Fake For Real

Depuis 1997 : critiques, dossiers, sélections et autres papiers, dédiés au rap (et parfois à d'autres musiques)
Home

Aller au menu | Aller à la recherche

Mot-clé - Ceschi Ramos

Fil des billets Fil des commentaires

CESCHI - Broken Bone Ballads

, 22:21

Il s'en est passé du temps, avant que ne sorte enfin un nouvel album de Ceschi Ramos, avant qu'il ne nous livre ce Broken Bone Ballads, produit cette fois par un autre activiste infatigable de l'indie rap, Factor, désormais Factor Chandelier. Cinq années se sont écoulées, très exactement, cinq années marquées, pour le rappeur et instrumentiste de New Haven, par le développement constant de son label, Fake Four, par un bref séjour en prison pour une sombre histoire de trafic de beuh, et par tout le tintouin juridico-légal engagé pour régler cette sale affaire.

CESCHI - Broken Bone Ballads

Lire la suite...

CESCHI - Interview

, 23:14

"Je suis aujourd'hui l'un des derniers avocats et pratiquants de ce type de hip-hop progressif". Voici ce que nous déclare Ceschi Ramos dans cette nouvelle interview. Et il a parfaitement raison. Par son label Fake Four, qu'il anime avec son frère David, par son multi-activisme (et quand il n'est pas confronté à des vilains problèmes avec la justice), le rappeur multi-terrain est celui qui, aujourd'hui, fait le plus pour maintenir en vie la scène rap indé telle qu'elle est apparue à la fin des années 90. Rien de plus logique, en conséquence, qu'il soit consulté sur l'histoire de ce mouvement, dans le cadre de nos indie rap series.

Lire la suite...

TOCA - Toca

, 21:39

Pour Toca, tout avait commencé en 2004 par l’un de ces CD-R dont le rap indé californien est coutumier, un petit bijou de métissage entre rock et rap intitulé Dancing with Skeletons. La promesse d’un véritable album avait suivi, mais les mois s’étaient écoulés sans que jamais rien ne vienne. Les membres du groupe étaient pourtant actifs, comme le prouvaient les albums solo des frères Ramos. En 2005, le quartet avait même proposé un titre sur le disque anniversaire du Project Blowed, puis en 2006, une ouverture s’était présentée avec la sortie annoncée de l’album sur net31. Mais peu de temps après, le label avait mis la clé sous la porte. Si bien qu'au fil des années, l’album de Toca était devenu l’Arlésienne de l'indé.

TOCA - Toca

Lire la suite...

CESCHI - They Hate Francisco False

, 22:38

Julio Francisco Ramos, alias Ceschi, est devenu tardivement un acteur central de l'indie rap. Basé dans le Connecticut, mais proche de la scène West Coast Underground, il a collaboré au fil du temps avec des gens aussi divers que Myka 9, Sole, Noah23, Bleubird et K-the-I???, et a su fédérer beaucoup de ces gens autour Fake Four, le label qu'il gère avec son frère David. Artiste multicarte, aussi à l'aise avec une guitare qu'avec son flow rap ultrasonique hérité du Project Blowed, il a donné avec une facilité confondante, via une multitude de projets (Anonymous Inc., Toca, Dead by Wednesday, Knuck Feast, Deadpan Darling), dans tous les genres musicaux imaginables : jazz rap, crunk, psyché, synth pop, metal ou encore folk.

CESCHI - They Hate Francisco False

Lire la suite...

KNUCK FEAST - Knuck Feast

, 22:27

Les frères Ramos, décidément, ont su tout faire. Sans aller jusqu'à citer les activités annexes qui viennent de causer de récents déboires judiciaires à Ceschi, en cette fin 2010, et en se cantonnant exclusivement au domaine de la musique, lui et son frère David nous auront décidément tout fait. De l'indie rap de l'après Project Blowed bien sûr, du folk et de la pop à la Beatles, du hip-hop crossover avec le quartet Toca, du rock indé avec Anonymous Inc., et même du crunk.

KNUCK FEAST - Knuck Feast

Lire la suite...

CESCHI - The One Man Band Broke up

, 18:17

Ces derniers temps, Ceschi Ramos n'était pas resté inactif. Il avait contribué aux disques d'autres artistes, sorti l'album tant attendu de Toca, lancé une parodie crunk avec le projet Knuck Feast, et surtout créé un label, Fake Four, pour abriter tout ce qu'il restait de remarquable au sein d’une scène rap indé sur le déclin. Cependant, il n'avait plus rien livré en solo depuis cette perle méconnue des années 2000 qu'est They Hate Francisco False, et cela commençait à faire long.

CESCHI - The One Man Band Broke up

Lire la suite...

CESCHI - They Hate Francisco False (Japanese Edition)

, 16:18

Cette version japonaise n’apporte que deux titres en plus de la version originale du dernier album de Ceschi. Autant dire que c’est presque la même chose. Mais en cette fin d’année, à l’heure des bilans musicaux, on saisirait n’importe quel prétexte pour parler encore de They Hate Francisco False, le meilleur disque de rap mutant de 2006.

CESCHI - They Hate Francisco False (Japanese Edition)

Lire la suite...

TOCA - Interview

, 22:39

A l’origine, il était question d’interviewer Ceschi Ramos, auteur il y a près d’un an d’un fort recommandable Fake Flowers. Ou son frère, David, qui vient lui-même de sortir son propre projet solo. Mais finalement, c’est tout Toca qui était disponible, soient les mêmes plus deux autres figures de la scène californienne, Tommy V. et Xololanxinxo. Tous ces gens se sont prêtés simultanément au jeu, pour une interview franchement débridée, mais d’où filtrent quelques informations essentielles sur les projets des quatre intéressés.

TOCA - Interview

Lire la suite...

CESCHI - Fake Flowers

, 19:48

Fake Flowers doit autant à Morrissey et à Brian Wilson qu'à Freestyle Fellowship et aux Shapeshifters, prétend une critique assez juste de cet album de Ceschi. Si cela est bien vrai, franchement, vous auriez tort de passer à côté d'un tel disque, non ?

CESCHI - Fake Flowers

Lire la suite...