Fake For Real

Depuis 1997 : critiques, dossiers, sélections et autres papiers, dédiés au rap (et parfois à d'autres musiques)
Home

Aller au menu | Aller à la recherche

SIXTOO - Antagonist Survival Kit

, 22:25 - Lien permanent

Il existe désormais dans le rap une poignée d'artistes dont chaque nouvel album est attendu avec la quasi certitude qu'il sera bon. Et Sixtoo est de ceux-là. Démonstration avec ce premier album pour Vertical Form.

Vertical Form :: 2003 :: sixtoo.net :: acheter ce disque

Il y a seulement quelques années, quand le rap pouvait encore être considéré comme un genre jeune, la plupart des classiques du genre étaient des premiers albums. Seuls les plus grands (PE, Tribe, Gangstarr) pouvaient se vanter de s'être affinés avec le temps. Et encore, la période de grâce dépassait rarement deux ou trois albums. Depuis le genre a grandi. Pour le pire (le rap conscient rasoir et la nu soul flasque conçus pour un public vieillissant), mais aussi pour le meilleur : il existe désormais dans le rap une poignée d'artistes dont chaque nouvel album est attendu avec la quasi certitude qu'il sera bon. Sixtoo est de ceux-là.

Après Metaforensic, Anticon et Cease & Desist, Sixtoo est accueilli cette fois sur le label Vertical Form, ce qui confirme, outre l'intérêt croissant d'une partie de la scène Èlectronique pour ce type de hip hop audacieux, que les artistes d'Halifax sont en train de sortir de l'ornière. Comme pour mieux respecter cette dualité rap / électronique que marque encore davantage l'arrivée sur ce label, Sixtoo a séparé Antagonist Survival Kit en deux parties de longueurs à peu près égales.

D'abord une série de titres rappés parmi lesquels se distinguent sans mal le hit potentiel "A to Zero", le somptueux "Outremont Mainline Run Across the Sunset" déjà sorti en maxi ainsi que le beaucoup plus soutenu "Daggers of all Corners". Puis, passé un sombre "Funny Sticks" un peu plus en retrait, vient le temps d'instrumentaux tout aussi irréprochables, qui vont évidemment bien plus loin que la simple boucle lâchée en roue libre et dont le morceau le plus long et le plus riche s'intitule "The Mile End Artbike / Suicide Manual".

Quelques mois seulement après la signature de son ancien comparse Buck 65 chez Warner et la sortie de Square, Antagonist Survival Kit est une nouvelle preuve que les deux Sebutones, ensemble ou séparément, sont intouchables. Un Sixtoo ou un Buck 65, c'est du luxe, c'est acquis, c'est définitif. Ca s'attend chaque année comme un grand vin. Certains crus sont meilleurs que d'autres, mais tous se dégustent avec délectation. Et en toute logique, on devrait se souvenir quelques temps de ce Sixtoo cuvée 2003.

Évaluer ce billet

0/5

  • Note : 0
  • Votes : 0
  • Plus haute : 0
  • Plus basse : 0

Ajouter un commentaire

Les commentaires peuvent être formatés en utilisant une syntaxe wiki simplifiée.

Fil des commentaires de ce billet