YOUNG JEEZY - Thug Motivation 102: The Inspiration

Un an après avoir cherché à nous motiver, Young Jeezy cherchait cette fois à nous inspirer, à l'occasion de son second album officiel. La nuance peut paraître subtile, et de fait, ce nouveau projet chez Def Jam ressemblait beaucoup au précédent. Puisqu'il s'agissait d'un blockbuster venu confirmer le succès de l'année précédente, quelques grands noms venaient se joindre à la nouvelle figure d'Atlanta, comme Timbaland, Cool & Dre et, côté R&B, R. Kelly et Keyshia Cole. Mais pour l'essentiel, c'était toujours la même équipe à la production, Shawty Redd en premier lieu, mais aussi Midnight Black, J.U.S.T.I.C.E. League, Don Cannon, Mr. Collipark, Drumma Boy... C'était aussi toujours la même musique, celle d'un vieux prédicateur sudiste qui, plutôt que prêcher la bonne parole, se serait mis en tête de libérer les hommes par le trafic de drogue.

YOUNG JEEZY - Thug Motivation 102: The Inspiration

Il n'y avait qu'à écouter le refrain de la première piste, "Hypnotize", pour le réaliser. Se présentant comme un professeur d'un type très particulier, s'exprimant sur les synthétiseurs vibrionnant de circonstance, il y clamait : "now I command you niggas to get money". "Maintenant les négros, je vous ordonne de faire de l'argent". Il y disait aussi "Jeezy said", comme d'autres auraient dit "Jesus said", jouant sur la proximité sonore entre son nom et celui du Christ, avant de chanter gaillardement sa propre gloire. Et tout cela était décliné à travers une succession incessante de punchlines, comme quand, sur "Streets on Lock", il accusait son grand rival Gucci Mane d'être gay parce qu'il avait pris pour nom la marque d'un sac à main…

De sa voix éraillée, avec ses interjections habituelles, Jeezy nous vantait toujours une vie organisée en deux moments : le deal le jour, le club la nuit ("Go Getta"). Quant aux synthés de Shawty Redd et des autres, ils étaient toujours les mêmes, scintillants, flamboyants, rutilants, avec un systématisme qui virait à la formule. Et quand ils ne suffisaient pas, Drumma Boy y ajoutait une guitare rock toute baveuse ("I'm the Realest"), DJ Toomp en faisait autant ("I Got Money") et Mr. Collipark jouait d'une trompette pimpante ("What You Talkin’ Bout"), histoire d'accentuer le propos. C'était soutenu, avec parfois une tournure frénétique et hypnotique qui annonçait l'époque à venir de Waka Flocka, comme avec l'égo-trip virevoltant de “J.E.E.Z.Y.”.

Et pourtant, tout cet éclat, tous ces morceaux qui brillaient comme des lingots d'or massif, tous ces titres qui scintillaient comme des montres hors de prix, étaient parfois ternis par des moments plus glauques. On entrevoyait la face noire du trafic de crack sur le cruel "Dreamnin'", où Jeezy mettait en regard son métier de dealer et l'addiction de sa mère. Et la mort violente était au coin de la rue d'après "Bury me a G", un titre où il était question de mourir avec autant de classe qu'on avait vécu. Même l'enthousiaste "I Luv It" comportait une ligne sur le mauvais sort, morts ou en prison, réservé aux hommes noirs à travers le monde.

The Inspiration n'en était pas moins, en majeure partie, un calque de l'album précédent, sa version dégradée. Il recélait des morceaux entrainants comme les singles "I Luv It" et "Go Getta", des hymnes hauts en couleur comme "I Got Money", avec T.I., et d'autres très grands moments comme ce "Bury me a G" magnifié par un sample de Millie Jackson. Tous ces épisodes, ainsi que quelques autres, suffisaient à en faire un très bon album, et à justifier qu'il ait été numéro 1 des ventes la semaine de sa sortie. Même si son prédécesseur, lui, proche de la perfection malgré quelques longueurs, n'avait quasiment que des titres de cet acabit.

Acheter cet album

Vos 5 albums / mixtapes 2006

Désignez vos 5 albums ou mixtapes rap préférés de l'année 2006. Les résultats seront révélés plus tard, quand un quorum satisfaisant de votes sera atteint.

Album / Mixtape #01

Album / Mixtape #02

Album / Mixtape #03

Album / Mixtape #04

Album / Mixtape #05

Évaluer ce billet

0/5

  • Note : 0
  • Votes : 0
  • Plus haute : 0
  • Plus basse : 0

Vous pourriez aussi aimer...

  • SLIM THUG - Already Platinum SLIM THUG - Already Platinum
  • BANDGANG LONNIE BANDS X BANDGANG JAVAR - The Scamily BANDGANG LONNIE BANDS X BANDGANG JAVAR - The Scamily
  • YOUNG JEEZY - Let's Get It: Thug Motivation 101 YOUNG JEEZY - Let's Get It: Thug Motivation 101
  • PRESERVATION - Eastern Medicine, Western Illness PRESERVATION - Eastern Medicine, Western Illness
  • JUICY J - Hustle Till I Die JUICY J - Hustle Till I Die
  • Z-RO - I'm Still Livin' Z-RO - I'm Still Livin'
  • RIO DA YUNG OG - City on my Back RIO DA YUNG OG - City on my Back
  • DJ BAKU - Spinheddz DJ BAKU - Spinheddz

Ajouter un commentaire

Les commentaires peuvent être formatés en utilisant une syntaxe wiki simplifiée.