Fake For Real

Depuis 1997 : critiques, dossiers, sélections et autres papiers, dédiés au rap (et parfois à d'autres musiques)
Home

Aller au menu | Aller à la recherche

UGK - Underground Kingz

, 11:54

Aucun album ne mérite mieux qu'Underground Kingz le titre de “disque de la consécration”. Bien avant sa sortie, certes, Pimp C et Bun B avaient proposé ensemble plusieurs projets essentiels. Ils n'avaient même fait que cela. Leurs trois premiers albums, Too Hard to Swallow (1992), Super Tight (1994), et cette apothéose qu'avait été Ridin' Dirty (1996), sont tous de grosses références du rap. Mais ils étaient apparus trop tôt. Malgré un succès critique et commercial appréciable, le duo demeurait associé à sa scène régionale. C'est plus tard, avec l'appui de Jay-Z, et la sortie en commun de “Big Pimpin”, et dans une moindre mesure avec leur contribution au “Sippin' on Some Syrup” de Three 6 Mafia, que les Texans s'étaient imposés auprès d'un plus grand nombre, et qu'ils avaient été reconnus comme figures nationales de premier plan. Cependant, ils n'avaient pas capitalisé aussitôt sur cette notoriété. Leur quatrième album, Dirty Money, avait souffert d'un déficit de promotion. Et quelques mois plus tard, mi-2002, la peine de prison entamée par Pimp C avait placé la carrière du duo entre parenthèses.

UGK - Underground Kingz

Lire la suite...

DJ SMALLZ & PIMP C - Southern Smoke 25: The Welcome Home Party

, 16:21

UGK a beau être considéré aujourd'hui comme l'un des groupes fondamentaux du rap du Sud, la reconnaissance a été tardive. Bien que ses trois premiers albums, sortis entre 1992 et 1996, soient vus comme ses grands classiques, le duo de Port Arthur n'a connu la consécration qu'avec Underground Kingz, en 2007. Il profitait alors du court espace qui séparait la sortie de prison de Pimp C, en décembre 2005, de son décès deux ans plus tard. Ce laps de temps, pendant lequel il jouirait d'une notoriété inédite, le producteur et rappeur l'emploierait aussi à enregistrer un album solo, Pimpalation, et avant cela, à sortir l'unique mixtape sous son nom, trois mois après sa libération, intitulée fort à propos The Welcome Home Party.

DJ SMALLZ & PIMP C - Southern Smoke 25: The Welcome Home Party

Lire la suite...

UGK - Ridin' Dirty

, 23:34

UGK signifiait Undergound Kings. Et Pimp C comme Bun B ont été cela pour de bon : les rois du gouffre. Ils auront été le plus grand groupe d’une scène texane fertile, juste après les Geto Boys, qui ont eu la chance d'être exposés plus tôt. Il aura fallu, en effet, attendre le triomphe du Dirty South dans les années 2000, pour le duo soit couronné pour de bon, et révéré dans tous les Etats-Unis. Pourtant, dès la décennie 90 et leurs premiers albums, son art était à maturité.

UGK - Ridin' Dirty

Lire la suite...