MAX B - Charly

Alors que Max B semblait bien ne jamais devoir sortir de son pénitencier, sa libération semble se concrétiser. Elle est désormais prévue pour 2021. Et comme pour relancer une carrière bloquée depuis plus de 10 ans, le New-Yorkais, qui a obtenu le droit d'enregistrer en prison, se montre de plus en plus actif. Fin 2019, il y eut le EP House Money et une nouvelle édition de la fameuse série des Coke Wave, avec French Montana. Et au début de cette année, est sorti ce Wave Pack qui pourrait bien être sa compilation définitive. Enfin, plus récemment encore, en juin dernier, le rappeur a délivré un autre projet court. Et celui-ci, qu'il a voulu présenter comme un rayon de soleil au milieu d'une année 2020 si éprouvante, se veut plus personnel.

MAX B - Charly

Si l'on excepte une contribution de Dame Grease à la production, pas d'invités de prestige sur Charly, à l'opposé de House Money. Mais tout simplement lui, Max B, sur une sortie intitulée d'après son vrai prénom et qui arbore une photo des jours heureux, quand Charly Wingate était un bébé entouré de parents aimants. Cette sortie, en effet, c'est du pur Max B. Il y est identique à lui-même, avec sa voix marmonnée, avec ces chantonnements absents qu'il affectionne en refrain. Il reprend les choses là juste où il les avait laissées dix ans plus tôt, se fendant même d'une suite au très lascif "Porno Music" datant de 2009, l'un de ses classiques.

Ça commence fort avec le single "Goodman". Comparant le rêve de Martin Luther King au sien propre, il nous livre un long texte où se mélangent l'amertume de sa carrière gâchée, l'envie d'en découdre et la jubilation de la libération prochaine, dans un dialogue avec le "Am I a Good Man" de Them Two. Son ressentiment affleure souvent sur cet EP, comme sur l'étonnant "Promises", délivré sur une musique presque ambient signée Masar & Brilliant Corners. Sa mélancolie persiste, sur le piano triste de "Didn't Mean to Kill a Man", un titre où il se livre sur les malheurs de sa vie (parents accrocs à la drogue, père violent, vie dans la rue, accusation de meurtre). Mais ces sentiments se doublent d'une envie de revanche, que Max B manifeste sur un autre morceau, "They Don't Know", où il annonce que, ça y est, il revient à la maison.

Max B revient. Charly annonce ce comeback. Ce sont cinq titres seulement, mais cinq titres réussis. Avec eux, Max B ne pouvait pas mieux donner envie de le voir reparaître. Dans un monde idéal, il devrait être accueilli à bras ouverts à sa sortie de prison. Mais rien n'a jamais été idéal dans la vie de ce rappeur. Récemment, de vilaines accusations ont prétendu que sa peine aurait été réduite parce qu'il serait une balance. Une accusation fatale, de quoi entacher sa réputation dans le milieu du rap, au moment pile où il s'apprêtait à y retrouver sa place.

Acheter cet album

Évaluer ce billet

0/5

  • Note : 0
  • Votes : 0
  • Plus haute : 0
  • Plus basse : 0

Vous pourriez aussi aimer...

  • BEANIE SIGEL - The B. Coming BEANIE SIGEL - The B. Coming
  • GRIP - Proboscidea GRIP & TU! - Proboscidea
  • THE GAME - The Documentary THE GAME - The Documentary
  • KAMAIYAH - Got It Made KAMAIYAH - Got It Made
  • YO GOTTI - Back 2 Da Basics YO GOTTI - Back 2 Da Basics
  • SLIM THUG - Already Platinum SLIM THUG - Already Platinum
  • BANDGANG LONNIE BANDS X BANDGANG JAVAR - The Scamily BANDGANG LONNIE BANDS X BANDGANG JAVAR - The Scamily
  • YOUNG JEEZY - Thug Motivation 102: The Inspiration YOUNG JEEZY - Thug Motivation 102: The Inspiration

Ajouter un commentaire

Les commentaires peuvent être formatés en utilisant une syntaxe wiki simplifiée.