Chez Fake For Real, on parle d'abord de rap, mais on aime aussi le rock et le folk (et bien d'autres musiques encore). Alors faisons part de nos goûts. La liste ci-dessous n'est pas celle des meilleurs albums dans cette constellation de styles, loin s'en faut. Elle n'est même pas celle de nos albums préférés, laquelle serait de toute manière très difficile à établir. Elle est celle, mouvante et aléatoire, d'albums rock que nous apprécions et que nous voulons partager avec notre lectorat.

LINDA PERHACS - Parallelograms

Beaucoup des albums présentés ci-dessous sont des classiques certifiés, mais d'autres pas. Quelques-uns sont très connus, ils ont même rencontré d'immenses succès commerciaux, alors que d'autres sont plus discrets. Mais tout cela n'a pas la moindre importance. Nous en parlons au gré de nos envies. Et chacun, à notre sens, mérite d'être écouté.

La liste est partielle, elle s'étoffera peu à peu avec le temps.


THE ADVERTS - Crossing The Red Sea With The Adverts (1978)

THE ADVERTS - Crossing the Red Sea with The Adverts

The Adverts prétendent ne connaître qu'un seul accord de guitare. Avec leur musique entre noirceur et exaltation, ils ne traitent peu ou prou que d'un sujet, le malaise des post-adolescents. Pas ou peu de posture politique ou sociale, mais au contraire, une musique simple et intense qui ramène le punk rock anglais à sa substantifique moelle, et qui lui offre l'un de ses classiques.

Lire la chronique
Acheter l'album


THE AFGHAN WHIGS - Gentlemen (1993)

THE AFGHAN WHIGS – Gentlemen

Au cœur de la frénésie grunge et rock alternatif du début des années 90, les Afghan Whigs ont une proposition particulière : derrière la furie des guitares, s'entend une forte influence des musiques noires d'autrefois. Les deux traditions livrent ce qu'elles ont de plus intense sur leur chef d'œuvre, un album conscré aux thèmes de l'amour toxique et de la petitesse des hommes.

Lire la chronique
Acheter l'album


ARAB STRAP - Philophobia (1998)

ARAB STRAP - Philophobia

Chez Arab Strap, on retrouve quelque chose du rock neurasthénique et déprimé de Smog, Palace, Idaho et autres, qui sévit alors de l'autre côté de l'Atlantique. Mais de façon démultipliée, sans nuance ni à côté, sans rémission. Sur leur second album, quand ils parlent de nos vies sexuelles pitoyables, les Ecossais plongent pour de bon au fond de la déprime, du glauque, du sordide.

Lire la chronique
Acheter l'album


THE BATS - Daddy's Highway (1987)

THE BATS - Daddy's Highway

Cela provient des antipodes, et pourtant, on a l'impression que c'est joué par les rockeurs d'à-côté. Là-bas, du côté de Christchurch, The Bats délivrent alors une musique insulaire et presque artisanale, typique de cette époque où la génération issue du punk veut devenir les Byrds, et pourtant bien à eux. L'une des pépites de ce trésor en soi qu'a été la scène de Nouvelle-Zélande.

Lire la chronique
Acheter l'album


BECK - One Foot In The Grave (1994)

BECK - One Foot in the Grave

Aujourd’hui, alors que Mellow Gold sonne "so nineties" et Odelay un peu trop calculé, One Foot In The Grave n’a au contraire pas pris la moindre ride. Logique, puisque cet album faisait déjà vieux à l’époque de sa sortie, la faute à ces guitares mal accordées, à cette grosse caisse lymphatique, à cette voix de vieillard revenu de tout que Beck affectait sur ses compositions roots.

Lire la chronique
Acheter l'album


CHRIS BELL - I Am The Cosmos (1974-75 / 1992)

CHRIS BELL - I Am the Cosmos

I Am The Cosmos est l'album solo posthume de Chris Bell, un chanteur mort avant d'assister au succès critique absolu de son groupe, Big Star. Et ce disque, bien qu'enregistré en divers temps et en différent lieux, est un vrai chef d’œuvre, porté de manière déchirante par la peine immense et désarmée de son auteur, par son lancinant besoin d’amour et par ses envies suicidaires.

Lire la chronique
Acheter l'album


BLACK BOX RECORDER - England Made Me (1998)

BLACK BOX RECORDER - England Made Me

De la pop anglaise très accrocheuse, mais avec des paroles cyniques et pessimistes. Cette formule, Luke Haines en a déjà usé avec ses projets The Auteurs et Baader Meinhof. Mais avec Black Box Recorder, il a le génie de troquer sa voix pour celle, plus jolie, moins limitée et plus angélique, de Sarah Nixey, et d'ajouter ainsi une autre perle à une discographie déjà très étoffée.

Lire la chronique
Acheter l'album


BLUE OYSTER CULT - Secret Treaties (1974)

BLUE OYSTER CULT - Secret Treaties

Les intellos du hard rock. Ainsi a-t-on parfois désigné le Blue Öyster Cult. Ils ont voulu être une réponse américaine à Black Sabbath, ils ont choisi la voie du mal, mais leur musique pour critiques rock contenait aussi des textes alambiqués au double-sens et des compositions inspirées encore ancrées dans le rock psychédélique de leur passé. Pour preuve cet album, leur meilleur.

Lire la chronique
Acheter l'album


DAVID BOWIE - Low (1977)

DAVID BOWIE - Low

Au vu de son impact formidable, il est tentant de faire de Low le meilleur album du Thin White Duke. Mais cela n'est pas forcément justifié. Le plus grand chef d'œuvre de Bowie, c'est Hunky Dory. Low, ce n'est que le plus influent de ses albums, celui qui, inspiré par Brian Eno et le kraut rock, annonce la tournure synthétique à venir de la musique anglaise. Ce qui est tout aussi considérable.

Lire la chronique
Acheter l'album


TIM BUCKLEY - Tim Buckley (1966)

TIM BUCKLEY - Tim Buckley

Quel que soit l’intérêt de la suite de sa carrière, quelle que soit la valeur de ses escapades jazz et expérimentales, c’est encore son premier album qu’il faut écouter pour jouir du Tim Buckley le plus intense. Alors oui, peut-être, c'est vrai, il pèche par un léger excès de romantisme. Mais le contraire du romantisme, souvent, c’est la complaisance ; et on est en droit de préférer le premier.

Lire la chronique
Acheter l'album


BUILT TO SPILL - Keep It Like A Secret (1999)

BUILT TO SPILL - Keep It Like A Secret

Après une décennie de carrière pour Doug Martsch et deux classiques pour le groupe, il ne manquait plus qu'une chose à Built To Spill : le succès. Sans devenir des stars, ils l'auront approché avec leur deuxième album en major, ce grand Keep It Like A Secret qui ne demande qu'à s'éventer, et où le chanteur et guitariste inscrit ses envies de longs jams dans des morceaux plus accessibles.

Lire la chronique
Acheter l'album


KATE BUSH - The Sensual World (1989)

KATE BUSH - The Sensual World

The Sensual World est l'un des plus grands albums de Kate Bush. Comme les autres, il traite de thèmes inhabituels dans le rock, avec à l'occasion quelques références savantes. Mais il est comme son titre l'annonce, plus sensuel. Il est aussi dans l'air du temps, imprégné de musiques du monde et d'instruments traditionnels, comme quand les chants bulgares se mélangent aux guitares.

Lire la chronique
Acheter l'album


NICK CAVE & THE BAD SEEDS - Let Love In (1994)

NICK CAVE & THE BAD SEEDS - Let Love In

Pour son huitième album avec les Bad Seeds, l'un des plus accessibles, Nick Cave fait entrer l'amour. Mais avec le ténébreux Australien, les flammes de l'enfer accompagnent le noble sentiment. Défilent compagnons déchus, amants minables, démons manipulateurs, agresseurs sexuels et la victime d'un pédophile, sur cette collection parfaite de ballades sombres et de punkeries exaltées.

Lire la chronique
Acheter l'album


THE CHAMELEONS - Strange Times (1986)

THE CHAMELEONS - Strange Times

Les Chameleons n'ont pas vraiment connu le succès au-dehors de leur Grande-Bretagne natale et des cercles rock avertis, pas plus que leur seul album sorti chez Geffen. Ce grand disque enfiévré, dépressif, atmosphérique et fort en guitares, si caractéristique de son époque avec son emphase, sa production et ses synthétiseurs en appoint, est pourtant l'un des plus grands en leur pays.

Lire la chronique
Acheter l'album


GENE CLARK - Echoes (1967 / 1991)

GENE CLARK - Echoes

Le premier album de Gene Clark annonce la carrière solo, parsemée de chefs-d'œuvre méconnus, de l'ancien Byrd. Passé largement inaperçu, et malgré les métamorphoses subies au cours de ses multiples rééditions (ou peut-être justement grâce à elles), il est prodigieux. Dès le commencement, il prouve que l'Oyseau qui n'avait pas voulu voler était pourtant le plus majestueux.

Lire la chronique
Acheter l'album


THE CLEAN - Anthology (1981-2001 / 2002)

THE CLEAN - Anthology

The Clean est un groupe capital, voilà pourquoi cette Anthology a lieu d'être. Qui plus est, elle est admirablement réussie. Cette compilation réunit en effet, pour de bon, le meilleur du groupe fondamental de la mésestimée scène néo-zélandaise. Deux heures qui, en plus de documenter son histoire sur plus de deux décennies, offrent une musique où rien, absolument rien, n’est à jeter.

Lire la chronique
Acheter l'album


LEONARD COHEN - New Skin For The Old Ceremony (1974)

LEONARD COHEN - New Skin For The Old Ceremony

Avec cet album, en effet, la vieille cérémonie de Leonard Cohen s'offre une nouvelle peau. Ce sont toujours de courtes chansons érudites et faussement simples qui sentent le désespoir, le pessimisme et l'amour impossible. Mais les compositions du poète folk canadien n'ont jamais été aussi orchestrées, sa voix n'a jamais été si expressive, sa musique a rarement été si passionnée.

Lire la chronique
Acheter l'album


DARKTHRONE - Transilvanian Hunger (1994)

DARKTHRONE - Transilvanian Hunger

L'album quintessentiel du black metal norvégien. Celui qui, scandales et postures douteuses mis de côté, en capture la nature la plus pure, la plus froide. La musique est répétitive, elle est salement produite, et peu de gens comprendront la barbare langue scandinave. Mais c'est ce qu'il faut pour nous transporter sur le territoire hostile où règnent Satan et les divinités nordiques.

Lire la chronique
Acheter l'album


DEATHSPELL OMEGA - Paracletus (2010)

DEATHSPELL OMEGA – Paracletus

C'est un excellent groupe de black metal, et il est français. En 2010, les musiciens mystérieux de Deathspell Omega livrent le dernier volet d'une trilogie aventureuse, faite de compositions audacieuses et d'un satanisme plus philosophique que provocateur. C'est assez ambitieux, c'est plutôt accessible, quoi qu'expérimental et très conceptuel. Et souvent, c'est absolument magnifique.

Lire la chronique
Acheter l'album


THE DELGADOS - The Great Eastern (2000)

THE DELGADOS - The Great Eastern

Avec The Great Eastern, les Delgados tentent d'ambitieuses orchestrations, sans quitter le domaine de la pop song. De la pop song qui dépasse parfois les cinq minutes, de la pop song qui joue des changements de rythme et des effets de surprise. Mais la meilleure des pop songs. Celle qui résulte d'un travail de fourmi, et dont on ne retient pourtant qu'un sentiment de naturel et de facilité.

Lire la chronique
Acheter l'album


THE DUKES OF STRATOSPHEAR - Chips From The Chocolate Fireball (1987)

THE DUKES OF STRATOSPHEAR - Chips from the Chocolate Fireball

A travers le EP 25 O’Clock, puis l'album Psonic Psunspot, tous deux compilés sur ce Chips from the Chocolate Fireball, les membres XTC se livrent à un pastiche de leurs principales influences, issues de la pop psychédélique des années 60. C'est une parodie, et pourtant, c'est excellent. Par ce projet annexe, le groupe nous propose alors une version plus légère, fraiche et débridée de son œuvre.

Lire la chronique
Acheter l'album


ECHO & THE BUNNYMEN - Ocean Rain (1984)

ECHO & THE BUNNYMEN - Ocean Rain

Il y a bien sûr le single parfait sur Ocean Rain, "The Killing Moon", et quelques autres "Silver" et "Seven Seas", presque aussi admirables. Mais c'est tout l'album, orchestral, emphatique, hanté et majestueux, à la fois sombre et héroïque, qui est de premier choix. Il représente le meilleur du son d'une époque. Il est le grand chef-d'oeuvre des hommes-lapins de Liverpool.

Lire la chronique
Acheter l'album


THE FIELD MICE - Snowball (1989 / 2005)

THE FIELD MICE - Snowball

Sarah est un label à singles, et son groupe phare ne fait pas exception à ce principe, avec un premier album pas totalement irréprochable. Jusqu'à ce que, au milieu des années 2000, LTM Recordings décide d'enrichir Snowball des excellents singles sortis par les Field Mice dans le même temps, et d'en faire dans la foulée un véritable indispensable de la twee pop, la "pop gentillette".

Lire la chronique
Acheter l'album


FLEETWOOD MAC - Rumours (1977)

FLEETWOOD MAC - Rumours

Un album sur l'amour, conçu par des couples qui se déchirent. Une oeuvre féminine et masculine, américaine et britannique, électrique et acoustique, tournée vers l'avenir mais gonflée de regrets. Rumours, l'un des plus grands succès de tous les temps, est tout cela à la fois. Jamais les contradictions ne se sont autant accordées. Jamais des désunions n'ont conduit à une telle unité.

Lire la chronique
Acheter l'album


THE GO-GO'S - Beauty & The Beat (1981)

THE GO-GO'S - Beauty & The Beat

L'ambiance sinistre est remplacée par des harmonies vocales, des refrains cajoleurs et des paroles jubilatoires. Le cynisme et l'ironie s'effacent au profit du ton ingénu de l’adolescente en fleur. Mais c'est toujours du punk énergique et concis, rempli d’hormones adolescentes, de guitare frénétique et de basse bondissante, que les Go-Go’s proposent sur ce premier album tapageur.

Lire la chronique
Acheter l'album


THE KINKS - Are The Village Green Preservation Society (1968)

THE KINKS - Are The Village Green Preservation Society

L'année 1968, celle où la révolution est à l'ordre du jour, celle où un rock triomphant porte haut ses ambitions avant-gardistes, les Kinks vont à rebours. Sur ce chef d'œuvre de la pop baroque, sur ses jolies mélodies au charme désuet et aux textes à la fois doux et caustiques, ils pleurent la fin d'une Angleterre heureuse et pastorale qui, ils le savent bien, n'a jamais vraiment existé.

Lire la chronique
Acheter l'album


LYNYRD SKYNYRD - Pronounced Leh-Nerd Skin-Nerd (1973)

LYNYRD SKYNYRD - Pronounced Leh-Nerd Skin-Nerd

Passez outre la pochette avec ces rednecks aux cheveux longs posant dans la rue triste d'un patelin du vieux Sud, façon caïds d'une bourgade de campagne. Ecoutez donc cet hard rock terrien, sentant la bourbe et le bourbon. Et vous découvrirez, avec le premier album de Lynyrd Skynyrd, le meilleur d'une musique parfois jugée infréquentable, celle du plus profond des Etats-Unis.

Lire la chronique
Acheter l'album


PAUL & LINDA MCCARTNEY - Ram (1971)

PAUL & LINDA MCCARTNEY - Ram

Depuis le temps où des mandarins de la critique rock se sont acharnés sur Ram, les opinions se sont retournées. Aujourd'hui, cet album autrefois mal aimé fait figure de chef d'œuvre de l'après Beatles, il est considéré comme l'égal des meilleurs disques des Fab Four, et les nouvelles générations ont donné raison au grand public qui, à l'époque déjà, l'avait acheté en masse.

Lire la chronique
Acheter l'album


NIRVANA - MTV Unplugged In New York (1994)

NIRVANA - MTV Unplugged In New York

En conviant d'autres gens, en mettant plus de cœur dans des reprises que dans ses propres chansons, Kurt Cobain semble presque s'excuser d'être là quand il sacrifie au rituel de l'unplugged. Pourtant, avec cet enregistrement, devenu le disque posthume qui consacre jusqu'à l'écœurement le mythe Nirvana, il prouve que son groupe vaut davantage que l'éphémère mouvement grunge.

Lire la chronique
Acheter l'album


OP8 - Slush (1997)

OP8 - Slush

Il y a des side projects qui valent autant que les œuvres principales de leurs auteurs. C'est peut-être le cas de l’unique album enregistré par Giant Sand sous le nom d’OP8, avec Lisa Germano. A bien des égards, cela ressemble à un disque de transition. Pourtant, plus qu'un intermède dans la riche carrière d'Howe Gelb, Slush est une merveille d'americana torride et vénéneuse.

Lire la chronique
Acheter l'album


THE PALE FOUNTAINS - Pacific Street (1984)

THE PALE FOUNTAINS - Pacific Street

Le premier groupe de Michael Head est l'un de ceux qui, dans l'après new-wave, redécouvrent la musique des années 60. Le premier album des Pale Fountains, en effet, c'est de la pop orchestrale et psychédélique, où s'entend l'influence de Love et de Burt Bacharach. C'est un disque qui, pourtant, malgré l'appui de Virgin, n'a pas rencontré le succès, et n'est devenu culte qu'avec le temps.

Lire la chronique
Acheter l'album


LINDA PERHACS - Parallelograms (1970)

LINDA PERHACS - Parallelograms

Il a fallu attendre une trentaine d'années pour que cet album longtemps unique de la Californienne méconnue Linda Perhacs soit reconnu à sa juste valeur : par la grâce de son folk bizarre produit par le compositeur Leonard Rosenman, de ses textes évaporés et de son chant délicat mâtiné subrepticement d'effets électroniques, comme un classique sauvé des eaux du début des années 70.

Lire la chronique
Acheter l'album


PIXIES - Bossanova (1990)

PIXIES - Bossanova

Que faire après avoir sorti deux des plus grands albums de rock de tous les temps ? Et bien, un autre classique, semblent répondre les Pixies. Malgré de premières tensions, en dépit de conditions d'enregistrement compliquées, le groupe apporte une nouvelle pièce à leur œuvre, avec ce Bossanova plus simple, plus ensoleillé, mais presque aussi essentiel que ses prédécesseurs.

Lire la chronique
Acheter l'album


RED HOUSE PAINTERS - Red House Painters (Rollercoaster) (1993)

RED HOUSE PAINTERS - Red House Painters (Rollercoaster)

Difficile de dire lequel est le meilleur disque jamais proposé par Mark Kozelek et les siens. Toutefois, désigné d'après les montagnes russes représentées sur sa pochette sépia, ce second album sans titre est souvent considéré comme ce que les Red House Painters ont proposé de plus abouti dans leur registre douloureux et particulier, si extraordinairement noir, lent et dépressif.

Lire la chronique
Acheter l'album


SEBADOH - Bakesale (1994)

SEBADOH - Bakesale

Eric Gaffney en partance, le succès devenant une option pour les groupes indie rock, Lou Barlow s'écarte quelque peu du dogme lo-fi pour délivrer un album plus simple et plus digeste. La musique reste branlante, nerveuse et instable, les textes demeurent ceux d'hommes gauches et tourmentés, mais sa cohérence et son efficacité font un classique du sixième album de Sebadoh.

Lire la chronique
Acheter l'album


SUPER FURRY ANIMALS - Fuzzy Logic (1996)

SUPER FURRY ANIMALS - Fuzzy Logic

Pour trouver les pépites de la britpop, il faut parfois s'éloigner de l'Angleterre et de ses grosses machines, et s'aventurer chez les voisins gallois. Fantaisistes, hallucinés, psychédéliques même, bref, fortement influencés par les drogues, ces Super Family Animals qui ont failli être un groupe de techno, nous ont offert une chouette alternative au sein de ce mouvement populiste et cocardier

Lire la chronique
Acheter l'album


SWELL - Too Many Days Without Thinking (1997)

SWELL - Too Many Days Without Thinking

"Too many days", oui, assurément. Il a fallu du temps pour que Swell parvienne à sortir cet album. Pas moins de quatre années de galère se sont écoulées depuis 41. Cependant, le résultat en vaut la peine, car avec Too Many Days Without Thinking, le groupe n'est pas loin de proposer l'album le plus abouti de toute cette vague de rock nourri au spleen, en provenance de San Francisco.

Lire la chronique
Acheter l'album


RICHARD & LINDA THOMPSON - I Want To See The Bright Lights Tonight (1974)

RICHARD & LINDA THOMPSON - I Want To See The Bright Lights Tonight

Le premier album de Richard Thompson avec sa femme Linda, est aussi, sans doute, son grand chef d'œuvre. On y retrouve tout : son talent de guitar hero du folk rock, sa passion pour la musique anglaise traditionnelle et pour les instruments anciens, et surtout, un désespoir absolu, celui de ceux qui sont coincés au pied de l'échelle sociale, auxquels il ne reste que l'alcool et la fête.

Lire la chronique
Acheter l'album


VIOLENT FEMMES - Violent Femmes (1983)

VIOLENT FEMMES - Violent Femmes

Esprit amateur, formule inédite au confluent de punk et du folk, musique énergique, trépidante et sautillante, guitare acoustique, contrebasse et percussions traditionnelles, paroles qui sentent bon l’angoisse des jeunes hommes et l’éveil au sexe. Tout concourt à faire de ce classique singulier des années 80 l’évocation parfaite des joies et des tourments de l'adolescence.

Lire la chronique
Acheter l'album


THE WALKABOUTS - Satisfied Mind (1993)

THE WALKABOUTS - Satisfied Mind

Chez Sub Pop, au début des années 90, pendant que leurs collègues faisaient du grunge, Chris Eckman, Carla Torgerson et les autres réinventaient plusieurs décennies de musique américaine. Ils se réappropriaient brillamment quelques standard de la folk et de la country, en plus de choses plus modernes, avec ce classique des albums de reprises qu'est le grand Satisfied Mind.

Lire la chronique
Acheter l'album


X - Los Angeles (1980)

X - Los Angeles

Après New-York et Londres, Los Angeles. La ville de Californie est le troisième grand centre de la vague punk. Et au sein de cette scène, X est le groupe le plus visible. Pourtant, à bien y regarder, malgré toute la hargne et la fraicheur dont le groupe fondé en 1977 par John Doe et Exene Cervenka sait faire preuve, ce punk-là n'est déjà plus tout à fait le même que celui des deux autres villes.

Lire la chronique
Acheter l'album


X-RAY SPEX - Germ-Free Adolescents (1978)

X-RAY SPEX - Germ-Free Adolescents

Un disque engagé, certes, dont chaque morceau critique la société de consommation, mais le meilleur qui soit. Avec l'énergie et la vigueur de guitares punk décuplées par l'ajout d'un saxo, avec l'ironie et les railleries désabusées qui vont avec, mais déclamées par la voix d'écorchée d'une jeune femme possédée. Le temps de leur quasi seul album, les X-Ray Spex étaient juste parfaits.

Lire la chronique
Acheter l'album


NEIL YOUNG - After The Gold Rush (1970)

NEIL YOUNG - After The Gold Rush

C'est sa marque de fabrique : Neil Young a toujours navigué entre la nervosité des guitares électriques et les mélodies simples et mélancoliques de l'acoustique. Il l'a fait dès le début, quand à son premier classique en solo, l'orageux Everybody Knows This Is Nowhere, a succédé le second, un diaphane, dépouillé et poignant After The Gold Rush qui pourrait être son plus grand disque.

Lire la chronique
Acheter l'album


La suite, bientôt...