WNC WHOP BEZZY - Addy World

Au sein de la fourmillante scène de Baton Rouge, cela fait désormais quelques années que Whop Bezzy a trouvé sa place. Fondateur d'un WNC (pour Wreck N Crew) Da Label dont il est semble-t-il le membre le plus éminent, il s'est imposé à partir de 2016 avec la mixtape GREG et des singles tels que "You Know I Ain’t Scared", "Don’t Start Me" et "GYAB". Sur une version du premier cité, son grand morceau de bravoure, il collaborait avec Boosie Badazz, rien de moins, et il a côtoyé aussi quelques autres figures locales comme Foxx, Kevin Gates, NBA Youngboy, Mista Cain et 70th Street Carlos, avec lequel il a sorti une mixtape en 2017, Shid Who?. Il s'était même murmuré un moment que Whop Bezzy avait signé chez Atlantic, mais on n'en a jamais eu la confirmation, le rappeur continuant à enfiler les sorties autoproduites sur le mode de la mixtape, comme par exemple Addy World, le premier de ses deux projets de 2019.

WNC WHOP BEZZY - Addy World

A en croire sa pochette et son titre, cette courte sortie poursuit la patiente exploration par les rappeurs de toutes les pharmacopées imaginables. Cette fois, la drogue en question est l'Adderall, ou addy, un psychostimulant souvent utilisé comme dopant dans les milieux étudiants. Les stupéfiants, Whop Bezzy en parle donc ici, mais pas seulement. Il s'intéresse aussi beaucoup au sexe et aux filles, lesquelles se manifestent par le biais de quelques rappeuses obscures, sur "Can't Wait", et sur le très bon final "Bounce Dat Azz". Et pour accompagner ces joyeusetés, le rappeur de Baton Rouge opte comme toujours pour une formule trépidante et exubérante, parsemée de ses ad-libs rituels, "oh my god".



Addy World, en effet, est un projet mené tambour battant, doté d'un ton enjoué, d'une musique énergique et relevée. Elle est agrémentée de cuivres (ceux que l'on entend d'entrée dès "Wig Off") et de rythmes sautillants (ceux de "First Grade", une autre collaboration avec 70th Street Carlos) qui évoquent les fanfares du carnaval. Mais cette sortie contient aussi quelques petits bijoux de minimalisme, comme "Dum Shit", qui se contente de percussions et de la voix de Whop Bezzy, et un brillant "Stuck" dont l'instrumental ne se compose peu ou prou que de cloches. Ce sont des instants de génie, tout comme le nonchalant "How Dat Go", un titre absolument imparable avec ses petits tintements et ses onomatopées. Ce sont des pièces de plus à placer au crédit de WNC Whop Bezzy, et plus généralement du rap de Baton Rouge.

Télécharger cette mixtape

Vos 10 albums rap 2010-19

Désignez vos 10 albums ou mixtapes rap préférés de la décennie 2010-19. Les résultats seront révélés plus tard, et la sélection de Fake For Real en parallèle.

Album #01

Album #02

Album #03

Album #04

Album #05

Album #06

Album #07

Album #08

Album #09

Album #10

Évaluer ce billet

0/5

  • Note : 0
  • Votes : 0
  • Plus haute : 0
  • Plus basse : 0

Vous pourriez aussi aimer...

  • POP SMOKE - Meet the Woo POP SMOKE - Meet the Woo
  • DIGGA D - Double Tap Diaries DIGGA D - Double Tap Diaries
  • LD - The Masked One LD - The Masked One
  • MERYL - Jour Avant Caviar MERYL - Jour Avant Caviar
  • DUKE DEUCE - Memphis Massacre 2 DUKE DEUCE - Memphis Massacre 2
  • ICE BURGANDY - Progress Involves Risk Unfortunately ICE BURGANDY - Progress Involves Risk Unfortunately
  • ICEWEAR VEZZO - Drank Baby ICEWEAR VEZZO - Drank Baby
  • GHETTO - Ghetto Gospel GHETTO - Ghetto Gospel

Ajouter un commentaire

Les commentaires peuvent être formatés en utilisant une syntaxe wiki simplifiée.