Fake For Real

Depuis 1997 : critiques, dossiers, sélections et autres papiers, dédiés au rap (et parfois à d'autres musiques)
Home

Aller au menu | Aller à la recherche

Mot-clé - St Paul - Minneapolis

Fil des billets Fil des commentaires

ASTRONAUTALIS - Pomegranate

, 22:17

Par ici, on l'aime plutôt bien, Astronautalis. Avec Why?, Buck 65 et Ceschi Ramos, il est l'un de ceux qui réussissent le mieux le mélange entre indie rock, folk et rap. Parce qu’il reste quelque chose de son passé de battle MC dans son chanté / rappé, et qu'il sait faire preuve d’une virtuosité maîtrisée, il parvient à naviguer sans douleur et sans couture d'un style à l'autre, sans que cela ne jure jamais.

ASTRONAUTALIS - Pomegranate

Lire la suite...

ROMA DI LUNA - Casting the Bones

, 19:42

Pour son dernier numéro, le magazine musical Volume a eu la bonne idée de concocter un dossier sur le revival folk des années 2000, et de classer ses représentants en 8 familles. Il en a cependant oublié une qui, de la nébuleuse Anticon aux titres les plus dépouillés de Ceschi Ramos, en passant par les disques chiadés d'Astronautalis, mérite autant de considération. Cette famille, qu'on a pu nommer folk hop (why not?), c'est celle des anciens rappeurs qui ont laissé tomber l'ego-trip et les platines pour le plaisir rustique d'une guitare sèche.

ROMA DI LUNA - Casting the Bones

Lire la suite...

ATMOSPHERE - Overcast!

, 22:12

Soyons honnête. Le premier album d'Atmosphere a beau avoir été la base de la riche scène rap de Minneapolis, et l'un des disques fondateurs du hip-hop indépendant, peut-être aussi capital que Funcrusher Plus, il n'était pas parfait. D'abord, l'édition CD de ce disque n'évitait pas l'écueil du remplissage. Plusieurs des premiers titres se montraient même plutôt poussifs et laborieux. Aussi, à quelques audaces près, les beats très fonctionnels d'Ant étaient souvent d'une platitude à toute épreuve. Quant aux raps de Spawn, s'ils étaient honnêtes, leur principal intérêt résidait dans le contraste qu'ils apportaient à ceux de l'autre rappeur, notamment par ce timbre rugueux qui lui était radicalement opposé.

ATMOSPHERE - Overcast!

Lire la suite...

ROMA DI LUNA - Find Your Way Home

, 21:46

Roma di Luna a tenu ses promesses. Find Your Way Home est tout à fait dans la lignée de ce qu’Alexei et Channy Moon Casselle avaient proposé un an plus tôt sur l’excellent Face of My Friends. A l’extrême opposé de ses aventures passées avec Oddjobs ou plus récentes avec Kill the Vultures, celui dont le nom de rappeur est Crescent Moon a troqué son hip-hop contre un folk nu et sans âge joué en compagnie de sa femme, et c’est tout bonnement magnifique. Voix superbe de la chanteuse, dépouillement des compositions, absence presque totale de percussions, omniprésence d’une guitare sèche secondée par un violon et par quelques autres instruments discrets (banjo, accordéon), récits de peines et de désespoir : les ingrédients sont les mêmes que sur le EP annonciateur, et la réussite presque égale. Tout juste ce disque plus long se montre-t-il légèrement moins intense que le précédent, tout juste sa puissance s’est-elle un peu diluée.

ROMA DI LUNA - Find Your Way Home

Lire la suite...

ABZORBR - Capable of Teetering

, 21:39

Dans la lignée de groupes comme Oddjobs, Abzorbr passe le rap du Midwest à la moulinette des vrais instruments, basse et batterie en premier lieu, mais sans les passages contemplatifs, en moins jazzy, en plus hargneux, en plus cathartique, avec une énergie rock / rap qui lorgnerait plutôt du côté de Rage Against The Machine, le côté adolescent attardé en moins. Basé dans le Minnesota, composé de Chris Keller (alias Kristoff Krane) aux raps et des frères Casey et Graham O’Brien aux instruments et à la production, le trio est apparu il y a peu dans le sillage d’Eyedea, avec lequel ils ont monté le projet Face Candy, et ce Capable of Teetering sorti en 300 exemplaires seulement est un premier album prometteur.

ABZORBR - Capable of Teetering

Lire la suite...

ODDJOBS - Drums

, 21:32

Sorti en 2002, Drums est le meilleur témoignage de ce qu’a été Oddjobs. Il n'est pas un chef d’œuvre, ni un album exempt de tout reproche. Trop long, trop riche, gargantuesque même, l’album avait ses longueurs, il manquait nettement de consistance. Mais, sorti entre les premiers EPs du groupe et un Expose Negative annonciateur de nouvelles aventures, enregistré juste après qu’un troisième MC, Nomi, ait rejoint le quartet du Minnesota, il est le disque le plus représentatif du style de rap proposé en son temps par ce groupe emblématique du Midwest.

ODDJOBS - Drums

Lire la suite...

ROMA DI LUNA - Face of my Friends

, 22:19

Il n’y a pas plus dissemblables que les deux derniers disques sortis par Alexei Casselle, le dernier Kill The Vultures et celui de Roma Di Luna. Mais écoutés l’un à la suite de l’autre, il n’y a pas meilleur cet hiver.

ROMA DI LUNA - Face of my Friends

Lire la suite...

ASTRONAUTALIS & BABEL FISHH - Split Series Part 2

, 21:25

Plus que jamais, XNDL et son label poursuivent leur action de prosélytes du rap indé en Europe, notamment avec ce récent split LP où sont mis en valeur l’irréprochable Astronautalis et le texan fou Babel Fishh.

Lire la suite...

DOSH - The Lost Take

, 22:34

Forte est la tentation de ne pas accorder de seconde chance à The Lost Take. A première écoute, cette musique instrumentale midtempo semble sans conséquence. Voilà pourtant le meilleur disque de Dosh. Et aussi l'un des albums les plus constants sortis par Anticon ces derniers temps.

Lire la suite...

ASTRONAUTALIS - Interview

, 23:32

"Astronautalis est un rappeur qui chante à l'occasion, pas un chanteur qui s'essaye au rap", à la Beck, affirme une critique très pertinente du All Music Guide. La nuance est subtile, mais elle est capitale. Elle explique pourquoi la musique du Floridien est si singulière. Dans cette interview, Andy Bothwell nous détaille comment un blanc-bec adepte de battle rap a changé un jour de formule pour sortir au final l’un des meilleurs albums de cette année.

ASTRONAUTALIS - Interview

Lire la suite...

KILL THE VULTURES - Kill the Vultures

, 10:01

Crescent Moon, Advizer, Nomi et Anatomy ont troqué leur académisme hip hop passé contre le jazz rap furieux de Kill the Vultures. Avec ce disque comme avec celui de Power Struggle, il n'y a plus de doute : Oddjobs n’a jamais été aussi passionnant que depuis qu’il n’existe plus.

Lire la suite...

ODDJOBS - Expose Negative

, 23:31

Voici au moins un groupe qui a su se renouveler. Ultime album avant sabordage, Expose Negative anticipait de quelques mois les futures mutations d'Oddjobs, et tout particulièrement les convaincantes virées rock du duo Power Struggle.

Lire la suite...

BOB MOULD - Body of Song

, 22:23

Sur le dernier Bob Mould, Body of Song, il reste quelques souvenirs de l’album précédent, un Modulator très électronique. Mais pour l’essentiel, l’ex Hüsker Dü et ex Sugar est revenu à la formule qui a fait de lui l’un des Dieux le Père du rock alternatif. Et tant pis s’il avait envie de se renouveler, c’est encore celle qui lui réussit le mieux.

BOB MOULD - Body of Song

Lire la suite...

- page 2 de 3 -