Fake For Real

Depuis 1997, articles, critiques, comptes rendus et dossiers sur le rap (et autres musiques)
Home

Aller au menu | Aller à la recherche

ALBERT MUDRIAN - Choosing Death

, 13:34

C'est un moment qui a été mentionné et analysé par bien d'autres, Steve Waksman, par exemple, dans son très bon This Ain't the Summer of Love (2009) : celui où le punk hardcore et le metal, deux genres anciennement ennemis, se sont réconciliés, où ils se sont mis à converger vers un but commun, donner naissance à la musique la plus extrême et la plus brutale à ce jour. La réalisation de ce projet n'est nulle part plus visible que dans le cas du grindcore et du death metal, deux genres cousins, l'un issu de l'anarcho-punk anglais à la Discharge, l'autre du trash metal américain, mais qui s'influenceront l'un l'autre, et s'accorderont pour livrer au monde un art du bruit fondé sur l'agression et la frénésie des guitares.

ALBERT MUDRIAN - Choosing Death

Lire la suite...

KEVIN GATES - Luca Brasi 2

, 22:53

"I Don't Get Tired", Kevin Gates avait-il titré le single annonciateur de sa nouvelle mixtape. Il ne se fatigue pas. Et nous non plus, on ne s'en fatigue pas, chacune de ses sorties, deux par an depuis 2013, étant de haute volée. Celle-ci, Luca Brasi 2, disponible depuis la mi-décembre 2014, sortie dans la série des Gangsta Grillz de DJ Drama, et se présentant comme une suite à The Luca Brasi Story, la mixtape qui avait marqué le début de son ascension, ne fait pas exception. Elle est à nouveau très réussie. Le rappeur de Baton Rouge y persévère dans la posture qui lui a valu le succès critique, celui du gangster qui souffre, sans que jamais ses morceaux ne ressemblent à une formule, tant il vit et tant il habite chacun d'eux.

KEVIN GATES - Luca Brasi 2

Lire la suite...

HIP-HOP INDEPENDANT - Toujours plus d'albums

, 23:08

Mais où est donc tel ou tel album indispensable ? Pourquoi n'avez-vous pas cité tel ou tel artiste essentiel ? Telles sont quelques unes des questions qui nous ont été posées, quand nous avons mis à jour notre liste des 150 meilleurs albums du rap indé. La raison de ces manques, c'est qu'on ne peut pas tout dire, c'est qu'il faut faire des choix. Toutefois, pour s'assurer que l'horizon couvert soit le plus large possible, nous accompagnons la première liste d'une seconde, complémentaire. Une liste, comme l'autre, à faire vivre et à compléter dans le temps.

LES SWASHBUCKLING NAPOLEONS - Fuck

Lire la suite...

SYLVAIN BERTOT - Rap Indépendant

, 23:59

Après le succès de Rap, Hip-Hop, un premier livre publié en 2012, nous récidivons avec un nouvel ouvrage. Dédié cette fois à la vogue du hip-hop indépendant des années 90 et 2000, en Amérique du Nord (mais aussi, plus marginalement, en France et dans d'autres pays), un sujet déjà largement défriché dans le livre précédent, il présente en détail 30 des scènes et 100 des albums emblématiques de ce mouvement. Dans toutes les bonnes librairies depuis le 22 mai 2014.

SYLVAIN BERTOT - Rap Indépendant

Lire la suite...

KNO - Death Is Silent

, 22:45

Les CunninLynguists ont été une exception. Ils ont été l'un des rares groupes issus de la vague indé de l'an 2000 à s'être fait progressivement une vraie place sur la scène rap. Ces rappeurs du Kentucky n'en ont cependant pas moins suivi, en partie, la même pente (ascendante ou descendante, ça dépend des points de vue) que beaucoup de leurs pairs plus méconnus : à l'origine un groupe plutôt revivaliste, souhaitant préserver un hip-hop bâti sur les boucles et les samples, comme dans les années 90, avec en plus un bon esprit issu de la décennie précédente, ils ont fini par se faire plus contemplatifs, accompagnant des paroles plus introspectives par une musique cinématique, parfois riche en guitares.

KNO - Death Is Silent

Lire la suite...

SAGE FRANCIS - Copper Gone

, 23:15

On l'avait presque perdu de vue, Sage Francis. Quatre années sans sortir un disque, à abandonner le rap pour gérer son label, ou pour séjourner en Afrique, ça avait été long. Et puis son dernier album, Li(f)e, en 2010, où il s'était essayé à collaborer avec des musiciens venus de l'indie rock, n'avait pas franchement été son plus retentissant. Il lui manquait la dureté et la férocité qui ont toujours fait la force de son rap. Quand il est réapparu en juin 2014 avec ce nouvel opus, Copper Gone, nous ne nous sommes donc pas nécessairement précipités dessus. Et nous avons eu tort, car c'est bel et bien le même Paul Francis, autrefois l'une des figures les plus emblématiques du rap indé de Blancs, qui a refait surface ici.

SAGE FRANCIS - Copper Gone

Lire la suite...

ALLEY BOY - Purgatory

, 12:47

Si un jour, on s'interroge sur ce qui a été le grand moment de la carrière d'Alley Boy, il se pourrait bien que la réponse soit 2011. Ce fut en tout cas l'année de son ascension, après sa première apparition dans l'ombre de son voisin de la Zone 6, Gucci Mane, sur Chicken Talk 2 (2008), et juste avant des projets mieux exposés, comme ce The Gift of Discernment (2012), qui pour beaucoup, notamment en France, fut celui de la révélation. En 2011, surtout, le rappeur d'Atlanta sortit deux grandes mixtapes : le second numéro de son Definition of F#ck Sh*t, déjà abordé sur ces pages, et puis, plus tôt dans l'année, de nombreux mois après qu'il ait été annoncé, le projet Purgatory: The Story of Judas, sous le patronage de DJ Drama.

ALLEY BOY - Purgatory

Lire la suite...

Désignez vos albums et mixtapes rap de l'année 2010

, 22:32

Décidément, Fake For Real ne fait rien comme tout le monde. Alors que nous venons de clore une riche année 2014, et que nous avançons en 2015, avec déjà quelques sorties notables, nous vous proposons de revenir 5 années en arrière, et de désigner rétrospectivement vos meilleurs albums ou mixtapes rap pour 2010. Les résultats seront publiés en même temps que la sélection de Fake For Real.

Lire la suite...

RAP, HIP-HOP - Albums et mixtapes 2014

, 16:51

On prend les mêmes et on recommence. Kevin Gates, Young Scooter, Migos, A-Wax : tous ces gens avaient marqué l'année 2013. Ils récidivent en 2014, avec de nouvelles sorties solides. La prime revient cependant à Young Thug qui, en duo avec Gucci Mane ou Bloody Jay, en trio avec Birdman et Rich Homie Quan, ou encore de manière indirecte, avec des proches comme Ola Playa, aura traversé en maître toute l'année 2014, sans pourtant sortir d'oeuvre solo de marque.

A-WAX - Pullin' Strings

Lire la suite...

KING LOUIE - Tony

, 17:00

Chief Keef étant plus difficile à suivre, depuis son renvoi d'Interscope, et malgré des sorties récentes plus que notables, il est revenu au pionnier de la drill music, King Louie, d'incarner en 2014 la facette la plus sale et la plus street du rap de Chicago. Il l'a fait au début de l'été avec Tony, un projet reconnu par beaucoup comme son plus solide à ce jour. En tout cas l'un de ses plus consistants et monochromes, tant il privilégie une couleur : la noire, à l'instar de la pochette.

KING LOUIE - Tony

Lire la suite...

TRICIA ROSE - The Hip Hop Wars

, 16:09

Juger une musique sur des critères moraux. Voilà qui est triste, réducteur et borné. Le faire, c'est se poser des limites inutiles, c'est brider son plaisir. C'est, bien souvent, passer à côté de l'essentiel. Et pourtant, c'est légitime. Le rap est, en plus d'innombrables autres choses, porteur de paroles, d'images et de sens. Aussi, pour le meilleur, et plus souvent encore pour le pire, alimente-t-il encore le débat politique et social, aux Etats-Unis comme ailleurs, déchirant ceux qui considèrent qu'il est un désastre, moralement parlant, et les autres.

tricia-rose-the-hip-hop-wars.jpg

Lire la suite...

HAIL MARY MALLON - Bestiary

, 11:48

Pour quelqu'un de si fortement identifié à une époque révolue, la fin des années 90 et l'ère du rap pour backpackers, Aesop Rock ne vieillit pas si mal. En tout cas, il ne baisse pas les bras. Désormais chez Rhymesayers, il a sorti en 2012 un Skelethon produit par ses soins, sans doute l'un de ses meilleurs albums. L'année d'après, il a mené à bien le projet The Uncluded, avec Kimya Dawson des Moldy Peaches, soit l'équivalent folk rock de ce qu'Aes est pour le hip-hop : ses intellos bohèmes new-yorkais. Et en 2014, il a renoué avec un projet entamé quelques années plus tôt, Hail Mary Mallon, un trio avec le DJ Big Wiz et une autre ancienne gloire du rap indé new-yorkais passée par Def Jux : Rob Sonic, ex-Sonic Sum.

HAIL MARY MALLON - Bestiary

Lire la suite...

MIGOS - No Label 2

, 18:43

A l'issue de 2013, on aurait pu penser que Migos n'aurait été le groupe que d'un moment, celui du single "Versace". Toute prisée qu'elle fut par les fans, et malgré quelques autres tubes comme "Hanna Montana" et "Bando", leur mixtape Y.R.N. avait été tout de même très imparfaite, voire indigeste. Oui mais voilà : au terme de l'année d'après, Quavo, Takeoff et Offset sont célébrés comme le nouveau cœur créatif d'Atlanta, quelque part entre Young Thug et Rich Homie Quan, on a vu leur phrasé saccadé essaimer ailleurs, et leurs deux sorties de 2014, No Label 2 en février et Rich Nigga Timeline en novembre, ont à chaque fois fait l'actualité.

MIGOS - No Label 2

Lire la suite...

VINCE STAPLES - Hell Can Wait

, 22:22

Vince Staples et No I.D., acte 2. Après avoir livré en commun un très bon Shyne Coldchain Vol 2, un peu plus tôt en 2014, le jeune Californien de Long Beach et le beatmaker historique de Chicago, ont poursuivi leur collaboration en apparence contre-nature. Ils ont même passé un palier, vu que Hell Can Wait (que No I.D. parraine plutôt qu'il ne produit) a été cette fois un EP officiel, pas une mixtape, disponible en CD et sorti chez ARTium Recordings, la petite boutique que l'ancien producteur de Common anime au sein du vénérable label Def Jam. Comme il se doit, avec une telle étiquette, ce disque a bénéficié d'une couverture médiatique conséquente et d'une critique globalement bienveillante. Et c'est tout à fait justifié.

VINCE STAPLES - Hell Can Wait

Lire la suite...

MICK JENKINS - The Water(s)

, 17:47

Buvez plus d'eau. Tel est le mot d'ordre étrange qui accompagne cette mixtape signée Jayson "Mick" Jenkins. The Water(s), en effet, a pour particularité de filer la métaphore aquatique. Sur le morceau du même nom, qui détaille le concept qu'il cherche à défendre, le rappeur affirme la supériorité de l'eau sur l'or, soit celui de la spiritualité sur le matérialisme, du mouvement sur l'inertie, de la pureté sur l'avilissement. Autrement dit, dans une ville connue aujourd'hui pour le nihilisme de Chief Keef et du mouvement drill, Mick Jenkins évolue à l'autre extrémité de la scène rap de Chicago, dans les pas de l'ancêtre Common et de son rap conscient.

MICK JENKINS - The Water(s)

Lire la suite...

VERT - Lymon

, 19:13

Pas évident de situer T.J. Millis, alias Vert, sur la carte du rap. Formellement, la musique de ce membre fondateur d'un collectif nommé TDMG, s'inscrit dans le style trap en vigueur à Atlanta. La connexion avec cette ville est renforcée par le fait que sa mixtape précédente, The Prerequisite (2013), ait été parrainée par DJ Holiday. Certains, cependant, alors que sa relation avec cet Etat semble s'être limitée à sa participation, l'an passé, au SXSW Music Festival d'Austin, l'ont cru originaire du Texas. A tort. Car notre homme, en fait, habite à St Louis, Missouri.

VERT - Lymon

Lire la suite...

RICH GANG - The Tour, Part 1

, 10:45

Un vieux briscard, rappeur et entrepreneur notoire de La Nouvelle-Orléans, s'achète une nouvelle jeunesse en s'acoquinant avec deux figures émergentes de la génération 2010, le temps d'une mixtape. Cette histoire, on la connait déjà. Elle a été celle, en 2013, du Louie V Mob, un trio formé avec Master P par Fat Trel et Alley Boy. Un an plus tard, elle est aussi celle de Birdman, qui a pris sous son aile d'homme oiseau deux valeurs montantes du rap d'Atlanta, Rich Homie Quan et Young Thug, et a sorti avec eux, sous le nom de Rich Gang, un long album gratuit, The Tour Part 1. La comparaison entre les deux projets, cependant, s'arrête là.

RICH GANG - The Tour, Part 1

Lire la suite...

PERCY KEITH - Compliments of Luca Brasi

, 22:40

Si Kevin Gates a été l'un des rappeurs de 2013 (et continue à assurer en 2014), c'est bien sûr en raison de ses deux sorties de l'année, The Luca Brasi Story et Stranger than Fiction, mais pas que. Comme tant d'autres avant lui, l'homme de Baton Rouge a aussi voulu profiter de sa nouvelle notoriété pour faire la courte échelle à quelques comparses, via son propre label et collectif, la Bread Winners Association : Terrence Hines notamment, et Percy Keith, celui qui lui donnait la répartie sur le menaçant "Narco Trafficante" et quelques autres titres, le même que celui qu'on a croisé, plus récemment, sur le Young Jefe de Shy Glizzy.

PERCY KEITH - Compliments of Luca Brasi

Lire la suite...

BANKROLL FRESH - Life of a Hot Boy

, 16:01

Bankroll Fresh n'est peut-être pas le plus en vue des rappeurs du coin, mais il est actif depuis plusieurs années déjà, à Atlanta. Sa première apparition notable remonte à la mixtape EA Sports Center, de Gucci Mane. Il y accompagnait Guwop sur quatre morceaux, sous le nom de Yung Fresh. Depuis, il a sorti quelques mixtapes, accompagné quelques autres rappeurs locaux sur leurs projets, mais il est demeuré un second couteau, jusqu'à ce que, récemment, le titre "Hot Boy", le EP Money to Die 4, plus tôt en 2014, puis enfin cette mixtape, Life of a Hot Boy, en septembre, tous des réussites, n'attirent sur lui des regards plus intenses.

BANKROLL FRESH - Life of a Hot Boy

Lire la suite...

LIL B - 6 Kiss

, 17:22

La vogue des rappeurs déjantés. La rencontre entre les offenses issues de l'héritage gangsta, et les bizarreries et expérimentations d'un certain rap intello. L'expression le cœur à vif de ses tourments internes. Le brouillage sans cesse plus grand de la frontière entre albums et mixtapes. Le webmarketing intensif, et son rôle capital dans l'apparition de nouveaux talents. Et la tocade passagère pour les sons vaporeux du cloud rap. Toutes ces caractéristiques du rap des années 2010, un homme au moins en a été le précurseur. Ou en tout cas, il les a fièrement représentées. Cet homme, c'est Brandon McCartney, alias le BasedGod, alias Lil B.

LIL B - 6 Kiss

Lire la suite...

- page 1 de 69