnol, mais pour le reste, le nom de ses invités ne trompe pas : c'est une déclinaison réussie du rap hédoniste, exubérant et juvénile en vigueur aujourd'hui à Atlanta, que nous offre l'auteur de l'irrésistible "Right Now".


GOONEW - Goonrich Urkel

GOONEW - Goonrich Urkel

Lire la chronique :: acheter cet album

2018 a été également l'année de Goonew. Avec ses raps susurrés de manière inquiétante, avec l'appui des sons sinistres et minimalistes du producteur Cheecho, le rappeur de la banlieue de Washington a développé une formule originale, qui souligne à la perfection la froideur et le danger de la vie criminelle, et qui trouve un aboutissement dans sa seconde sortie marquante de l'année, Goonrich Urkel.


GT - Relentless

GT - Relentless

Lire la chronique :: acheter cet album

Sorti officiellement en 2018, Relentless a clos la chevauchée fantastique du rap de Detroit en 2017. Le style de GT, cependant, se distingue du son dominant dans cette ville. Sa voix grince, couine et croasse, ses sons sont plus effacés, plus lents et plus contemplatifs. Par un effet de contraste entre la posture et le ressenti, ils évoquent la tristesse de celui, le garçon de la rue, à qui il est interdit d'être triste.


KNOWLEDGE THE PIRATE - Flintlock

KNOWLEDGE THE PIRATE - Flintlock

Lire la chronique :: acheter cet album

Roc Marciano a brillé en 2018, mais ses proches aussi. C'est le cas notamment de Knowledge the Pirate, qui partage avec lui une formule qui est l'évolution naturelle du hip-hop East Coast des années 90, ainsi qu'un très long parcours et pédigrée de rappeur. Flintock est, sur le tard, le premier album de ce vétéran. Mais l'attente en valait la peine : ce projet se montre tout à fait digne de ceux de son compère.


KODAK BLACK - Heart Break Kodak

Kodak Black - Heart Break Kodak

Lire la chronique :: acheter cet album

Un homme accusé de viol sort, le jour de la Saint Valentin, un album dépressif sur l'amour et sur les peines de cœur. Voilà ce qui pourrait sembler provocateur et déplacé, voire impardonnable. Mais il se trouve que cet homme est peut-être le grand rappeur de notre temps, et qu'il livre sur Heart Break Kodak une chronique remplie de temps forts, dédiée à l'incompatibilité entre la rue et les sentiments.


LPB POODY - Streetz Callin

LPB POODY - Streetz Callin

Lire la chronique :: télécharger cette mixtape

On a pu reprocher à Glokknine d'être un sous Kodak Black, puis à LPB Poody d'être un sous Glokknine. Les ressemblances sont criantes, et pourtant ces accusations ne tiennent pas, à l'écoute de la mixtape très réussie qu'a su livrer le dernier cité. Tous ces gens de Floride, en fait, représentent fièrement une nouvelle école, qui est elle-même la dernière itération capitale d'une longue et vieille tradition de rap.


MONEYBAGG YO - 2 Heartless

MONEYBAGG YO - 2 Heartless

Lire la chronique :: acheter cette mixtape

Repéré et pris en main par Yo Gotti, le rappeur Moneybagg Yo, qui s'inscrit dans la tradition désormais bien établie des mauvais garçons mélancoliques, n'a pas cessé de voir sa cote grimper depuis 2016. Sa notoriété a cessé d'être circonscrite à la scène Memphis pour devenir nationale. Et à raison, comme le démontre 2 Heartless, une mixtape sans véritable tube, mais avec un léger supplément d'âme.


PEEZY - No Hooks

PEEZY - No Hooks

Lire la chronique :: télécharger cette mixtape

Auteur avec Ballin Ain't a Crime d'une des meilleures sorties de 2017, Team Eastside Peezy a rempilé en 2018, avec No Hooks. Il s'agit d'un projet court, et comme son nom l'indique, sans refrain. Peezy y assène ses vers de manière implacable, en adéquation avec son rap de rue et ses stances rudes, en phase totale avec cette musique intense et sans répit qui est aujourd'hui celle de Detroit.


RICO NASTY - Nasty

RICO NASTY - Nasty

Lire la chronique :: acheter cette mixtape

Rico Nasty a mis du vinaigre dans sa "sugar trap". Epaulée par Kenny Beats, celle qui s'est fait connaître par ses vidéos colorées et ses références décalées au monde de l'enfance, s'est peu à peu réinventée, pour devenir par instants une rappeuse punk énervée. Nasty est l'aboutissement de cette évolution. Il est aussi, sans doute, le meilleur projet sorti à ce jour par la jeune femme du Maryland.


JOEY PURP - Quarterthing

JOEY PURP - Quarterthing

Lire la chronique :: acheter cet album

Album ambigu, contradictoire et excessivement éclectique, Quarterthing pourrait bien être le meilleur sorti par Save Money. Et cela, précisément parce que Joey Purp est allé chercher des sons, des postures, des flows et de la spontanéité dans ce rap de genre dont le collectif de Chicago, plombé par ses ambitions, par sa posture adulte et par le poids du passé, est en temps ordinaire le contraire exact.


PUSHA T - Daytona

PUSHA T - Daytona

Lire la chronique :: acheter cet album

De l'avis général, le meilleur album des Wyoming Sessions de Kanye West aura donc été celui-là. Il aura été cette alliance réussie entre deux immenses figures du rap américain : un producteur fantasque et imprévisible, mais capable d'épurer ses sons pour mieux servir un autre ; et un rappeur qui, à l'inverse, ne s'est jamais écarté de son seul thème. Et pourquoi donc le ferait-il, puisqu'il en est le maître ?


SOB X RBE - Gangin

SOB X RBE - Gangin

Lire la chronique :: acheter cet album

SOB X RBE, en 2018, c'est comme en 2017 : une musique véloce et énergique, un gangsta rap extrême et paranoïaque, le son de la Bay Area en héritage, quelques réminiscences des années 80 et quatre voix très complémentaires. La grande différence, toutefois, c'est qu'entretemps le quartet de Vallejo a contribué à la B.O. du film Black Panther et qu'il jouit désormais des égards généralisés de la critique.


YUNGEEN ACE - Life of Betrayal

YUNGEEN ACE - Life of Betrayal

Lire la chronique :: acheter cette mixtape

Basé en Floride, et survivant récent d"une fusillade, Yungeen Ace pousse toujours plus loin le registre du garçon du ghetto en souffrance, et il franchit un pas de plus dans ce rap qui ne rappe plus vraiment. Son premier projet est admirablement expressif, bien écrit, et il est sublimé par un art de la complainte et un sens de la mélodie hors-du-commun. Indubitablement l'une des grandes révélations de 2018.


Évaluer ce billet

4.5/5

  • Note : 4.5
  • Votes : 2
  • Plus haute : 5
  • Plus basse : 4

Ajouter un commentaire

Les commentaires peuvent être formatés en utilisant une syntaxe wiki simplifiée.

Fil des commentaires de ce billet