A une époque où la production rap est si prolifique et fragmentée, en ces années où elle est impossible à suivre, nous renonçons plus que jamais à en faire une rétrospective complète. Il n'a jamais été possible de tout aimer, et il est plus que jamais illusoire de vouloir tout découvrir. Aussi cette sélection est-elle le bilan d'écoutes aléatoires et erratiques, que nous nous efforcerons d'amender et de compléter au fil des mois et des années, quand le temps fera son œuvre et qu'il nous dira que retenir de 2022, au-delà des blockbusters de Kendrick Lamar ou d'autres chouchous du rap institué.

BIGWALKDOG - Trick City

Pour l'instant, compte-tenu d'où nous ont menés les hasards de l'année, nous ne ferons qu'un seul constat : Gucci Mane, en réalité, n'est pas mort. De prime abord, sa trap music aurait dû être de l'histoire ancienne. Elle a suffisamment influencé les deux décennies précédentes, les années 2020 auraient dû passer à tout autre chose. Et pourtant, qui a sorti des albums accrocheurs cette années ? Ses nouveaux protégés du New 1017 BigWalkDog et Cootie, qui devraient confirmer s'il évitent le sort funeste de Big Scarr. Ou bien, sous d'autre cieux, d'autres disciples tels que Z Money, et les successeurs d'un autre de ses adeptes, feu Young Dolph.

Le label de ce dernier, Paper Route Empire, survit plutôt bien à la mort de son patron. Les sorties de Key Glock, Big Moochie Grape, Kenny Muney et Jay Fizzle, toutes réussies à des degrés divers, montrent aussi que Memphis demeure une place forte du rap, surtout quand on y ajoute les productions des rivaux de CMG, ou de quelques francs-tireurs tels que Lukah, ou GloRilla, la plus stimulante du cortège de rappeuses qui nous est désormais vanté chaque année.

Memphis aura eu, cette année, notre préférence sur une scène néo-boom bap pourtant très prisée des critiques, avec les dernières livraisons tout à fait remarquables de Billy Woods et de Roc Marciano. Elle l'aura même eu sur nos chouchous de la scène du Michigan, laquelle paraît finalement arriver à bout de souffle maintenant que l'industrie s'intéresse à Babytron, BabyFace Ray et à tous les autres, à présent qu'elle leur permet de sortir des albums mieux produits, mais sans doute moins viscéraux et moins immédiats.


NOS 10 ALBUMS

S'il faut commencer par dix albums pour rendre compte de l'année rap 2022, dix seulement parmi une production chaque fois plus touffue, plus diverse et plus pléthorique, alors concentrons-nous pour l'instant sur les suivants.


BIG MOOCHIE GRAPE - East Haiti Baby

BIG MOOCHIE GRAPE - East Haiti Baby

"Longue vie à toi Dolph, yeah, j'ai subi une grande perte (…),, mais sache qu'on va tenir la boutique". Tels ont été les mots de Big Moochie Grape sur le titre "In Dolph in Trust", issu de la compilation hommage Long Live Young Dolph. Le dauphin mort, lui et les autres vont tenir la boutique. Il le démontre avec cet album : à Memphis, le petit empire Paper Route reste bien en place.

Lire la chronique
Acheter l'album


BIGWALKDOG - Trick City

BIGWALKDOG - Trick City

Issu de Tutwiler, Mississipi, BigWalkDog avait tout pour rejoindre la bande à Gucci Mane. Son premier album décline de manière tout à fait générique la trap music du maître, accompagnant les 808 et les pianos de circonstance de paroles sur la drogue, la violence, les bijoux, les voitures et les strip-teaseuses. C'est absolument attendu, c'est sans la moindre surprise. Et c'est très bien.

Lire la chronique
Acheter l'album


COOTIE - Welcome To The Trap

COOTIE - Welcome to the Trap

"Je me sens comme Gucci en 2009". "Cootie est là pour ramener la trap". Voici ce que prétend ce protégé de Gucci Mane issu de l'Arkansas. Et Cootie ne ment pas sur la marchandise. Il nous en apporte même de la bonne, poursuivant une longue tradition qui, de Project Pat à Young Dolph en passant par Guwop lui-même, n'en finit plus de marquer le Sud des Etats-Unis.

Lire la chronique
Acheter l'album


JAY FIZZLE - Donafizzo

JAY FIZZLE – Donafizzo

L'un après l'autre, en 2022, les rappeurs de Paper Route Empire ont sorti un album, généralement réussi. Chacun son tour, ils ont voulu prouver que la mort de leur mentor ne changerait pas leur chemin. Et celui qui s'est illustré le mieux est sans doute Jay Fizzle, le cousin de Young Dolph, avec les nombreux moments forts de cet opus placé sous le signe de Donatello la Tortue Ninja.

Lire la chronique
Acheter l'album


JID - The Forever Story

JID - The Forever Story

Une voix nasillarde qui passe par tous les phrasés, s'adapte à toutes les styles et s'exprime sur une musique imprévisible au spectre large. Des textes denses faits d'épisodes biographiques, de références rapologiques et de réflexions sur la condition noire. Des titres boursouflés, mais intenses. C'est réducteur, sans doute, mais JID aura mérité qu'on l'appelle le Kendrick d'Atlanta.

Lire la chronique
Acheter l'album


KODAK BLACK - Back For Everything

KODAK BLACK - Back For Everything

Auparavant, Kodak Black a été condamné puis gracié par Trump, il s'est pris une balle et il a été boycotté pour son attitude envers les femmes. Et sur cet album, il se lamente sur ce statut de voyou qui ne le quittera jamais, sur cette nature de teigne qui éloigne ses amis comme ses amantes. Le rappeur, toutefois, rappelle aussi à quel point il compte, sur cette autre oeuvre aboutie.

Lire la chronique
Acheter l'album


KENDRICK LAMAR - Mr. Morale & The Big Steppers

KENDRICK LAMAR - Mr. Morale & The Big Steppers

Kendrick est devenu trop gros. Il y a trop d'intentions et trop d'interférences dans tout ce qu'il fait. Ses albums sont trop chargés, de sons, d'émotions, de thèmes et d'ambitions extra-musicales. Notamment celui-ci, quand bien même il s'y trouve de grands moments, pour qui se donne la peine de digérer jusqu'au bout cette nouvelle pièce-montée qu'il aura mis cinq années à cuisiner.

Lire la chronique
Acheter l'album


PUSHA T - It's Almost Dry

PUSHA-T - It's Almost Dry

Chaque album de Pusha T en solo est meilleur que le précédent. En s'entourant de ses deux producteurs historiques, un Pharrell et un Kanye en grande forme, l'ancien Clipse le confirme à nouveau avec cet It's Almost Dry qui retrace son parcours, un album nostalgique où l'on entend à nouveau son frère Malice, mais où son cocaine rap n'a rien perdu de son ardeur et de sa vitalité.

Lire la chronique
Acheter l'album


VINCE STAPLES - Ramona Park Broke My Heart

VINCE STAPLES - Ramona Park Broke My Heart

Ce qui plait chez Vince Staples, c'est son "gangsta rap conscient", cet oxymore qui vaut à Kendrick Lamar l'estime des médias. Mais son approche est différente. Pas de complication inutile ici, pas d'étalage de sons, d'influences ou de flows, mais à l'inverse une musique molle doublée de raps sans émotion, et néanmoins capable de morceaux puissants tels que "When Sparks Fly".

Lire la chronique
Acheter l'album


TRAPLAND PAT - Trapnificent

TRAPLAND PAT - Trapnificent

Trapland Pat, un autre Haïtien de Floride, déploie des thèmes et des textes génériques. Mais son allure de personnage de cartoon le distingue, tout comme la qualité des sons que lui fournit son compère PepperJack Zoe, avec quelques autres. Avec Fredo Bang, Big30, Eli Fross, Mozzy ou bien tout seul, le rappeur donne souvent raison au titre de cet album : il est trapnificent.

Lire la chronique
Acheter l'album


LE CLASSEMENT DES LECTEURS

Cela a bien voté cette année au référendum Fake For Real, tant quantitativement que qualitativement. Rarement, aussi, un scrutin a été autant disputé, les quatre ou cinq premiers albums se tenant dans un mouchoir de poche, témoignant d'une année qui s'achève sans chef d'œuvre indisputable, mais avec beaucoup, beaucoup de très bonnes choses.

BILLY WOODS & PRESERVATION - Aethiopes

  1. BILLY WOODS & PRESERVATION - Aethiopes
  2. KODAK BLACK - Back For Everything
  3. PUSHA T - It's Almost Dry
  4. ROC MARCIANO & THE ALCHEMIST - The Elephant Man’s Bones
  5. BANDGANG LONNIE BANDS - Scorpion Eyes
  6. YOUNG NUDY - EA Monster
  7. VINCE STAPLES - Ramona Park Broke My Heart
  8. BOLDY JAMES & NICHOLAS CRAVEN - Fair Exchange No Robbery
  9. BILLY WOODS - Church
  10. KENDRICK LAMAR - Mr. Morale & The Big Steppers
  11. BLACK THOUGHT & DANGER MOUSE - Cheat Codes
  12. EARL SWEATSHIRT - Sick!
  13. SOUFFRANCE - Tour de magie
  14. CURREN$Y & THE ALCHEMIST - Continuance
  15. ROME STREETZ - Kiss The Ring
  16. NAS - King's Disease 3
  17. BABYFACE RAY - Face
  18. JID - The Forever Story
  19. DENZEL CURRY - Melt My Eyes
  20. FLY ANAKIN - Frank
  21. SADISTIK x KNO - Bring Me Back When The World is Cured
  22. YOUNG DOLPH - Paper Route Frank
  23. BOLDY JAMES - Killing Nothing
  24. ICEWEAR VEZZO - Paint The City
  25. PRINCE WALY - Moussa
  26. ICEWEAR VEZZO - Rich Off Pints 3
  27. B.B. JACQUES - Poésie d'une pulsion part. 2
  28. BABYFACE RAY - MOB
  29. QUELLE CHRIS - Deathfame
  30. METRO BOOMIN - Heroes & Villains
  31. DUKE DEUCE - Memphis Massacre 3
  32. SAUCE WALKA - Ghetto Gospel 3
  33. JOEY BADASS - 2000
  34. DRAKE & 21 SAVAGE - Her Loss
  35. LITTLE SIMZ - No Thank You
  36. ACTION BRONSON - Cocodrillo Turbo
  37. Z MONEY - Back 2 The Blender
  38. TONY SHHNOW - Reflexions
  39. SKILLA BABY - Crack Music 2
  40. LUPE FIASCO - Drill Music In Zion

Classement arrêté le 31 décembre 2022.


AUTRES SORTIES NOTABLES

Tous les autres. Tout ce que nous avons retenu suffisamment de l'année 2022, pour lui consacrer quelques lignes ici.


42 DUGG & EST GEE - Last Ones Left

42 DUGG & EST GEE - Last Ones Left

Cette association entre deux poulains de l'écurie de Yo Gotti, CMG, a tout de l'entracte et de l'objet promotionnel. Et pourtant, l'alliance entre la voix étranglée de 42 Dugg et celle râpeuse d'EST Gee, cette coalition bringuebalante entre le rappeur de Detroit, celui de Louisville et une collection bigarrée de producteurs et de proches, aboutit à l'une des sorties réjouissantes de l'année.

Lire la chronique
Acheter l'album


BOLDY JAMES & REAL BAD MAN - Killing Nothing

BOLDY JAMES & REAL BAD MAN - Killing Nothing

Boldy James continue, sans répit, à nous parler de drogue et de violence, avec l'austérité qui lui sied. C'est toujours la même formule, même si les producteurs varient. Ici, pour la seconde fois, ce sont les designers de fringues de Real Bad Man qui s'y collent. Ils délivrent un album qui ne sera pas l'œuvre la plus célébrée du rappeur de Detroit, mais peut-être l'une des plus accessibles.

Lire la chronique
Acheter l'album


C.V.E. - Chillin Villains: We Represent Billions

C.V.E. - We Represent Billions

C.V.E. est encore un groupe méconnu, cependant il est influent. Le label ougandais Nyege Nyege le montre, qui édite une compilation de vieux morceaux et d'inédits enregistrés entre 1993 et 2003. Entre standards et curiosités, cette sortie rappelle combien ces gens ont su concilier par le passé l'âpreté du rap de gang aux audaces stylistiques si prisées par l'école Project Blowed.

Lire la chronique
Acheter l'album


COOTIE - In Trap We Trust

COOTIE - In Trap We Trust

Deuxième projet de l'année pour Cootie, et deuxième réussite. Comme avec Welcome To The Trap, le rappeur de Blytheville redonne de la vie aux égo-trips excessifs et aux ritournelles accrocheuses de cette bonne vieille trap music. Il poursuit son bonhomme de chemin, un chemin ascendant, s'arrogeant par l'occasion une collaboration avec YoungBoy Never Broke Again.

Lire la chronique
Acheter l'album


GUNPLAY - ALL Bullshit Aside

GUNPLAY - ALL Bullshit Aside

All Bullshit Aside, s'intitule ce Gunplay. Cette fois, on met toutes les conneries de côté. Et dans la foulée du single déjà ancien "Pyrex Poppin", on y croirait presque. On jurerait être revenus dix ans en arrière, quand Gunplay semblait devoir tout dévaster sur son passage avec son rap bien sale, quand il était en feu. Même si en vérité, ce ne sont que quelques braises qui subisistent ici.

Lire la chronique
Acheter l'album


IUR JETTO - Pink World 2

IUR Jetto - Pink World 2

IUR Jetto est un autre vieux de la vieille du rap de Detroit qui profite de la lumière jetée sur la ville. Il y a dix ans, il faisait partie avec Icewear Vezzo de Green Guy, il est désormais sur son label, Iced Up et il délivre un rap proche du sien, avec le renfort de quelques autres figures des lieux (Damedot) et de Flint (Rio, RMC Mike, Louie Ray). Et devinez quoi ? Il y a quelques bons morceaux sur cette sortie routinière de rap de cet endroit.

Lire la chronique
Acheter l'album


LUKAH - Raw Extractions

LUKAH - Raw Extractions

Depuis quelques années, Lukah s'impose comme le rappeur boom bap, "lyrical" et "conscient" de Memphis. Son style d'inspiration new-yorkaise semble totalement à rebours de celui de sa ville, et pourtant, il est le produit de la même expérience, celle de la pauvreté, de la discrimination et de la condition noire. Les paroles sombres et engagées de cet homme en colère le rappellent.

Lire la chronique
Acheter l'album


ROC MARCIANO & THE ALCHEMIST - The Elephant Man's Bones

ROC MARCIANO & THE ALCHEMIST - The Elephant Man's Bones

Collaborateurs occasionnels, deux grands parrains d'un style boom bap rénové nous en livrent l'autopsie, ils nous en dévoilent le squelette sur un album commun. Ils maîtrisent pleinement leur formule, avec ce rap de voyou à la fois austère, minimaliste et fascinant. Et ils ajoutent une pierre de plus à deux discographies prolifiques, qu'il faudrait peut-être mieux appeler "œuvres".

Lire la chronique
Acheter l'album


KENNY MUNEY - Time Is Muney

KENNY MUNEY - Time Is Muney

Young Dolph était encore vivant au moment où cet album a été conçu. Il a donc pu aider Kenny Muney à sélectionner les meilleurs titres. Et cela s'entend, car avec ce flow précipité, cet humour de dealer pince-sans-rire et ce tralala thématique caractéristique de la trap music, ce Time Is Muney globalement réussi est un pur produit maison du label Paper Route Entertainment.

Lire la chronique
Acheter l'album


OTM - Off The Mussle (Deluxe)

OTM - Off The Mussle (Deluxe)

Du shit-talking à deux à la manière de Rio Da Yung OG et RMC Mike, délivré avec le style de Drakeo the Ruler. Voici ce que proposent BluePesos et Duffy, derniers venus de la Stinc Team. Avec cette version augmentée de leur sortie manifeste de l'an passé, ils s'emploient à perpétuer tout comme à renouveler la musique de leur influent mentor récemment décédé. Long Live Drakeo.

Lire la chronique
Acheter l'album


RAMIREZ - The Tragedy Of A Clown

RAMIREZ - The Tragedy of a Clown

Quelques années plus tôt, Ivan Ramirez a été le premier rappeur à avoir rejoint Grey 59, le label des $uicideboy$. Et cela parait logique quand on entend cette musique de l'après-trap inspirée par le rap de Memphis, parcourue d'idées noires et de signes de dépression. Le rappeur, cependant, provient à l'origine de Californie, et certaines nuances musicales le rappellent par instants.

Lire la chronique
Acheter l'album


THEY HATE CHANGE - Finally, New

THEY HATE CHANGE - Finally, New

On a toujours aimé agrémenter son rap de musiques électroniques du côté de la Floride. Cela ne se dément pas avec They Hate Change, un duo qui joue dans des festivals house, qui aime la pop anglaise et qui malgré tout rappe. Eclectique, parcouru de sonorités drum'n'bass, Finally, New confirme cette ouverture d'esprit, avec quelques grands moments, et au moins un tube.

Lire la chronique
Acheter l'album


NUTSO THUGN - Apeface

NUTSO THUGN - Apeface

Une musique de l'après trap avec tous les ingrédients du genre, mais en mode murmuré, atmosphérique et solitaire, avec des clichés qui tournent au concept, sans réel banger mais avec une suite de morceaux courts, immersifs et relativement interchangeables. Voici donc le son de l'époque à Atlanta, celui que Nutso Thugn défend une fois de plus sur son premier projet de 2022.

Lire la chronique
Acheter l'album


WAYNE616 - Grease Files

WAYNE616 - Grease Files

Wayne616 ne vient pas de Flint, mais c'est tout comme sur cette sortie où défilent toutes les figures du rap de la ville. Ils y délivrent leur "Professional Shit Talking", pour paraphraser l'un des meilleurs titres, pendant que le producteur venu de Grand Rapids déploie cet arsenal de piano, de synthé et de cloches typique du son local. C'est totalement générique, mais c'est tellement bon...

Lire la chronique
Ecouter l'album


YOUNG NUDY - EA Monster

YOUNG NUDY - EA Monster

Young Nudy se dévoile à nouveau ainsi : comme le monstre venu de la fameuse Zone 6 d'Atlanta. La musique est la même qu'au même endroit il y a dix ou quinze ans. Mais comme jamais, le rappeur lui apporte une dimension horrifique, ne parlant que de violence et de meurtre, et recourant à des ambiances malsaines et inconfortables, plutôt qu'aux ritournelles trap d'autrefois.

Lire la chronique
Acheter l'album


Z MONEY - Back 2 The Blender

Z MONEY - Back 2 the Blender

Le plus digne héritier de Gucci Mane basé à Chicago n'a donc pas disparu. Avec cet album, au contraire, il nous revient armé de son mixeur, et il délivre une longue suite de morceaux. Déclamés sur un ton imperturbable et consacrés exclusivement à la drogue, ils sont particulièrement monolitiques, mais la musique qui les accompagne est de tout premier choix. Retour gagnant.

Lire la chronique
Acheter l'album