WAYNE616 - Grease Files

Wayne616 vient de l'autre côté du Michigan, de Grand Rapids plus exactement. Il était déjà un producteur reconnu là-bas quand RJ Lamont l'a rencontré, mais c'est par l'intermédiaire de ce dernier qu'il a été associé pour de bon à la trépidante scène rap au cœur de cet Etat. Après ce contact, il s'est installé pour six mois à Detroit. Puis, par l'entremise de Rio Da Yung OG, il s'est lié à la folle bande de Flint. Il a collaboré intensément avec le doux dingue YN Jay. Il a aussi œuvré avec le producteur au cœur de cette autre ville, Enrgy Beats, avec lequel il a conçu le beat de "Cash App", un morceau de Louie Ray dont l'instrumental est devenu une sensation sur TikTok et les autres réseaux sociaux. Et on s'est mis à entendre ses signatures sonores ("fuck the fire we got grease", "it’s a Wayne beat") sur de nombreuses "mixtapes" issues des lieux.

WAYNE616 - Grease Files

Wayne616, donc, n'est pas de Flint, mais c'est tout comme. Sorti récemment, Grease Files le démontre. Sur des titres produits par ses soins, y défilent tous les grands noms ou presque de l'endroit. Rio est là. RMC Mike également. Mais aussi YN Jay, Louie Ray, YSR Gramz et GrindHard E, auxquels s'ajoutent d'autres beatmakers du Michigan tels que Primo Beats. Avec ces gens, le producteur de Grand Rapids délivre ce qui pourrait bien être la compilation idéale de cette scène. Les sons, tout d'abord, génériques bien comme il faut (dans ce qui est à peu près la seule interview de lui, Wayne616 dit qu'il pond ses beats en cinq minutes…), sont du pur Flint. Tout est là, rythmes électriques, pianos épileptiques, cloches tintinnabulantes, nappes de synthé noires et crispantes, sans oublier le bruit obsédant des compteuses de billets.

Idem avec les paroles. Voici donc du "professional shit talking", pour paraphraser le morceau final. Voici une série de divagations à propos des filles, des drogues et de la violence, une suite de bons mots aussi débiles que drôles délivrés du coq à l'âne sur un ton pince-sans-rire, une succession de vers déblatérés sur le même mode, souvent dénués de refrain, et agrémentés de sifflements et de soupirs. Et visiblement, les rappeurs s'y donnent à cœur joie, comme Rio, GrindHard E et RMC Mike quand, sur "Fake Sleep", ils se répondent l'un l'autre à toute allure.

Rien ne change la donne sur cette sortie de Wayne616. Absolument rien n'est inattendu. Les morceaux sont de qualité à peu près égale, il n'y a pas de tubes même si quelques titres méritent une mention spéciale comme "Door Dash" un solo déclamé d'un seul tenant par Rio Da Yung OG, réhaussé par instant d'un carillon de cloches, le "Professional Shit Talking" susnommé, rappé par le même, ou un nouveau jeu à trois, impliquant Rio encore, Louie Ray et ce grand clown de YN Jay, sur le synthé de "Dive Off". C'est juste le son de Flint, dans toute sa splendeur. Si vous êtes en retard en cette ville, et que vous n'avez pas encore sombré corps et âme dans le rap de là-bas, faites-vous donc une idée en vingt minutes avec ces Grease Files.

Ecouter cet album

Évaluer ce billet

0/5

  • Note : 0
  • Votes : 0
  • Plus haute : 0
  • Plus basse : 0

Vous pourriez aussi aimer...

  • TRAPLAND PAT - Trapnificent TRAPLAND PAT - Trapnificent
  • C.V.E. - We Represent Billions C.V.E. - Chillin Villains: We Represent Billions
  • SMOOTHE DA HUSTLER - Once Upon A Time In America SMOOTHE DA HUSTLER - Once Upon a Time in America
  • CASH KIDD - No Socks CASH KIDD - No Socks
  • THEY HATE CHANGE - Finally, New THEY HATE CHANGE - Finally, New
  • PARIS - Sleeping With The Enemy PARIS - Sleeping with the Enemy
  • DAMEDOT - Courtesy of the Mafia DAMEDOT - Courtesy of the Mafia
  • OTM - Off The Mussle (Deluxe) OTM - Off The Mussle (Deluxe)

Ajouter un commentaire

Les commentaires peuvent être formatés en utilisant une syntaxe wiki simplifiée.