Fake For Real

Robinet à chroniques depuis 1997 : critiques, dossiers et sélections, dédiés au rap (et parfois à d'autres musiques)
Home

Aller au menu | Aller à la recherche

PNL - Que La Famille

, 12:09

Quoi qu'on dise des spécificités du rap français, de ses singularités, du fait qu'il soit un sous-genre en soi, doté de ses traits propres, son regard reste tourné vers son père américain. PNL, qui est la sensation de l'année 2015, en témoigne. Le duo de la cité des Tarterêts, à Corbeil-Essonnes, s'inspire en effet des dernières évolutions du modèle venu d'Outre-Atlantique. Sur Que La Famille, un album digital sorti en mars et qui ne cesse depuis d'alimenter le buzz, on retrouve des chantonnements et des postures de gangster dépressif, comme chez Future et d'autres figures de la scène post-trap d'Atlanta. On y entend aussi les nappes synthétiques du cloud rap, ainsi que les sons et onomatopées issus de la drill music de Chicago. Le titre, d'ailleurs, évoque l'OTF (Only the Family) de Lil Durk.

PNL - Que La Famille

Lire la suite...

PROJECT PAT - Mista Dont Play 2: Everythangs Money

, 11:19

Le rappeur de la scène de Memphis qui a su le mieux tirer son épingle du jeu est Juicy J, incontestablement. Il en est devenu la star et le visage. Il a su tirer profit de l'épopée de sa Three 6 Mafia, pour se lancer dans une carrière solo à portée de vue du grand public. Cependant, s'il faut en retenir un autre pour la constance de sa carrière, poursuivie vaille que vaille, de label en label, malgré de nombreux passages en prison, c'est alors à son grand frère, Patrick, qu'il faut s'intéresser. Depuis les années 1998-2000, et notamment sa participation au single "Sippin' on Some Sizzurp", du groupe de son frère, Project Pat n'a cessé de sortir des disques et mixtapes a minima intéressants, jusqu'à ce jour d'avril 2015 où, à 42 ans, il a proposé une suite à Mista Dont Play, son album de référence datant de 2001.

PROJECT PAT - Mista Dont Play 2: Everythangs Money

Lire la suite...

SYLVAIN BERTOT - Rap Indépendant

, 23:59

Après le succès de Rap, Hip-Hop, un premier livre publié en 2012, nous récidivons avec un nouvel ouvrage. Dédié cette fois à la vogue du hip-hop indépendant des années 90 et 2000, en Amérique du Nord (mais aussi, plus marginalement, en France et dans d'autres pays), un sujet déjà largement défriché dans le livre précédent, il présente en détail 30 des scènes et 100 des albums emblématiques de ce mouvement. Dans toutes les bonnes librairies depuis le 22 mai 2014.

SYLVAIN BERTOT - Rap Indépendant

Lire la suite...

OJ DA JUICEMAN - Alaska in Atlanta

, 10:03

Si 2009 a été un grand moment de la carrière de Gucci Mane, il en a été de même pour ses protégés du 1017 Brick Squad. C'est cette année-là, en tout cas, que l'un de ses membres les plus remarquables, Otis Williams Jr., alias OJ da Juiceman, a sorti avec DJ Holiday ce qui est sa mixtape de référence, Alaska in Atlanta. Avec ce projet, en propulsant sa ville dans l'Etat américain le plus septentrional, le rappeur exploitait une fois encore le champ lexical du froid et de la glace, déjà largement employé par son mentor pour vanter la valeur et la classe des ses bijoux (tous ces "burr", ces "icey", etc.), voire, sans doute aussi, pour faire allusion à la cocaïne.

OJ DA JUICEMAN - Alaska in Atlanta

Lire la suite...

GUCCI MANE - The BurrPrint: The Movie 3D

, 11:22

Umberto Eco l'a proclamé avec force dans plusieurs de ses écrits : l'innovation, la nouveauté, sont des préoccupations récentes. Leurs vertus sont toutes relatives. Ce que les gens apprécient, au contraire, c'est la répétition, c'est la rengaine, c'est l'éternel retour. C'est la déclinaison à l'infini des mêmes motifs. On l'observe dans le cinéma actuel, avec les suites et les remakes fréquents apportés aux grands blockbusters. On le voit aussi dans le rap d'aujourd'hui, avec la sortie continue de mixtapes, qui se soucient bien plus d'offrir aux fans ce qu'ils attendent déjà, que d'évolution artistique. Et le rappeur qui a compris le mieux ce mécanisme, celui qui en a usé avec le plus grand systématisme, c'est bien entendu Gucci Mane.

GUCCI MANE - The BurrPrint: The Movie 3D

Lire la suite...

Désignez vos albums et mixtapes rap de l'année 2009

, 22:32

Le compte-à-rebours de Fake For Real se poursuit. Notre rétrospective sur l'année rap 2010 désormais publiée, et sans cesser pour autant de nous pencher sur l'actualité, nous nous attaquerons bientôt à l'année 2009. A nouveau, vous pourrez vous aussi faire part de vos propres choix, en désignant vos 5 albums ou mixtapes préférés de cette année. Les deux classements seront publiés simultanément.

Lire la suite...

RAP, HIP-HOP - Albums et mixtapes 2010

, 11:20

L'année 2010 a été faste, pour le rap. Elle a pleinement tenu son rang, avec la sortie de grands albums par quelques artistes établis (de Big Boi à Kanye West), par quelques pavés dans la mare, comme le puissant Flockaveli de Waka Flocka, et par la nouvelle sensation générationnelle qu'a été un temps Odd Future. Elle a marqué l'entrée dans une nouvelle décennie où, après quelques années de repli apparent, le rap allait reprendre son rang, le premier. Où il allait être, pour de bon et sans concurrence, la musique populaire centrale et cardinale de son temps.

BIG BOI - Sir Lucious Left Foot: The Son of Chico Dusty

Lire la suite...

YOUNG M.A - M.A The Mixtape

, 08:16

Young M.A, jusqu'ici, n'a pas sorti grand chose. Elle n'a proposé qu'une poignée de titres originaux, et s'est focalisée pour l'essentiel sur des freestyles. C'est d'ailleurs l'un d'eux qui l'a mise en orbite. Construit sur le beat du "Chiraq" de Nicki Minaj et Lil Herb, interprété avec verve avec ses compères du RedLyfe PainGang (Rell Markz, LA Danger), et renommé d'après le quartier d'où la rappeuse est issue, "Brooklyn" a connu un important succès viral, grâce auquel la New-yorkaise a intégré le label historique Duck Down Music. Une signature somme toute logique, pour une jeune femme qui perpétue un rap à l'ancienne, hardi, viril et intimidant.

YOUNG M.A – M.A The Mixtape

Lire la suite...

DENIRO FARRAR & SHADY BLAZE - Kill or Be Killed

, 22:46

Cela fait plusieurs années déjà que Qushawan "Deniro" Farrar nous abreuve de projets, le plus récent étant Cliff of Death II, le second volet de ses collaborations avec tout ou partie du duo Blue Sky Black Death. A chaque fois, l'homme de Charlotte, en Caroline du Nord, nous rappelle qu'il est un rappeur notable, mais il est clair aussi qu'il ne boxe pas en toute première catégorie. Cependant, en 2012, il a sorti un projet au-dessus des autres, distingué à juste titre par la blogosphère (un univers où il semble condamné à rester), intitulé Kill or Be Killed. Et si celui-ci semblait plus réussi que d'autres, c'est peut-être parce qu'il était allé chercher quelques renforts à l'autre bout des Etats-Unis, en Californie, du côté d'Oakland.

DENIRO FARRAR & SHADY BLAZE - Kill or Be Killed

Lire la suite...

GUCCI MANE - Writing on the Wall

, 22:47

Que fait Gucci Mane dès qu'il sort de prison ? Et bien, naturellement, il nous offre une nouvelle mixtape. Bon, à dire vrai, il en propose aussi quand il est incarcéré, ses amis s'employant à distribuer les tonnes de morceaux qu'il enregistre à tire-larigot, dans ses moments de liberté, pour s'assurer que le rappeur d'Atlanta reste au coeur de l'actualité. Mais celles qu'il propose après ses périodes de réclusion ont une saveur spéciale. Elles permettent de vérifier si l'Homme Gucci est toujours animé du feu sacré, et si son style a évolué. Cela a été le cas, par exemple, de Writing on the Wall, en mars 2009. Cette mixtape, en effet, a inauguré une nouvelle phase pour le rappeur, la plus riche de sa carrière, ces années 2009-10 où il a sorti quelques uns de ses meilleurs projets, et approché le succès public.

GUCCI MANE - Writing On the Wall

Lire la suite...

JAZZ CARTIER - Marauding In Paradise

, 22:58

Toronto est une ville rap, et ça ne date pas d'hier. Dès les années 90, des artistes venus de là ont contribué à l'histoire du hip-hop, comme le pionnier Maestro Fresh-Wes, les Dream Warriors, les DJs Sir Scratch et K-Cut de Main Source, ainsi, plus tard qu'une vague de rappeurs emmenés par Kardinal Offishall et Choclair, pas toujours très palpitants, mais qui ont représenté pour leur pays une vague underground alors en plein essor. Ce passé, cependant, n'a aucune mesure avec l'attention portée sur la ville depuis qu'en est issu l'une des plus grandes stars du rap contemporain : Drake. Grâce à lui, Toronto, désormais désignée comme The Six, a gagné sa place. Ses rappeurs sont sous les feux des projecteurs, et l'une des dernières personnes à avoir bénéficié de cet intérêt est un certain Jazz Cartier.

JAZZ CARTIER - Marauding In Paradise

Lire la suite...

FUTURE - Monster

, 22:39

Si certains ont un doute sur le bien-fondé des mixtapes, s'ils questionnent encore l'utilité d'exposer à tout vent sur Internet ce qui s'est transformé, au fil du temps, en albums gratuits, qu'ils se penchent un instant sur la carrière de Future. Par deux fois, le meilleur porte-drapeau de ce post-trap porté sur l'auto-tune et la vulnérabilité, devenu la mutation ultime du rap dans les années 2010, a centré les regards vers lui par l'usage malin de ce format. Ce sont True Story et Streetz Calling, en 2011, qui ont préparé le terrain à Pluto (2012), un premier album historique. Et quand l'accueil du second opus, Honest (2014), s'est montré plutôt tiède, Future s'est régénéré par de nouveaux projets gratuits comme Beast Mode et 56 Nights, sortis l'année d'après, et qui ont préparé le terrain d'un nouvel album en bonne et due forme, DS2, qui recueille ces jours-ci les faveurs de la critique.

FUTURE - Monster

Lire la suite...

EARL SWEATSHIRT - Earl

, 22:55

La décennie rap 2010 a commencé, du point de vue journalistique, par tout un ramdam autour d'Odd Future. Par action spontanée, par convergence médiatique, ou par maneuvre en sous-main de l'industrie musicale (les avis divergent, mais qu'importe), le collectif californien a marqué l'avènement d'une nouvelle génération. Avec son usage paroxysmal du marketing viral et des outils Internet à la Tumblr, avec ses sorties gratuites et ses pochettes qui détournaient des photos sans grand rapport avec le rap, avec surtout le contenu de ses morceaux, faits de paroles qui repoussaient plus loin encore les outrances et la vilénie, et d'une musique jouant à parts égales de l'expérimentation et de la facilité, Odd Future Wolf Gang Kill Them All (OFWGKTA), de son nom complet, avait donc tout pour faire vibrer la critique, et cette part du public qui se veut la plus alerte et avertie.

EARL SWEATSHIRT - Earl

Lire la suite...

YUNG SIMMIE - Yung Smokey

, 19:45

Le Raider Klan bouge encore. Le collectif, qui avait été l'une des sensations du début des années 2010 avec sa musique qui réinvestissait le son du Memphis rap de la décennie 90, n'est plus au centre des attentions, mais les artistes qui lui sont affiliés continuent de sortir des projets, certains de tout premier choix. C'est le cas d'Andrew Thomas, alias Yung Simmie, rappeur des alentours de Miami, le centre de gravité du Klan. Sorti au tout début 2015, son Yung Smokey, une collaboration avec DJ Smokey, a été sans doute, la première mixtape importante de l'année.

YUNG SIMMIE - Yung Smokey

Lire la suite...

WHITE GZUS - Stackin' N Mackin' Vol. 1

, 16:21

Si la scène rap de Chicago se montre particulièrement frémissante ces temps ci, ce n'est pas lié seulement à ses deux traditions les mieux identifiées : d'une part le rap conscient post-backpacker héritier de Common ou de Rhymefest, et de l'autre la drill music de Chief Keef et King Louie. D'autres tendances s'illustrent aussi, comme celle proposée par White Gzus. Une alliance entre Gerik "Gzus Piece" Raglin et Marek "Blanco Caine" Fortineaux, des rappeurs affiliés au Treated Crew (collectif comptant entre autres Chuck Inglish des Cool Kids, Mic Terror, Hollywood Holt, et Million Dollar Mano, l'ancien DJ de Kanye West), ce duo a proposé récemment deux mixtapes remarquées, appelées chacune Stackin' & Mackin'.

WHITE GZUS - Stackin' N Mackin' Vol. 1

Lire la suite...

BIG K.R.I.T. - K.R.I.T. Wuz Here

, 17:43

2010 a été le moment décisif pour Big K.R.I.T., celui où il a acquis une place sur la scène rap et garanti sa visibilité pour les années à venir. Dans le même temps, on l'a vu côtoyer d'autres représentants de la nouvelle génération rap de l'époque, Wiz Khalifa et Curren$y. Et en mai, deux événements ont permis au rappeur originaire de Meridian, dans l'Etat du Mississippi, de sortir de l'ombre : son arrivée chez Def Jam, précédée d'une mixtape, Krit Wuz Here, sa sixième, produite et rappée entièrement par ses soins, et dans l'ensemble très bien reçue. Sur celle-ci, pourtant, celui qui s'était fait appeler autrefois Kritikal, Justin Scott de son vrai nom, n'inventait pas grand chose. Au contraire, il semblait vouloir tirer profit du long passif du rap sudiste, s'inspirant notamment de son idole Pimp C.

BIG K.R.I.T. - K.R.I.T. Wuz Here

Lire la suite...

SOSAMANN - Trap'd Out 2

, 23:19

En toute logique, vous ne les avez pas loupés. Les membres de la Sauce Factory sont, en effet, l'une des sensations rap du moment. Multipliant les mixtapes depuis quelques mois, vantés par des figures du cru (Slim Thug) ou d'ailleurs (Drake), ils sont partout, et ils sont présentés comme la relève, dans l'une des plus anciennes places fortes du rap aux Etats-Unis : Houston. Les Sauce Twinz (Sauce Walka et Sancho Saucy), Sosamann, 5th Ward JP, Drippy, Rizzo et quelques autres viennent d'endroits distincts de la grande ville texane, mais ils tiennent tous à représenter sa nouvelle génération, en se faisant les porte-voix d'un mouvement, d'un son, d'un concept (tout cela à la fois), qu'ils ont donc choisi de dénommer "Sauce".

SOSAMANN - Trap'd Out 2

Lire la suite...

KAP G - Like a Mexican

, 22:58

Depuis son apparition, Kap G est entouré de bonnes fées. C'est auprès de Chief Keef qu'il s'est d'abord fait remarquer, autour de 2013, avec le titre "Tatted Like Amigos". Un peu plus tard, il s'est retrouvé avec Pharrell Williams, rien de moins, qui semble s'être entiché de lui et a déclaré, en pleine période "Happy", que le jeune Latino d'Atlanta était "le futur". Et puis, au début de l'année 2014, Kap G a sorti une mixtape, Like a Mexican, où étaient invités quelques poids lourds, autant au micro (Jeezy, Young Dolph, Fabolous, Wiz Khalifa, Kirko Bangz), qu'à la production (Bangladesh, Drumma Boy, et donc Pharrell). Ca en serait presque suspect, tant tout cela ressemble à un plan marketing bien huilé de la part de la major Atlantic, destiné à conquérir, côté rap, le marché des Mexicains des US.

KAP-G - Like a Mexican

Lire la suite...

CESCHI - Broken Bone Ballads

, 22:21

Il s'en est passé du temps, avant que ne sorte enfin un nouvel album de Ceschi Ramos, avant qu'il ne nous livre ce Broken Bone Ballads, produit cette fois par un autre activiste infatigable de l'indie rap, Factor, désormais Factor Chandelier. Cinq années se sont écoulées, très exactement, cinq années marquées, pour le rappeur et instrumentiste de New Haven, par le développement constant de son label, Fake Four, par un bref séjour en prison pour une sombre histoire de trafic de beuh, et par tout le tintouin juridico-légal engagé pour régler cette sale affaire.

CESCHI - Broken Bone Ballads

Lire la suite...

OG MACO - OG Maco EP

, 22:43

L'heure semble venue pour OG Maco, énième représentant de cette vague de rappeurs barjots qui sévissent à Atlanta. Ces dernières semaines, en effet, lui ont permis de signer chez Motown / Capitol, mais aussi (les deux sont sans doute liés…) d'être désigné par le magazine XXL comme l'un de ses Freshmen pour 2015. Il y a à boire et à manger sur ses nombreuses sorties récentes, mais s'il figure aujourd'hui parmi les rappeurs en vue, c'est grâce à son titre emblématique, "U Guessed It", à la vidéo tournée dans un ascenseur pour l'illustrer, et à la mixtape qui le contenait, intitulée sobrement mais éloquemment le OG Maco EP.

OG MACO - OG Maco EP

Lire la suite...

- page 1 de 71