ICEWEAR VEZZO - Drank Baby

Il était normal que le label historique de la musique noire, à Detroit, finisse par se pencher sur la scène afro-américaine qui fait aujourd'hui l'actualité de la ville. Après plusieurs années d'intense ébullition, il était aussi grand temps pour les maisons de disque ayant pignon sur rue de jeter leur dévolu sur le rap local, et pour Motown, cela s'est traduit par la signature en octobre 2018, le jour même de son anniversaire, de l'un des représentants de cette mouvance. Icewear Vezzo sortait alors d'une peine de vingt mois de prison pour possession d'arme, mais pendant son incarcération, et après une décennie prolifique en mixtapes, il avait sorti Price Goin Up, l'une des meilleures à Detroit ces dernières années. Depuis, l'album officiel se fait attendre, mais le rappeur n'a tout de même pas perdu son temps, puisqu'après une sixième et dernière édition de sa série Clarity, fin 2018, il a sorti Drank Baby au tout début 2020.

ICEWEAR VEZZO - Drank Baby

Et cette mixtape, dès après cette intro déclamée à la façon de Meek Mill, d'un seul souffle, sans refrain et sur le mode enflammé du crescendo, c'est du pur Detroit. C'est du rap de bandits, qu'Icewear Vezzo se déclare triomphalement gangster certifié sur "Ghetto Motivation", qu'avec Mozzy, une fois encore, il déclare sur "Gang Time" être fidèle à sa vie de délinquant, qu'il choisisse de se faire sombre et menaçant sur "Exclusive" et sur "Shottas", qu'il décrive un ordinaire fait d'argent, d'armes et de drogue sur "Every Morning", ou qu'il s'en prenne aux envieux sur le très bon "From Afar". Et pour exprimer tout cela, il utilise souvent la musique tendue et électrique caractéristique de sa ville, comme sur "Bacc On It", où il est secondé par une autre figure de cette scène, un 42 Dugg toujours aussi furieux.

C'est toujours du rap de rue, mais on sent qu'Icewear Vezzo le trentenaire et l'artiste signé commence à l'aborder d'une autre manière. Comme il le proclame bien fort dans l'introduction, il se soucie de l'avenir de sa famille, et il ne dirait pas non à un succès pérenne. Il le redit sur le soutenu "Out the Mud", quand il jette un regard désenchanté sur le milieu dont il est issu. Il donne même dans la critique sociale sur "Equal", rappelant au monde que, non, les gens ne naissent pas égaux, et qu'ils n'ont pas toujours le choix de leur action, avec en refrain la jolie voix de Dej Loaf. Ce dernier titre a beau compter deux représentants éminents de Detroit, il montre aussi, de même que l'instrumental très minimaliste et rétro qu'il partage avec Yo Gotti sur "Run It Up", que le rappeur se prépare à autre chose, de différent, de plus varié, de moins régional. Bienvenue dans la cour de grands, Icewear Vezzo. Mais espérons tous que, comme avec cette mixtape, tu n'oublies rien de qui tu es.

Télécharger cette mixtape

Évaluer ce billet

0/5

  • Note : 0
  • Votes : 0
  • Plus haute : 0
  • Plus basse : 0

Vous pourriez aussi aimer...

  • DIGGA D - Double Tap Diaries DIGGA D - Double Tap Diaries
  • LD - The Masked One LD - The Masked One
  • MERYL - Jour Avant Caviar MERYL - Jour Avant Caviar
  • WNC WHOP BEZZY - Addy World WNC WHOP BEZZY - Addy World
  • DUKE DEUCE - Memphis Massacre 2 DUKE DEUCE - Memphis Massacre 2
  • ICE BURGANDY - Progress Involves Risk Unfortunately ICE BURGANDY - Progress Involves Risk Unfortunately
  • GHETTO - Ghetto Gospel GHETTO - Ghetto Gospel
  • BUBBA - Long Live Big Meats World BUBBA - Long Live Big Meats World

Ajouter un commentaire

Les commentaires peuvent être formatés en utilisant une syntaxe wiki simplifiée.