WB NUTTY - Narcotics Anonymous

WB Nutty, oui, comme dans Los & Nutty. Nous parlons bel et bien de la moitié du duo rap de Detroit, celui auquel nous devons un exemplaire de la série PANAGNL4E chaque année depuis 2019. Il arrive à Nutty, en effet, de s'évader en solo. Il a même commencé sa carrière ainsi. Bien avant que son petit frère (de sang, ou bien de cœur, les sources divergent sur ce point) ne le rejoigne, avant même qu'il ne rappe, Nutty a commencé comme producteur. C'est en cette qualité qu'il a contribué à monter le Whitehouse Studio, ce haut-lieu de la scène locale où ont œuvré Veeze, Babyface Ray, Peezy, GT et plus globalement l'ensemble du collectif la Team Eastside, auquel le magazine Passion of the Weiss a consacré un long papier l'an passé.

WB NUTTY - Narcotics Anonymous

Ce passif de musicien est visible dans la musique du duo, comme sur Narcotics Anonymous, une courte sortie solo. Sur ses titres très expéditifs (deux minutes chacun tout au plus), Nutty emploie avec maîtrise des ingrédients habituels au rap de Detroit : sons électroniques oppressants ("Dope Sick"), cloches ("Big Dawg"), steel drums et cadences électriques ("Paper Chase") pour marquer la cadence, pianos trépidants ("Deep End", "Narcotics Anonymous", le tube "Fuck Around", avec Samuel Shabazz et Drego) et moments plus cinématiques, comme avec "Middle Man" et le titre central de ce projet, "Get the Most", un posse cut avec Los, Rhalo et Ponae. Et à tout cela s'ajoutent des réminiscences du rap de La Nouvelle Orléans, avec la présence de rythmes bondissants cousins du style bounce, ainsi que de "uuhh" à la Master P.

Quant au thème de WB Nutty, il est encore plus attendu. Comme cela a toujours été le cas avec ce rappeur, il n'est question que de deal et de trafic de drogue. Rien d'étonnant, donc, dans le contexte du rap de Detroit. Mais ici, il ne s'agit vraiment que cela : pas la violence, pas les montres de luxe, pas les arnaques à la carte bancaire, mais des histoires de "DopeMan", des détails sur la façon dont il écoule ses grammes et il chasse ses billets, le compte-rendu des activités supposément lucratives de l'intéressé. "Rap game, dope game, it's all the same", Nutty rappelle-t-il sur "Fuck Around", tenant des propos génériques sur un album qui ne l'est pas moins. Mais on le sait, le rap de Detroit le moins surprenant est souvent le plus satisfaisant.

Acheter cet album

Évaluer ce billet

0/5

  • Note : 0
  • Votes : 0
  • Plus haute : 0
  • Plus basse : 0

Vous pourriez aussi aimer...

  • RMC MIKE & RIO DA YUNG OG - Dum and Dumber Too RMC MIKE & RIO DA YUNG OG - Dumb and Dumber Too
  • YUNG MAL - 1.5 Way or No Way YUNG MAL - 1.5 Way or No Way
  • FRENCH MONTANA, JUICY J & PROJECT PAT - Cocaine Mafia FRENCH MONTANA, JUICY J & PROJECT PAT - Cocaine Mafia
  • LIL GRAY - 10B410 LIL GRAY - 10B410
  • YOUNG THUG - Jeffery YOUNG THUG - Jeffery
  • XXXTENTACION - 17 XXXTENTACION - 17
  • OPIO - Triangulation Station OPIO - Triangulation Station
  • YOUNG SLO-BE - Red Mamba YOUNG SLO-BE - Red Mamba

Ajouter un commentaire

Les commentaires peuvent être formatés en utilisant une syntaxe wiki simplifiée.