Fake For Real

Depuis 1997 : critiques, dossiers, sélections et autres papiers, dédiés au rap (et parfois à d'autres musiques)
Home

Aller au menu | Aller à la recherche

Mot-clé - Kanye West

Fil des billets Fil des commentaires

KANYE WEST - 808s & Heartbreak

, 23:11

Donda West, professeur d'anglais, a élevé seule son fils, dès ses trois ans. Ils ont vécu ensemble à Chicago, et même en Chine. Mais en 2007, alors qu'elle n'était âgée que de 58 ans, elle est décédée. Et son garçon, désormais adulte, a violemment accusé le coup. Il a culpabilisé, se reprochant de n'avoir pas assez été près d'elle. Il a pensé aussi, sans doute, que c'est à cause de son statut de superstar que sa mère avait voulu subir les opérations de chirurgie esthétique qui ont provoqué sa mort. Et comme si cela ne suffisait pas pour cet homme, en cette même année, sa relation avec Alexis Phifer, sa compagne depuis cinq ans, a cessé, et il se débattait, pathétiquement, avec les affres de la célébrité. Ces déboires sentimentaux et personnels étaient d'ailleurs les thèmes les plus visibles de 808s & Heartbreak. Mais c'est bel et bien la perte de sa mère, la principale source d'inspiration de ce disque, comme le montrait à l'intérieur de la pochette cette grande photo où Kanye West, fils aimant, embrassait affectueusement Donda.

KANYE WEST - 808s & Heartbreak

Lire la suite...

KANYE WEST - Get Well Soon

, 22:42

L'élément fondateur de la carrière de Kanye West est, selon sa mythologie personnelle, l'accident de voiture qu'il a subi en 2002. Auparavant déjà, il était connu, mais des purs fans de rap exclusivement, de ceux qui avaient remarqué qu'il avait produit une bonne partie de The Blueprint, l'album de Jay-Z. Il était alors identifié, pour l'essentiel, comme un beatmaker. Kanye, cependant, rêvait depuis toujours de passer au micro. Et cet accident, qui valut à son visage de subir une chirurgie réparatrice, lui aurait donné la force de sortir de l'ombre, pour embrasser un succès que le hip-hop ne réserve généralement qu'à ses rappeurs. Cela se traduira, 16 mois après, par un premier album sous son nom, The College Dropout, véritable point de départ de la trajectoire stratosphérique que l'on sait.

KANYE WEST - Get Well Soon

Lire la suite...

KANYE WEST - The Life of Pablo

, 23:01

Oublions un instant les frasques de Kanye West, qu'il s'agisse de ses propos en faveur de Donald Trump ou de sa récente hospitalisation, et concentrons-nous plutôt sur sa dernière œuvre. Car maintenant, a priori, on peut y aller. On peut en parler librement, comme s'il s'agissait d'un produit fini. Certes, par principe, elle n'en sera jamais une, mais il semble bien que The Life of Pablo ne bougera plus beaucoup. Sa dernière version, en effet, remonte à juin, et il n'a pas encore été question d'une autre mouture pour cet album d'un nouveau genre : une œuvre jamais achevée, un perpétuel work-in-progress, disponible uniquement sous forme électronique, et dont l'auteur ne s'interdit pas de présenter dans le futur des versions améliorées (il l'a déjà fait à deux reprises), à la manière d'un logiciel.

KANYE WEST - The Life of Pablo

Lire la suite...

KANYE WEST - My Beautiful Dark Twisted Fantasy

, 23:44

On peut dire ce que l'on veut de Kanye West, mais pas qu'il laisse indifférent. Il provoque soit l'admiration, soit la moquerie, et parfois les deux à la fois. Quant aux papiers le concernant, ils crient aussi souvent au génie qu'ils soulignent le mauvais goût du rappeur et producteur. Et quoi de plus logique, puisque génial et de mauvais goût, Kanye West est précisément les deux, que ces caractéristiques sont chez lui indissociables. Cette contradiction, propre au personnage, nul album ne l'illustre mieux que My Beautiful Dark Twisted Fantasy, son plus emblématique, le plus représentatif de son ambition démesurée et de ses rêves artistiques.

KANYE WEST - My Beautiful Dark Twisted Fantasy

Lire la suite...

JAY-Z & KANYE WEST - Watch the Throne

, 22:47

Voir Jay-Z, et plus tard son compère Kanye West, s'imposer tout au long des années 2000 comme les monarques absolus du hip-hop, avait quelque chose d'anachronique. Quelles qu'aient été les velléités d'expérimentation du second, les deux hommes, adeptes du bling bling et amoureux du beau sample, demeuraient des héritiers du classic rap des années 90. Au fond, seule la relative mauvaise passe traversée par le rap au début du deuxième millénaire expliquait et légitimait leur suprématie. Mais en 2011, alors qu'on parle d'une renaissance du genre et que l'underground grouille de nouveaux talents, les deux rappeurs ont-ils encore de bonnes raisons d'occuper leur trône ?

JAY-Z & KANYE WEST - Watch the Throne

Lire la suite...

KANYE WEST - The College Dropout

, 12:29

Voilà. Ca serait donc lui, Kanye West, qui porterait haut les couleurs du rap dans les années 2000. Il serait sa star, son porte-drapeau, à égalité avec un Jay-Z dans l'ombre duquel il était apparu. Notre homme, en effet, s'était d'abord fait connaître en produisant quelques titres du très prisé The Blueprint. Ayant également collaboré avec Jermaine Dupri, Mase, Goodie Mob et l'ensemble de l'écurie Roc-A-Fella, il était un produit de l'intelligentsia rap. Et pourtant, son premier album était à rebours du hip-hop tel qu'il se pratiquait alors, auprès du grand public.

KANYE WEST - The College Dropout

Lire la suite...