Fake For Real

Depuis 1997 : critiques, dossiers, sélections et autres papiers, dédiés au rap (et parfois à d'autres musiques)
Home

Aller au menu | Aller à la recherche

Critiques Musique › Albums Electro

Critiques et revues d'albums électro, techno, house, etc.

Fil des billets Fil des commentaires

COMPILATION - Hipothetik Disaster

, 22:24

Heureusement qu’il y a des Adlib et des Ghislain Poirier pour attirer le chaland et le pousser à jeter une oreille sur cet Hipothetik Disaster. Sans cela, la tentation de snober cette compilation de musique électronique en provenance d’Angers serait grande. Et ce serait un tort : l’ensemble des plages présentes ici valent plus qu’un simple détour.

Lire la suite...

AD - Misguided Recordings

, 22:37

A premier abord, ce Misguided Recordings ne payait pas de mine avec sa pochette moche, son introduction lourdingue, un premier morceau à la mode old school mais sans saveur ("The Cage"), et la voix plutôt poussive de son rappeur, un Blanc issu d'une scène obscure (Madison, Wisconsin) et d'un duo rap très anecdotique (The Crest). Mais après, dès la seconde plage, le disque franchissait un palier.

AD - Misguided Recordings

Lire la suite...

DDAMAGE - Radio Ape

, 23:47

Ca fuse, ça crépite, ça pétarade sur ce troisième album de dDamage. A première écoute, on ne les reconnaît plus. Même si quelques sorties récentes avaient montré une capacité à pondre de petits tubes, les frères Hanak ne nous avaient pas tout à fait habitués à cela. Leurs albums précédents, Harsh Reality of Daily Life et Reverbreak this Beat Down, étaient plutôt du genre "disque pas facile qui se mérite". Et là, non. Radio Ape accroche très vite.

Lire la suite...

THE CHEMICAL BROTHERS - Singles 93-03

, 21:00

Les compilations de singles, c'est bien, c'est cool. Il n'y a rien de mieux pour faire le bilan de la carrière d'un groupe consacré de longue date. Il n'y a rien de tel pour découper une œuvre au scalpel, la tête froide, débarrassé des passions du moment. Ce n'était sans doute pas le but de Singles 93-03 (d'ailleurs, c'est quoi le but d'un tel disque, à part de se vendre bien sûr ?), mais cette rétrospective des coups d'éclats des Chemical Brothers se prête à merveille à l'examen.

Lire la suite...

COMPILATION - Active Suspension Vs. Clapping Music

, 22:44

Nous n’allons surtout pas parler de "maturité". Ce mot, quand il est appliqué à un disque, n’évoque le plus souvent qu’une musique fade et trop adulte, soit donc assez diamétralement opposée à ce nous avons coutume de défendre ici. Non. Nous allons simplement parler de "musique bien" à propos de l’ensemble de petits trésors que recèle cette double compilation concoctée par Active Suspension et Clapping Music.

COMPILATION - Active Suspension Vs. Clapping Music

Lire la suite...

DDAMAGE - The Harsh Reality of Daily Life

, 22:32

Sur The Harsh Reality of Daily Life tout est semblable au précédent album du duo dDamage. Mais tout explose. Le temps des dix plages, dDamage se décide à légitimer son nom et à ne plus laisser aucune oreille indifférente.

Lire la suite...

DDAMAGE - Reverbreak this Beat Down

, 22:22

Récemment réédité dans une version masterisée, l’album Reverbreak this Beat Down est au commencement de la musique de dDamage, son acte de naissance. Loin de la célébrer, pourtant, les morceaux présents sur ce disque se révèlent plutôt du genre discret, feutré, même dans les moments où ils sont tentés par le bruitisme.

Lire la suite...

ARPANET - Wireless Internet

, 23:02

Pas un moment, Wireless Internet ne s’écarte de sa thématique rétro-futuriste, pour la plus grande satisfaction des oreilles, rassasiée par ce concept album électronique réussi. Arpanet a bien fait de réinvestir le passé glorieux du genre, on s’y croirait.

Lire la suite...

COMPILATION - Sound 01 - A Big Dada Sampler

, 22:57

Ce qui suit est la critique la plus inutile de l’histoire de ce site. Elle ne présente aucun intérêt pour les habitués de notre webzine, lesquels connaissent déjà les artistes Big Dada sur le bout des doigts. Elle n’est pas non plus cruciale pour les autres, car nos lecteurs occasionnels feront mieux d’examiner nos différentes chroniques déjà consacrées à ces gens pour se renseigner sur la teneur de ce Sound 01.

Lire la suite...

KOOP - Sons of Koop

, 22:59

Sur le papier, tout s'annonce mal : deux DJs suédois, formés à la musique classique et contemporaine, sortent un album rapidement catalogué trip-hop. D'autres auraient fui à toute jambe après un tel énoncé. Pourtant, pas de sucrerie scandinave, ni de prétention académique, et encore moins de pseudo-rythme hip-hop en roue libre sur ce Sons of Koop. Mais un disque, certes souvent difficile, plutôt lent et éthéré, mais auquel quelques écoutes attentives ne peuvent manquer de rendre justice.

KOOP - Sons of Koop

Lire la suite...

COMPILATION - Xen Cuts

, 23:07

Mission accomplie pour Xen Cuts. La nouvelle compilation de Ninja Tune fait preuve d'excellence, de pérennité et de goût aventureux mais sûr en matière de musique, qu'elle soit hip hop ou qu'elle aille au-delà.

Lire la suite...

COMPILATION - Harry The Bastard Presents Club H

, 21:56

Harry the Bastard : avec un nom pareil, on pourrait penser que Statra, nouveau label électronique new-yorkais, nous a concocté une compilation de techno hardcore bien rentre-dedans, ou de bleep music particulièrement dérangée. Loin de là.

COMPILATION - Harry The Bastard Presents Club H

Lire la suite...

PRESENCE - All Systems Gone

, 22:22

Sans doute à l'étroit dans ses habits d'artiste culte, Charles Webster choisit avec cet album de viser une plus large audience. L'opération est réussie, son auteur évitant les écueils du racolage et de la prétention, coutumiers d'une house qui cherche à élargir ses horizons.

PRESENCE - All Systems Gone

Lire la suite...

GROOVE ARMADA - Vertigo

, 22:18

L’Angleterre électronique, après s'être livrée aux métissages et aux expériences les plus improbables, redécouvre-t-elle les vertus des racines house ? Ou est-ce nous, vieux fans d’une pop fragile et introvertie, qui avons progressivement réappris à danser ? Toujours est-il que l'on résistera difficilement aux accroches immédiates et évidentes de ce Vertigo, deuxième album de Tom Findlay et d'Andy Cato, associés sous le nom judicieux et on ne peut plus adéquat de Groove Armada.

GROOVE ARMADA - Vertigo

Lire la suite...

COMPILATION - Catalogue 1999

, 21:40

Parce qu'on doit faire preuve de mesure, on notera que cette sélection corresponde un poil trop au rejeton que l'on attendait de la division électronique du label Village Vert. Mais à ce niveau là, c'est vraiment lui chercher des poux dans la tête. Pour l'heure, on a franchement hâte d'écouter chacun de ces artistes sur la longueur d'un album.

COMPILATION - Catalogue 1999

Lire la suite...

CASSIUS - 1999

, 21:54

L'événement French Touch de la fournée 1999 est ce premier album de Cassius. Un disque faiblard et inconsistant, mais que la hype qui l'entoure et le passif des auteurs interdiront d'oublier trop vite.

CASSIUS - 1999

Lire la suite...

PLASTIKMAN - Artifakts (bc)

, 23:05

Richard Hawtin dit Plastikman n'est pas né de la dernière pluie techno. Canadien d'origine anglaise, initié par son père aux musiques électroniques, il a profité dès le début des années 90 de la proximité de Detroit pour s'intégrer à la prestigieuse scène locale, créer son propre label avec John Acquaviva (+8 Records) et révéler ses compositions dures et minimalistes.

PLASTIKMAN - Artifakts (bc))

Lire la suite...

KRUDER & DORFMEISTER - The K&D Sessions

, 22:39

On attendait depuis belle lurette une grande oeuvre où Peter Kruder et Richard Dorfmeister nous livreraient un long échantillon de leurs propres compositions. Peine Perdue. A deux exceptions près, le double album sorti en automne 97 donne une nouvelle fois dans l'art où les figures de proue de la scène viennoise se sont le plus distingué : celui du remix. Mieux, the K&D Sessions est une compilation des principaux travaux qui ont contribué à la notoriété des deux DJs.

KRUDER & DORFMEISTER - The K&D Sessions

Lire la suite...

ORBITAL - In Sides

, 22:31

In Side n'est pas le premier classique des frères Hartnoll. Pour certains, il est même loin d'être leur meilleur album. Pourtant, peu d'oeuvres issues de la techno n'avait été avant lui aussi unanimement célébrées, hors du public habituel du genre.

ORBITAL - In Sides

Lire la suite...

ORBITAL - Orbital 2 (Brown Album)

, 22:45

Le second album d'Orbital, entré dans l'histoire sous le nom de Brown Album (pour le distinguer du premier, également sans titre), demeure, des années après sa sortie, l'une des pièces maîtresses de la techno britannique et l'une des oeuvres essentielles à avoir élargi son audience. A mi-chemin entre les origines dansantes du genre et la facilité mélodique coutumière des Anglais,

ORBITAL - Orbital 2 (Brown Album))

Lire la suite...

- page 2 de 3 -