Fake For Real

Depuis 1997 : critiques, dossiers, sélections et autres papiers, dédiés au rap (et parfois à d'autres musiques)
Home

Aller au menu | Aller à la recherche

1TAKEJAY - Wait Hol' Up

, 16:50 - Lien permanent

03 Greedo et Drakeo the Ruler sont actuellement les têtes d'affiche du rap de Los Angeles. Mais à côté, d'autres s'agitent dans une veine plus ou moins proche, comme par exemple 1TakeJay. Cela fait plusieurs années que ce rappeur de Compton est actif au sein des OneTakeBoyz, un collectif dont les autres membres éminents sont 1TakeQuan et 1TakeTeezy. Ces amis de lycée, qui se veulent des disciples des Hot Boys, existent en effet depuis 2014, et leur manifeste, le projet OneTakeMovement, date de 2015. Mais en 2017 et 2018, avec les singles "To Da Neck" et "Arco", puis l'album Wait Hol' Up, 1TakeJay a su capter un peu plus de lumière, au bénéfice des mésaventures carcérales des rappeurs susmentionnés.

1TAKEJAY – Wait Hol' Up

OneTakeBoyz :: 2018 :: acheter cet album

Le titre de ce premier solo provient de la phrase fétiche du rappeur, "wait hold up, we finna turn this bitch up !", celle par laquelle il ouvre chacun de ses morceaux, et qui résume à la perfection son énergie juvénile. C'est cette énergie, très exactement, qui électrise "Arco", une logorrhée frénétique dédiée aux filles, en leur qualité de partenaires sexuelles. Cette fougue adolescente habite l'ensemble du projet. Elle se manifeste parfois par des accès de fiel et des éruptions de violence, comme sur "Cam Newton", et par la soif d'argent exprimée sur "Make Sense". Mais le plus souvent, elle s'affirme sans retenue par des envies de stupre. Ainsi "I Like Bitches" égraine-t-il différents types de femmes, tout comme on le ferait de ses parfums de glace favoris, Nasty clame-t-il que les vilaines filles sont les meilleures et "Come Around" a-t-il pour refrain "fuck a relationship, I just want to fuck around" : "on s'en fout des relations, tout ce que je veux c'est baiser".

Comme 1TakeJay lui-même le précise sur Bleed Em, "I don't even rap I talk shit" : "je ne rappe même pas, je baratine". Wait Hol' Up est donc un album ludique, délivré tambour battant sur une musique véloce où s'entendent, à l'occasion comme sur DatWay et sur Nasty, des réminiscences de l'époque ratchet. Tout juste y observe-t-on un léger changement de rythme, à mi-parcours, entre cet "I Know" serti d'Auto-Tune, qui annonce quelques titres plus posés, et la conclusion de "Choose Up". Mais pour le reste, l'album est fait de la musique minimaliste et enjouée qu'annonçait "Arco", même si cette pièce n'est pas la plus importante, même si quelques autres moments comme ce "Who Dat" avec 1TakeTeezy, expriment tout aussi bien ce débordement d'énergie pour le moins communicatif.

Évaluer ce billet

0/5

  • Note : 0
  • Votes : 0
  • Plus haute : 0
  • Plus basse : 0

Ajouter un commentaire

Les commentaires peuvent être formatés en utilisant une syntaxe wiki simplifiée.

Fil des commentaires de ce billet