REMBLE - It's Remble

Celui qui popularisera la recette inaugurée par Drakeo the Ruler. Celui qui en fera une formule commercialement viable et acceptée par un public plus large. Tel est bien ce que pourrait devenir Eunique Cooper Remble. Warner Records y croit, en tout cas. A l'issue d'un parcours qui l'a vu émerger en 2018 avec le morceau "Fortnite", enfoncer le clou avec le "Gordon Ramsay Freestyle", puis rejoindre le collectif Stinc Team du susnommé Drakeo, avec lequel l'intéressé a sorti aussi un "Ruth's Chris Freestyle", la major du disque a signé cet autre rappeur de Los Angeles. Et il se pourrait bien qu'elle ait eu raison : après cela, son single "Touchable" a été plus remarqué encore, et son premier projet, une courte "mixtape" intitulée sobrement It's Remble, se montre très plaisante, et sensiblement plus accessible que les œuvres de l'autre.

REMBLE - It's Remble

Plus intelligible aussi. La remarque récurrente, à propos de Remble, est que son style est le contraire exact du mumble rap. Il ressemble à Drakeo, mais contrairement à lui, il ne se perd jamais dans des marmonnements. Sa diction est limpide et ses mots sont clairs. Et son sens de la formule et de l'humour sont prononcés. Le fantastique "Touchable" en est la démonstration, avec ses histoires de meurtres dont on ne sait s'il faut en rire ou en frémir, avec aussi une instrumentation en léger crescendo franchement minimaliste, et la voix prépondérante d'un rappeur qui apprécie de jouer des rimes en fin de vers. Même si d'autres titres s'enrichissent d'un balancement rythmique indolent si typiquement californien, même si cette musique désossée s'habille temporairement d'une guitare et d'un piano sur le très bon finale "It’s Been Real", "Touchable" est le modèle même de tous ces morceaux, dont chaque phrase ou presque de ce gangster qui se réclame des Crips est une grosse blague sous forme de menace de mort.

Remble a mis toutes les chances de son côté ici. Outre "Touchable", on retrouve sur It's Remble à peu près tous les morceaux qui ont bâti son début de réputation, "Gordon R Freestyle," "No Competition" et "Ruth's Chris Freestyle", tous excellents. On y entend aussi, à côté de de ces proches que sont B.A. et Billy West, quelques figures fortes du rap californien actuel. S'y présente Drakeo bien sûr, mais aussi Mozzy sur "I Mean It" et le BlueBucksClan sur "Book Bag". Fort de tout cela, Remble aurait toutes les raisons de connaître le succès auquel il ouvre grand les bras sur ce "Ted Talk" consacré à son ascension : "might just sign a deal with the major, what’s independent?". Je peux bien avoir un deal chez une major ; c'est quoi, l'indépendance ?

Acheter cette mixtape

Évaluer ce billet

5/5

  • Note : 5
  • Votes : 1
  • Plus haute : 5
  • Plus basse : 5

Vous pourriez aussi aimer...

  • GUNPLAY - ALL Bullshit Aside GUNPLAY - ALL Bullshit Aside
  • PUSHA-T - It's Almost Dry PUSHA T - It's Almost Dry
  • CAM'RON - Purple Haze CAM'RON - Purple Haze
  • 42 DUGG & EST GEE - Last Ones Left 42 DUGG & EST GEE - Last Ones Left
  • DR. DRE - 2001 DR. DRE - 2001
  • FREDDIE GIBBS - Cold Day in Hell FREDDIE GIBBS - Cold Day in Hell
  • COOTIE - Welcome to the Trap COOTIE - Welcome to the Trap
  • CAPONE-N-NOREAGA - The War Report CAPONE-N-NOREAGA - The War Report

Ajouter un commentaire

Les commentaires peuvent être formatés en utilisant une syntaxe wiki simplifiée.