Fake For Real

Depuis 1997 : critiques, dossiers, sélections et autres papiers, dédiés au rap (et parfois à d'autres musiques)
Home

Aller au menu | Aller à la recherche

SOB X RBE - Gangin

, 22:59 - Lien permanent

Le deuxième SOB X RBE n'est pas à des années lumières du précédent. Il n'est ni meilleur, ni franchement moins bien. Ce qui change tout, cependant, c'est qu'aujourd'hui le monde entier connaît leur existence. Le quartet de Vallejo a en effet bénéficié d'une visibilité inespérée depuis le début de l'année, du fait du parrainage substantiel de gens très bien placés dans l'industrie du divertissement. En début d'année, par le biais de Kendrick Lamar (ou de proches bien informés), leur morceau "Paramedic!" a trouvé une place sur la bande originale du blockbuster Marvel Black Panther. Et comme par magie, leur nouvel album, GANGIN, s'est vu couvert par tout un tas de médias, dans des termes élogieux.

SOB X RBE - Gangin

SOB X RBE ‎:: 2018 :: acheter cet album

Ils ont vanté tout à coup tout ce qui faisait le succès de la recette SOB X RBE : une musique véloce, un gangsta rap extrême à la No Limit, mais revisité avec la formule énergique qui fait désormais les beaux jours des cousins de Detroit. Ce sont pourtant aussi des sons typiques de la Bay Area qui sont à l'œuvre ici, le spectre de la dansante et très électronique hyphy rôdant dans les parages. Et à ceux-là s'en ajoutent d'autres encore, notamment des influences venues de la pop des années 80, comme avec les notes de "Carpoolin'", issues du "Silent Morning" de Noel, le sample du "Attack Me With Your Love" de Cameo employé sur "Anti Social", ou celui du "Cruel Summer" de Bananarama sur "Once Upon A Time".

SOB X RBE, c'est aussi quatre styles de rap complémentaires : celui, souvent mélodieux et chantant, de Yhung T.O., et ceux, abrasifs et mordants au contraire, de Slimmy B, de Lul G et surtout de l'expressif et hargneux DaBoii. Ces voix jouent de leur complémentarité, comme avec l'échange entre Yhung T.O. et Slimmy B sur "Back to Back". Et elles nous emmènent en un univers dangereux, cerné par leurs rivaux et sous de constantes menaces de mort. Quel que soit le tempo des morceaux, rapide ou lent, ils évoquent un monde où c'est nous contre tous, comme avec Yhung T.O. et DaBoii sur "Anti Social", et où la seule fraternité est celle du gang, celle que célèbre le titre "Always". Tout comme les sons qui les accompagnent, les paroles sont violentes, agressives, paranoïaques, immédiates, et parfois même mélancoliques, comme sur "Lifestyle". Elles sont intenses et juvéniles, comme l'a toujours été la bonne musique, et comme l'était déjà celle de SOB X RBE, dans ses meilleurs moments, avant que ne survienne la consécration.

Évaluer ce billet

5/5

  • Note : 5
  • Votes : 1
  • Plus haute : 5
  • Plus basse : 5

Ajouter un commentaire

Les commentaires peuvent être formatés en utilisant une syntaxe wiki simplifiée.

Fil des commentaires de ce billet