Fake For Real

Depuis 1997 : critiques, dossiers, sélections et autres papiers, dédiés au rap (et parfois à d'autres musiques)
Home

Aller au menu | Aller à la recherche

MOVES & BIRDAPRES - Alleged Legends

, 22:19

Alleged Legends est sorti au meilleur moment de l'histoire de Peanuts & Corn, dans ces années 1999 à 2003 où le modeste label du Manitoba sortait gemme sur gemme. Pourtant, le producteur Mcenroe n'était pas aux manettes pour cette fois, et les deux protagonistes de l'album n'étaient même pas membres de Break Bread, le collectif au cœur de ce label. Ils venaient d'autres terres canadiennes.

MOVES & BIRDAPRES - Alleged Legends

Lire la suite...

KNOWSELF & MOVES - Pseudo Freedom in the Age of Manipulation

, 21:26

Le Japon est le paradis du rap tel qu'on l'aime. Quand les Nippons ne sortent pas eux-mêmes des albums palpitants, ils rééditent avec brio ceux des autres. On avait remarqué par exemple le label Hue pour son travail d'orfèvre. Voici maintenant celui entrepris par Nature Bliss, qui se lance dans une nouvelle réédition du premier album officieux de Knowself. Certes, il y a trois ans, il avait déjà fait l’objet d’un pressage CD, via Legendary Entertainment. Mais comme ce disque est devenu presque aussi épuisé qu'Everything is Under Control, la cassette d'origine, sortie en 1999, l’initiative des Japonais demeure appréciable, nous ramenant aux meilleurs moments de l'émergence du rap indé à la canadienne.

KNOWSELF & MOVES - Pseudo Freedom in the Age of Manipulation

Lire la suite...

THE 5 HEADED RETARD - This is Awful... I Love It!!!

, 11:29

Une plaisanterie, un gag, une farce, une franche pantalonnade que ce disque collectif sorti chez Low Pressure. Un long délire successivement insupportable et génial, sorti en commun par ces figures de l'underground hip-hop canadien que sont DJ Moves, mcenroe, Josh Martinez, Orakull et Governor Bolts. Et sans nul doute, une pièce de collection pour les fans hardcore de cette scène truculente.

THE 5 HEADED RETARD - This is Awful... I Love It!!!

Lire la suite...

AWOL ONE, JOSH MARTINEZ & DJ MOVES - Splitsville

, 21:42

L’un, débonnaire et bien bâti, vient de l’Ouest américain ; l’autre, maigre comme un clou et monté sur ressorts, de l’Est canadien. Le premier cultive une attitude de loser magnifique, l’autre est le rigolo de service. Mais les points communs sont nombreux entre Awol One et Josh Martinez : les deux ont émergé avec la vague rap indé de la fin des années 90 ; ce ne sont pas de parfaits inconnus, mais ils n’ont pas vécu la consécration ; ce sont des rappeurs charismatiques et essentiels, mais leurs albums inégaux ont rarement fait honneur à leur talent. Il y a donc une logique, finalement, à ce qu’ils se produisent ensemble et sortent un disque en commun, accompagnés d’un autre unsung hero du rap, le "rural pimp" DJ Moves.

AWOL ONE, JOSH MARTINEZ & DJ MOVES - Splitsville

Lire la suite...

DRUNKEN ARSEHOLES - Rural Pimps

, 22:49

Les Drunken Arseholes maîtrisent leur concept. De la cambrousse, Cee!!!!!!!! a retenu cet incroyable accent paysan. Au pimp, il a emprunté l’attitude, l’aplomb et l’irrévérence. Celui qui se faisait appeler autrefois Orakull a beau rapper comme s’il sortait de sa cahute au beau milieu des prairies canadiennes, il n’oublie pas d’impressionner avec son flow. Et pour ne rien gâcher, il est accompagné aux beats par DJ Moves, collaborateur de Birdapres, de Tachichi et d’autres, et, pour utiliser l’expression la plus grillée de la presse musicale, secret le mieux gardé de la production hip-hop canadienne. Contrairement au rappeur picard noir dénommé Kamini qui cartonne ces jours-ci en France, les Trous du Cul Ivrognes n’ont pas que l’idée. Ils ont aussi le phrasé, la musique et la créativité qui font de ce nouvel album, après What'Reya Gay, l’un des objets rap canadiens notables de l’an passé.

DRUNKEN ARSEHOLES - Rural Pimps

Lire la suite...