Fake For Real

Depuis 1997 : critiques, dossiers, sélections et autres papiers, dédiés au rap (et parfois à d'autres musiques)
Home

Aller au menu | Aller à la recherche

MOBSQUAD NARD - Nardo DaVinci

, 22:50 - Lien permanent

Ceux qui suivent de près la discographie, abondante mais toujours de qualité, de Starlito, ont dû remarquer que depuis quelques mois, le rappeur de Nashville s’est entiché d’un certain Mobsquad Nard. Celui-ci, en effet, est apparu sur plusieurs de ses sorties récentes, comme Manifest Destiny, Hot Chicken et Funerals & Court Dates 2. L'apparition de ce jeune homme, cependant, a précédé de deux ans ces collaborations. En 2015, en effet, ce rappeur de Jacksonville, en Floride, s’est fait connaître avec le titre "Right Ni". A la suite de cela, il fut cornaqué par Cinematic Music Group, la filiale de Sony qui préside déjà aux destinées de Joey Badass, Mick Jenkins et G-Herbo, ce qui permit au rappeur, actif depuis ses années de lycée dans la décennie précédente, de se faire une place dans la presse spécialisée.

MOBSQUAD NARD - Nardo DaVinci

Cinematic Music Group :: 2017 :: télécharger la mixtape

On le vit ainsi sortir en 2016 une mixtape remarquée, Everything Clean But Da Ashtray, avec une liste d'invités de première classe : 21 Savage, Big K.R.I.T., Trae the Truth, G-Herbo et bien sûr Starlito, des inconnus du collectif Mobsquad, dont Nard est le co-fondateur, fermant le ban. Sur ce second projet officiel, toutefois, il a décidé de se faire plus personnel. Sorti en octobre 2017, Nardo DaVinci ne compte que deux rappeurs de marque (plus Zaytoven parmi les producteurs) : Lito toujours, et Boosie Badazz, auquel le style de notre Floridien, un rap de rue brut et intense déclamé avec un grain de voix particulier, doit sans doute beaucoup.

Nardo DaVinci compte plusieurs titres d’anthologie, comme "Itz Dat", la collaboration avec Boosie (celui-là, de toutes façons, transcende tous les titres auxquels il contribue), le tournoyant et entêtant "All Traps Closed", l’indolent "Cant Fool With Me" avec l’ensemble du Mobsquad, l’implacable "Peephole" et surtout le bien nommé "Fukk It Up", un morceau échevelé déclamé par Nard avec son compère Lil Tee sur une mélodie naïve, où il se montre littéralement possédé.

xxx

Cinematic Music Group :: 2017 :: télécharger la mixtape

Ce titre exceptionnel, cependant, figurait déjà sur NardoDaVinciOTW, une mixtape sortie en juin et qui, si elle n'avait pour but que de nous mettre en appétit avant le projet suivant, se révéla presque aussi convaincante. Il ne s’agissait pourtant là que d’une mixtape à l’ancienne, un mélange à l’arrache de quelques inédits et d’une série de freestyles lâchés sur les instrumentaux de morceaux récents (le "Chill Bill" de Rob Stone, le "All the Way Up" de Fat Joe et Remy Ma, le "Tunnel Vision" de Kodak Black, le "Magnolia" de Playboi Carti). Mais c’est peut-être comme ça que le flow rapide et habité de Mobsquad Nard, un rappeur de l’urgence et de l’instant, se déguste le mieux. C’est quand il troque les borborygmes et les onomatopées du mumble rap de Playboi Carti pour un rap nettement plus verbeux. La façon admirable avec laquelle il s’approprie le "Tunnel Vision" de son compatriote floridien, par exemple, en est la preuve, tout comme les enflammés "Freeze Me", avec Mobsquad Scoobie, "Still Plugged", avec Killa Keys, et "See Ya".

Les deux sorties, en fait, se goûtent ensemble. Elles sont complémentaires, elles prouvent autant l’une que l’autre qu’en 2017 à Jacksonville, au Nord de la Floride, on est aussi en forme que dans le Sud des Kodak Black, Koly P et consorts.

Ajouter un commentaire

Les commentaires peuvent être formatés en utilisant une syntaxe wiki simplifiée.

Fil des commentaires de ce billet