BILAN - L'année rap 2012

Du vieux, du neuf. Des vétérans new-yorkais qui réussissaient leur retour et des rappeurs récents qui parvenaient à ressembler à des vétérans new-yorkais. D'anciens backpackers en forme. Des jeunes gens qui réinventaient à leur sauce le Memphis rap de 1995. Des rappeurs engagés, des gangsters sensibles et des toxicomanes narquois. Une majorité d'hommes, mais aussi toutes sortes de femmes. Du swag rap, du cloud rap et du trap rap impénitent. De la drill music de Chicago, dont ce fut la grande année. Et des types diamétralement opposés de hip-hop français. Toutes les formes de rap ont eu leur mot à dire en 2012, en ces années 2010 que ce genre a entamé plus vigoureux et plus triomphal que jamais.

RICK ROSS - Rich Forever

NB : les sélections de Fake For Real, n'ont aucune autre intention que d'affirmer, quoiqu'avec force, des choix purement subjectifs. Rien n'étant jamais définitif ni gravé dans le marbre, elles sont souvent revues et corrigées. A chaque mise à jour significative, l'article est à nouveau mis en avant, à la date du moment.


# 20. 100s - Ice Cold Perm

100S - Ice Cold Perm

A tout juste 19 ans, 100s débarquait dans le grand jeu du rap avec une maîtrise déjà totale de son art. Avec Ice Cold Perm, une mixtape remarquée où il s'imaginait en nouveau Snoop Dogg, il digérait, magnifiait et perpétuait, avec l'assurance du maquereau, 30 années de rap sexiste et insolent ; et au-delà, 30 années de hip-hop californien, du g-funk au hyphy en passant par le cloud rap.

Lire la chronique :: télécharger la mixtape


# 19. MYKA 9 & FACTOR - Sovereign Soul

MYKA 9 & FACTOR - Sovereign Soul

Myka 9, le vétéran de Freestyle Fellowship, et Factor, le producteur stakhanoviste de Saskatoon, remettaient ça. Comme avec 1969 trois ans plus tôt, le Californien posait ses raps acrobatiques sur les boucles éclectiques du Canadien, proposant un Sovereign Soul à la fois pop et virtuose, et dont la variété de sons et de styles pouvait être, selon les avis, soit la tare, soit l'atout.

Lire la chronique :: acheter l'album


# 18. SASHA GO HARD - Do U Know Who I Am?

SASHA GO HARD - Do U Know Who I Am?

Avec cette mixtape sortie en pleine frénésie drill, Sasha Go Hard proposait tout ce que cette musique était censée nous offrir. A deux inepties R&B près, ce projet se composait d'une posture menaçante, des sons froids et brutaux, et de paroles agressives portées sur les répétitions entêtantes. Cette proche de Chief Keef nous prouvait ainsi que la drill music serait, également, une affaire féminine.

Lire la chronique :: mixtape indisponible


# 17. LIL UGLY MANE - Mista Thug Isolation

LIL UGLY MANE - Mista Thug Isolation

S'il fallait lister les plus percutants des rappeurs affiliés au collectif Raider Klan, en cette riche année 2012, leur représentant en Virginie, Lil Ugly Mane virerait en tête. Concepteur de pochettes d'un certain goût, producteur sous le nom de Shawn Kemp, le suractif rappeur de Richmond a aussi produit cette mixtape exemplaire dans le genre rap de Blanc hargneux, morbide et outrancier.

Lire la chronique :: acheter la mixtape


# 16. THA BLUE HERB - Total

THA BLUE HERB - Total

C'était le quatrième album en 14 ans pour Tha Blue Herb. Comme d'habitude, les Japonais avaient pris le temps de peaufiner leur opus, et ils avaient aussi renouvelé leur formule. Total, en effet, se révélait proche de son prédécesseur, Life Story. Comme lui, il était parcouru d'amples compositions électroniques, mais avec un retour à une formule un peu plus âpre, un peu plus rap.

Lire la chronique :: acheter cet album


# 15. BLUE SKY BLACK DEATH & NACHO PICASSO - Exalted

BLUE SKY BLACK DEATH & NACHO PICASSO - Exalted

Le rappeur Nacho Picasso et les producteurs de Blue Sky Black Death ont beau avoir été sur-productifs, sortant trois mixtapes ensemble en l'espace de quelques mois, ils ne se sont pas essoufflés. Le dernier volume, en effet, a sans doute été le plus abouti de la trilogie, peaufinant encore l'alliance entre le phrasé lancinant et défoncé du premier, et la musique hallucinée et emphatique typique des seconds.

Lire la chronique :: télécharger la mixtape


# 14. AESOP ROCK - Skelethon

AESOP ROCK - Skelethon

En 2012, on n'avait pas très envie d'écouter Aesop Rock. On aurait même eu tendance à préférer l'ignorant rap le plus crasse à son hip-hop intello et arty. Ce flow surarticulé et ces beats tarabiscotés nous renvoyaient à une époque révolue, celle de l'indie rap du début des années 2000, lequel n'a pas toujours bien vieilli. Et pourtant, on s'est surpris à apprécier ce Skelethon produit par ses seuls soins.

Lire la chronique :: acheter l'album


# 13. KLUB DES LOOSERS - La Fin de l'Espèce

KLUB DES LOOSERS - La Fin de l'Espèce

Non, Fuzati n'était pas mort. Ayant quitté le statut d'étudiant pour celui de jeune professionnel, il se contentait simplement d'accumuler de nouvelles frustrations. Et, huit ans après son premier album, il nous les faisait enfin partager, ainsi que son dégoût pour ses semblables, avec une bile et un goût pour les punchlines inchangés, avec même un rap plus assuré et des sons plus convaincants qu'avant.

Lire la chronique :: acheter l'album


# 12. GUNPLAY - Bogota Rich: The Prequel

GUNPLAY & DJ HOLIDAY - Bogota Rich: The Prequel

Gunplay était l'homme en forme de ce début de décennie, le Floridien emportait tout sur son passage, il avait le feu sacré. Un an après ces uppercuts qu'avaient été Inglorious Bastard et Off Safety, cette mixtape le confirmait. Bogota Rich ne devait être qu'un amuse-bouche destiné à nous faire patienter avant son album, annoncé chez Def Jam. Et pourtant, déjà, cette came était de tout premier choix.

Lire la chronique :: télécharger la mixtape


# 11. MEYHEM LAUREN - Respect the Fly Shit

MEYHEM LAUREN - Respect the Fly Shit

Enregistrée à l'arrache en marge du festival SxSW, avec le renfort d'autres rappeurs qui trainaient par là, et assez exemplaire en matière de renouveau new-yorkais, le Respect the Fly Shit de Meyhem Lauren prouvait que la meilleure musique se capture souvent dans l'instant. Elle confirmait aussi la grande forme de Harry Fraud, qui produisait ici la moitié des titres, souvent les plus marquants.

Lire la chronique :: télécharger la mixtape


# 10. SHY GLIZZY - Fxck Rap

SHY GLIZZY - Fxck Rap

Le petit buzz autour de Shy Glizzy, pleinement justifié, a commencé en 2012, quand le jeune rappeur de Washington a proposé coup sur coup la mixtape Law, et puis cette chouette Fxck Rap qui posait à merveille le personnage, où il conciliait bon an mal an une attitude crâne de petit voyou et une posture vulnérable soulignée autant par ses paroles, que par sa voix bizarre et son allure chétive.

Lire la chronique :: télécharger la mixtape


# 09. APOLLO BROWN & GUILTY SIMPSON - Dice Game

APOLLO BROWN & GUILTY SIMPSON - Dice Game

En 2012, Apollo Brown l'a prouvé par deux fois, d'abord avec O.C., et puis avec son voisin de Detroit, Guilty Simpson : il n'a pas son pareil pour offrir les beats qu'il faut aux vétérans du hip-hop, aux ultimes adeptes d'un classic rap à l'ancienne. Avec ce réussi Dice Game, sa rythmique sèche et ses samples soul remplis à ras-bord, on se croyait revenus aux meilleurs moments des années 90.

Lire la chronique :: acheter l'album


# 08. ROACH GIGZ - Bugged Out

ROACH GIGZ - Bugged Out

Roach Gigz venait de San Francisco, il perpétuait la tradition hyphy et donnait donc dans un rap festif, mais il n'était pas maladroit au micro pour autant. Après des mixtapes remarquées, les deux Roachy Balboa, il confirmait avec Bugged Out, son premier album, où il se diversifiait et mâtinait son club rap fiévreux et endiablé par quelques titres plus apaisés, plus intimes et plus atmosphériques.

Lire la chronique :: acheter l'album


# 07. RIFF RAFF - The Golden Alien

RIFF RAFF - The Golden Alien

A force de sortir des mixtapes à tire-larigot, l'incroyable Riff Raff nous a offert à boire et à manger. The Golden Alien, cependant, présente une sélection courte et optimale des innombrables morceaux que nous a proposés le Texan déglingué. Et ceux-ci sont irrésistibles, assez pour nous démontrer que ce drôle de personnage vaut plus que ses talents approximatifs au micro et que sa posture de bouffon.

Lire la chronique :: acheter l'album


# 06. GUCCI MANE - Trap Back

GUCCI MANE & DJ HOLIDAY - Trap Back

Retour gagnant pour un Gucci Mane tout juste sorti de prison, un rappeur qu'on disait pourtant en déclin en ce début de décennie 2010. Rap au sommet de sa forme, production béton, collaborations bien senties... Dès le mois de janvier et cette bien nommée Trap Back, le héraut du trap game reprenait les commandes. Il inaugurait avec éclat une nouvelle année 2012 riche en mixtapes remarquables.

Lire la chronique :: acheter la mixtape


# 05. KILLER MIKE - R.A.P. Music

KILLER MIKE - R.A.P. Music

L'année 2012 a été celle du retour en force pour El-P, l'ex-Company Flow sortant coup sur coup deux albums. On passera sous silence son solo, très moyen. Sur R.A.P. Music, en revanche, sa production surchargée bénéficie d'un Killer Mike meilleur rappeur que lui et en grande forme. Elle est l'alliance réussie entre le Dirty South, le rap de backpacker et le vieux hip-hop engagé à la Public Enemy.

Lire la chronique :: acheter l'album


# 04. FUTURE - Pluto

FUTURE - Pluto

Future n'a pas usurpé son pseudonyme. Il le confirmait avec ce premier album événement qui peaufinait avec réussite la formule étrennée sur ses mixtapes des années passées. Avec son chanté-rappé bancal, son usage inédit de l'Auto-Tune, ses accès de sensibilité et de vulnérabilité, l'homme d'Atlanta montrait la voie, et il prenait sa place au cœur du rap. Pas de doute : le Future, c'était maintenant.

Lire la chronique :: acheter l'album


# 03. CHIEF KEEF - Back From the Dead

CHIEF KEEF - Back From the Dead

A chaque année, il faut sa scène rap émergente. Et en 2012, ce fut au tour du dangereux Southside Chicago et de sa juvénile, violente et nihiliste drill music. A chaque scène, il faut aussi sa star et son porte-voix. Et pour celle-ci, ce fut le jeune Chief Keef, 16 ans seulement, mais déjà une sacré personnalité et une mixtape événement, Back From the Dead, qui cartonnait presque de bout en bout.

Lire la chronique :: télécharger la mixtape


# 02. TROUBLE - 431 Days

TROUBLE - 431 Days

Trouble continuait de mettre à profit sa récente sortie de prison. Quelques mois après une mixtape remarquée, December 17th, le rappeur d'Atlanta, membre du collectif Duct Tape (Alley Boy, Big Bang Black, Pesci, Veli Sosa, etc.), récidivait avec un 431 Days riche en hymnes tapageurs et en duos percutants, comme en leçons de vie professées avec sagesse par un jeune homme ayant déjà vécu.

Lire la chronique :: télécharger la mixtape


# 01. RICK ROSS - Rich Forever

RICK ROSS - Rich Forever

Cette année, on attendait de Rick Ross son God Forgives, I Don't. Ce nouvel album, malheureusement, se révéla plutôt médiocre. Une raison à cela : les titres destinés à cette sortie officielle se seraient retrouvés en fait sur une mixtape gratuite, sortie un peu avant, un éclatant Rich Forever de qualité professionnelle, qui pourrait même bien être l'oeuvre définitive et majeure du gros maton floridien.

Lire la chronique :: télécharger la mixtape


AUTRES SORTIES NOTABLES

Pour prolonger le plaisir, voici donc une petite liste, bien loin d'être exhaustive, d'autres albums et mixtapes hip-hop notables sortis en 2012. Oui oui, vous lisez bien, ni Kendrick Lamar, ni aucun autre membre de Black Hippy, n'y figure.


3D NA'TEE - The Coronation

3D NATEE - The Coronation

3D Na'Tee a été formée au ribbin'. Elle est donc une rappeuse de type battle, qui passe son temps, avec éloquence, à dire à quel point elle est grande et les autres minables. Mais cette mixtape, qui ressemble à un album grand public par sa diversité et ses moments pop, rappelle aussi qu'elle sait raconter des histoires, nourries par une expérience de la vie qui n'a pas toujours été des plus roses.

Lire la chronique :: télécharger la mixtape


ACTION BRONSON & PARTY SUPPLIES - Blue Chips

ACTION BRONSON & PARTY SUPPLIES - Blue Chips

Carton plein pour le gros barbu roux d'origine albanaise qui rappe exactement comme Ghostface Killah et qui aime jouer de la métaphore culinaire. Davantage qu'avec son pourtant remarqué Dr. Lecter de l'an dernier, c'est avec cette mixtape, Blue Chips, chouettement produite par Party Supplies, qu'Action Bronson a confirmé pleinement sa place de choix dans le rap new-yorkais des années 2010.

Lire la chronique :: télécharger la mixtape


APOLLO BROWN & O.C. - Trophies

APOLLO BROWN & O.C. - Trophies

Régulièrement, on nous annonce le retour en forme d'un grand nom du classic rap new-yorkais, Nas, Raekwon, ou un autre. Et à chaque fois, les espoirs sont déçus. Cependant, en s'acoquinant avec Apollo Brown, O.C. pourrait bien être celui qui, finalement, a rempli cette promesse. Il le fait avec ce Trophies qui, en plein 2012, sent bon le sample classieux, la sagesse urbaine et le New-York des années 90.

Lire la chronique :: acheter l'album


ARCHETYPE - Red Wedding

ARCHETYPE - Red Wedding

Le hip-hop alternatif n'est pas mort. A l'heure du swag et de l'ignorant rap, il existe encore des rappeurs, en marge, qui cherchent à entretenir la flamme d'un rap humble, introspectif et aux agencements musicaux riches et subtils. Souvent, cette formule est ennuyeuse, lourde et prétentieuse. Mais parfois, ça fonctionne, comme avec Archetype, un duo déjà vieux de 10 ans et issu de Lawrence, Kansas.

Lire la chronique :: acheter l'album


AZEALIA BANKS - 1991

AZEALIA BANKS - 1991

A cette époque, le début des années 2010, où la variété américaine était devenue une nouvelle Euro-Dance, même le rap fut touché, pour le meilleur et pour le pire. Avec son alliance réussie entre la house music et un rap hargneux, Azealia Banks occupa le haut du panier, en tout cas avec ce 1991 EP, avant que ne lui succède des sorties bancales et une carrière faite de coups de gueule sans queue ni tête.

Lire la chronique :: acheter cet EP


BIGG JUS - Machines That Make Civilization Fun

BIGG JUS - Machines That Make Civilization Fun

En 2012, deux anciens de Company Flow ont fait un retour, signant chacun un album solo. Si, comme d'habitude, c'est El-P qui a bénéficié des feux des projecteurs et des critiques les plus favorables, c'est peut-être bien son ancien comparse Bigg Jus qui, dans la catégorie rap la plus radicale, la plus extrême et la plus expérimentale, a signé le disque le plus riche, le plus spontané et le plus vrai.

Lire la chronique :: acheter l'album


BLUE SKY BLACK DEATH & NACHO PICASSO - Lord of the Fly

BLUE SKY BLACK DEATH & NACHO PICASSO - Lord of the Fly

Après avoir collaboré avec des gens aussi divers que Noah23, Holocaust, Jean Grae, Boy in Static, et tant d'autres, le duo Blue Sky Black Death s'est trouvé un compagnon de choix en la personne de Nacho Picasso, son flow trainard et nasillard de rappeur défoncé se mariant à merveille avec les instrumentaux majestueux du duo. En témoigne ce deuxième volet d'une série de trois mixtapes.

Lire la chronique :: acheter la mixtape


BONES - WhiteRapper

BONES - WhiteRapper

Le projet qui définit le mieux le prolifique Elmo O'Connor, est sans doute celui-ci. C'est celui, au moment où il avait décidé de changer son pseudo de Th@ Kid à Bones, où il affichait clairement ce qu'il était : un rappeur blanc. Un homme certes influencé par la scène de Memphis et par le gangsta rap des années 90, mais dont la colère aigre, la musique de chambre et les sons en berne trahissaient l'identité.

Lire la chronique :: écouter la mixtape


CHIEF KEEF - Finally Rich

CHIEF KEEF - Finally Rich

Sorte de trap music du Nord, tout en offenses gratuites, déclamé par des adolescents pourvus d'un sens limité de la rime, mais hargneux, affamés et issus d'un Chicago en proie à la violence : la drill music de Chief Keef et consorts était en chemin pour être la sensation de l'année 2012. Il lui restait à concrétiser par cet album sur major, inégal, aux raps primitifs, mais dont les beats cartonnaient.

Lire la chronique :: acheter l'album


DENIRO FARRAR & SHADY BLAZE - Kill or Be Killed

DENIRO FARRAR & SHADY BLAZE - Kill or Be Killed

Pour ce projet, Deniro Farrar s'est acoquiné avec Shady Blaze, un membre de Green Ova, le collectif de Main Attrakionz. L'album prend aussi le chemin prisé par ses derniers, celui du cloud rap, avec d'amples nappes atmosphériques, en renfort de paroles dédiées à rendre compte des affres et des pièges de la jungle urbaine. Sans doute la meilleure sortie jamais proposée par le rappeur de Caroline du Nord.

Lire la chronique :: acheter l'album


GRANDMILLY - Bandanaz & Black Magic

GRANDMILLY - Bandanaz & Black Magic

Grandmilly est le New-Yorkais du Raider Klan, et cela s'entend. Sur la mixtape Bandanaz & Black Magic, en plus de l'imagerie morbile, de l'atmosphère gothique et des sons lo-fi qui sont l'apanage de l'ensemble du collectif, on entend ici une boucle jazzy, là des samples tout en piano et violon, qui rappellent ce bon vieux rap hardcore qui avait dominé la Grosse Pomme au milieu de la décennie 1990.

Lire la chronique :: télécharger la mixtape


GUCCI MANE - Trap God

GUCCI MANE - Trap God

Gucci Mane avait commencé fort l'année avec son tonitruant Trap Back, et il la concluait presque aussi bien avec Trap God. C'était une mixtape routinière pour l'homme d'Atlanta, pleine de ses histoires de drogue et de fric, et de collaborations bien senties avec Rick Ross, Trae, Birdman, Future, T-Pain, Waka Flocka et Young Scooter. C'était un produit de série, certes, comme toujours. Mais un plutôt bon.

Lire la chronique :: télécharger la mixtape


ANGEL HAZE - Reservation

ANGEL HAZE - Reservation

Ayant grandi dans une communauté religieuse, Angel Haze s'est éveillée tard au rap. Elle l'a fait tout à coup, embrassant les modèles de l'époque : Lil Wayne, dont elle affectionne les acrobaties verbales, et Drake, dont elle épouse l'introspection, quand elle revient sur sa biographie compliquée, faite d'isolement et d'abus sexuel. Ces deux facettes, elle montre qu'elle les maîtrise sur cette mixtape clé.

Lire la chronique :: télécharger la mixtape


HOMEBOY SANDMAN - First of a Living Breed

HOMEBOY SANDMAN - First of a Living Breed

Rappeur new-yorkais signé chez Stones Throw Records, institution indé californienne, Homeboy Sandman confirme, avec son rap réfléchi et propre sur lui, nourri par une science des mots, par des samples recherchés et par des beats iconoclastes, que le hip-hop de backpacker a encore quelques beaux restes en 2012, en dépit d'un éclectisme si radical qu'il en pénaliserait presque cet album.

Lire la chronique :: acheter l'album


ICE BURGANDY - Progress Involves Risk Unfortunately

ICE BURGANDY - Progress Involves Risk Unfortunately

Tout ce qui provenait du Brick Squad n'était pas d'Atlanta. Dans la salve de mixtapes d'anthologie délivrées par ces gens autour de l'année 2010, figurait celle-ci. Et elle était d'Ice Burgandy, un Californien d'Inglewood qui, à la formule locale et aux sons de Purp, apportait une nonchalance et une adresse dans les raps qui n'appartenaient qu'à lui seul.

Lire la chronique :: télécharger la mixtape


JARV DEE - Dopamine

JARV DEE -  Dopamine

De la ville de Seattle, en 2012, on retiendra la rafale de mixtapes sorties par Nacho Picasso. Mais celles-ci ne devaient pas nous faire oublier son compère du Moor Gang, Jarv Dee, dont le rap était aussi énergique que le sien est lymphatique, dont les beats étaient aussi divers que ceux de Blue Sky Black Death sont homogènes, et dont l'album, Dopamine, méritait lui aussi qu'on s'y arrête.

Lire la chronique :: acheter l'album


KAARIS - Z.E.R.O

KAARIS - Z.E.R.O

Une année avant le succès d'Or Noir, l'album qui allait imposer, avec retard mais avec éclat, une trap music à la française, Kaaris, 2093 et 2031 avaient déjà sonné un coup de semonce avec la mixtape Z.E.R.O. Elle était moins satisfaisante que l'album à venir, mais on en trouvait déjà les bases : la grosse voix, l'immoralisme et le sens de la formule du rappeur ; et les sons pétaradants qui allaient avec.

Lire la chronique :: acheter la mixtape


KATIE GOT BANDZ - Bandz and Hittaz

KATIE GOT BANDZ - Bandz and Hittaz

C'est avec la série des Drillary Clinton que Katie Got Bandz s'imposa pour de bon. Mais tout est déjà là, de manière même plus satisfaisante, sur sa première mixtape, conçue avec le renfort de ses parrains, le producteur BlockOnDaTrack, son cousin, et King Louie. En offrant à ce genre, sans rien trahir de ses recettes, l'une de ses premières voix féminines, Katie devenait la reine de la drill music.

Lire la chronique :: télécharger la mixtape


KING LOUIE - Drilluminati

KING LOUIE - Drilluminati

C'est le très jeune Chief Keef qui, principalement, a tiré des bénéfices du battage autour de la drill music de Chicago ; voire aussi son collaborateur, un Lil Reese pas beaucoup plus âgé que lui. Mais l'une des grandes sorties proposées en 2012 par cette scène pourrait bien être aussi ce Drilluminati sorti dans les mêmes temps que Finally Rich, mixtape manifeste signée par le pionnier de la drill, King Louie.

Lire la chronique :: télécharger la mixtape


AMBER LONDON - 1994 EP

AMBER LONDON - 1994 EP

Sur la mixtape qui l'a révélée, le seul membre féminin du Raider Klan poursuivait le projet revivaliste de son collectif. Ce n'était toutefois pas le son de Memphis qu'Amber London explorait, mais plutôt le style chopped & screwed caractéristique de sa ville de Houston ainsi, de manière encore plus prononcée, que le g-funk californien, qu'elle parvenait à égaler le temps d'un titre phare : "Low MF Key".

Lire la chronique :: télécharger la mixtape


MEEK MILL - Dreams & Nightmares

MEEK MILL - Dreams & Nightmares

Les rappeurs de Maybach Music veulent être riche, on le sait. Et bien sûr, cela nécessite la sortie de disques "commerciaux", avec des Nas, des Drake et des Mary J. Blige, où les aspérités des mixtapes sont troquées pour des titres plus pros, pour des tubes calibrés et quelques relents de R&B faisandé. Avec son premier véritable album, cependant, Meek Mill se sortait plutôt bien de l'exercice.

Lire la chronique :: acheter l'album


NUMBERS NOT NAMES - What's the Price?

NUMBERS NOT NAMES - What's the Price?

Numbers Not Names est un groupe de synthèse, un fantasme que le Français Stéphane Grégoire, le patron du label nancéen Ici d'Ailleurs, a voulu rendre réel : faire un seul ensemble des raps abrasifs d'Alexei Casselle (Kill the Vultures, Oddjobs), des beats assourdissants d'Oktopus (Dälek), et des habiles percussions de Chris Cole (Third Eye Foundation) et de Jean-Michel Pirès (Married Monks).

Lire la chronique :: acheter l'album


PROPR BOYZ - Jesus Boys

PROPR BOYZ - Jesus Boys

Jesus Boys se présentait, d'ores et déjà, comme le best-of du duo formé par Ruben Slikk (le Noir) et Mike Dece (le Blanc), les Propr Boyz, tous deux affiliés au collectif Raider Klan. Il réunissait, en effet, quelques uns des meilleurs titres proposés sur leurs mixtapes précédentes, toutes deux déjà jubilatoires, et assez savoureuses dans le genre provocations rap gratuites pour adolescents attardés.

Lire la chronique :: télécharger la mixtape


SEAN PRICE - Mic Tyson

SEAN PRICE - Mic Tyson

Trois ans avant sa mort, Papy faisait de la résistance. Très attendu par les amateurs de hip-hop à l'ancienne, le troisième album de Sean Price confirmait ce que l'on savait depuis Monkey Barz : que l'ex-Ruck de Heltah Skeltah était l'un des rares vétérans new-yorkais à encore exceller en matière de boom bap, de lyrics vénimeux et de rap hardcore comme on n'en fait quasi plus depuis les années 90.

Lire la chronique :: acheter l'album


SMOKE DZA - Rugby Thompson

SMOKE DZA - Rugby Thompson

Il aura été le beatmaker de l'année. Chaque mixtape ou chaque disque produit par Harry Fraud en 2012 aura été une réussite. C'est le cas, notamment, de ce Rugby Thompson sorti par un congénère new-yorkais, Smoke DZA. Avec les instrus et les invités qui vont bien, ce disciple de Curren$y bénéficie ici, en effet, d'ingrédients musicaux qui relèvent comme il faut son phrasé léthargique imbibé de THC.

Lire la chronique :: acheter l'album


SPACEGHOSTPURRP - Mysterious Phonk

SPACEGHOSTPURRP - Mysterious Phonk

SpaceGhostPurrp a honoré ses engagements. Après le buzz entretenu par une série de mixtapes aussi inégales que prometteuses, proposées par les divers membres de son Raider Klan, la figure de proue du collectif qui s'est approprié pour mieux les réinventer le son sépulcral et l'humeur morbide du Memphis rap des années 90, a réussi un premier album aussi soigné que noir et oppressant.

Lire la chronique :: acheter l'album


SWAMP THING - Creature Feature

SWAMP THING - Creature Feature

Quel que soit l'angle choisi, en l’occurrence, ici, un hommage au cinéma de série B, le résultat était attendu quand Timbuktu, Chokeules et Savilion s'acoquinaient. Cela donnait la formule habituelle à ces Canadiens : du rap ludique et sautillant, comme au temps de la old school, des scratches et des beaux samples comme dans la décennie 90, et des paroles malines où résonnaient les assonances.

Lire la chronique :: acheter l'album


THIRD SIGHT - Chillin' With Dead Bodies in a B-Boy Stance

THIRD SIGHT - Chillin' With Dead Bodies in a B-Boy Stance

Le temps ne passait pas à la même vitesse que chez les autres, avec Third Sight. Cela faisait déjà 15 ans que le trio existait, et ce n'était que son troisième album. Sa formule sombre et anxiogène, imprégnée des scratches poisseux de D-Styles, n'avait pas vraiment changé, et seules quelques longueurs empêchent ce Chillin' With Dead Bodies in a B-Boy Stance d'être un nouveau The Golden Shower Hour.

Lire la chronique :: acheter l'album


TREE - Sunday School

TREE - Sunday School

A Chicago, 2012 n'a pas été que l'année de la drill music. Elle a aussi été celle de la soul trap, un genre dont Tree est l'inventeur et le seul praticien, et qui consiste à mixer des samples soul à l'ancienne avec des motifs rythmiques issus du trap rap d'Atlanta, à livrer des paroles profondes et réflexives, sans renoncer en rien aux aspérités d'un rap de délinquants, d'un phrasé agressif et d'une voix égosillée.

Lire la chronique :: télécharger la mixtape


TRINIDAD JAMES - Don't Be S.A.F.E.

TRINIDAD JAMES - Don't Be S.A.F.E.

Cela aura été le coup médiatique de 2012. Complètement inconnu l'année d'avant, Trinidad James aurait commencé le rap peu avant. Après un tube ("All Gold Everything") et une mixtape remarqués, notre rappeur d'Atlanta se voyait courtisé par tous, copain avec les stars, signé chez Def Jam et déjà parodié. A écouter les meilleurs moments de Don't Be S.A.F.E., toutefois, tout ce tintouin se légitimait.

Lire la chronique :: acheter la mixtape


TWO-9 - Two-9 Forever

TWO-9 - Two-9 Forever

Le collectif Two-9 est une anomalie à Atlanta. Leur musique ne sonne pas toujours couleur locale. Elle ne sonne d'ailleurs rien de particulier, tant elle est hétérogène, tant elle mange à tous les râteliers, traduisant ainsi les origines diverses de ses membres. Trop longue, parfois au bord de l'ennui, son éclectisme est tel, toutefois, qu'elle offre forcément quelques satisfactions à toutes catégories de fans de rap.

Lire la chronique :: télécharger la mixtape


WORDBURGLAR - 3rdburglar

WORDBURGLAR - 3rdburglar

10 ans que le fantasque Wordburglar fait parler de lui dans les cercles confidentiels de l'indé. Et son rap, qui mélange avec allégresse et entrain un esprit festif issu de la old school à une nerd culture qui va bien avec son profil de Canadien blanc de la classe moyenne, n'a jamais été aussi jouissif et percutant que sur ce nouvel album, le troisième, si l'on exclut ses projets annexes et collaborations diverses.

Lire la chronique :: acheter l'album


VOTRE SELECTION ?

De gros désaccords avec la sélection ci-dessus ? Des avis divergents ? Des récriminations ? Des manques à réparer impérativement ? Rassurez-vous. Vous aussi, vous pouvez désigner vos albums préférés de 2012 ci-dessous. Les résultats seront disponibles quand un contingent important de personnes auront voté.

Vos 5 albums / mixtapes 2012

Désignez vos 5 albums ou mixtapes rap préférés de l'année 2012. Les résultats seront révélés plus tard, quand un quorum satisfaisant de votes sera atteint.

Album / Mixtape #01

Album / Mixtape #02

Album / Mixtape #03

Album / Mixtape #04

Album / Mixtape #05

Évaluer ce billet

0/5

  • Note : 0
  • Votes : 0
  • Plus haute : 0
  • Plus basse : 0

Vous pourriez aussi aimer...

  • Votation Désignez vos projets rap de la décennie 2010-2019
  • A-WAX - Pullin' Strings BILAN - L'année rap 2014
  • DORIAN - Four Corner Room BILAN - La décennie rap 2010-2019
  • BILLY WOODS & KENNY SEGAL - Hiding Places BILAN - L'année rap 2019
  • MAX B & FRENCH MONTANA - Coke Wave BILAN - 100 mixtapes rap
  • DANNY BROWN - XXX BILAN - L'année rap 2011
  • NICKI MINAJ - Beam Me up Scotty BILAN - 100 albums rap au féminin
  • LIL B - Black Ken BILAN - L'année rap 2017

Commentaires 3

  • Concernant l'absence du Black Hippy, est-ce une question de non-appréciation de leur musique ou est-ce plutôt par volonté de mettre d'autres artistes en avant face à l'omniprésence des 4 (3 devrais-je dire, Jay Rock étant mis quelque peu de côté) dans les médias ?

    Par ArK

  • @ArK : C'est plutôt la première option. Il y a toujours 2 / 3 titres qui me plaisent sur leurs albums, mais dans l'ensemble, je ne suis pas très client.

  • On reconnait bien là Sylv1, toujours intransigeant dans ses choix. Le slogan de Hip Hop Section vous poursuit toujours (le site de hip hop de celui qui n'aime pas le rap ou quelque chose comme ça), même s'il n'est pas moins ambivalent que "fake for real". A titre personnel, et comme follower silencieux de la première heure (pop news), j'ai toujours considéré vos articles et "best of list" comme une porte ouverte vers des artistes méconnus et souvent mal connus. Je ne pense pas que ce soit une liste exclusive (genre: le reste c'est de la m...) mais plutôt une liste inclusive (ça c'est génial), donc l'absence des uns ou des autres ne me gêne pas et est même le gage d'une authenticité. J'ai hâte de me procurer certains de ces albums pour élargir ma liste d'albums clés également. Enchanté!

    Par OSi

Ajouter un commentaire

Les commentaires peuvent être formatés en utilisant une syntaxe wiki simplifiée.