Fake For Real

Depuis 1997 : critiques, dossiers, sélections et autres papiers, dédiés au rap (et parfois à d'autres musiques)
Home

Aller au menu | Aller à la recherche

MOLLY BRAZY - Molly World

, 22:18 - Lien permanent

A chaque scène rap d'importance, sa rappeuse. Or, s'il y a une scène rap qui nous a captivés ces dernières années, il s'agit bien de Detroit. Il était donc logique de se pencher sur son pendant féminin. Kash Doll est sans doute, aujourd'hui, le premier nom qui vient à l'esprit quand on pense à une rappeuse locale. Mais Molly Brazy, l'une de ses admiratrices, vient aussi de là-bas. Et si elle est désormais établie à Atlanta, et que son rap n'est plus la réplique totale et exacte de leur son, elle est la plus proche des gens qui nous ont préoccupés récemment, comme le prouve la présence sur Molly World de rappeurs tels que GT et BandGang Masoe, et le renfort à la production de Helluva, l'architecte sonore des Doughboyz Cashout.

MOLLY BRAZY - Molly World

4sho Mag :: 2017 :: télécharger cette mixtape

Parrainé par le magazine 4Sho, ce premier projet est sorti en début 2017, à la suite du single "More Facts", qui l'avait fait connaître à la fin de l'année précédente. Il est celui, aussi, où la rappeuse est la plus fidèle au son de Detroit. Molly Brazy, qu'on pourrait décrire comme la rencontre de ces disciples de Nicki Minaj et de ces folles de looks clinquants que sont les dolls, avec le rap de rue dangereux typique de sa ville, y penchait encore vers ce second registre. Dès une introduction signée par un autre producteur notoire du coin, RJ Lamont, on retrouvait la musique soutenue et tendue qui caractérise Detroit, accompagnée logiquement de raps rapides, de quelques refrains chantés et de propos agressifs.

La formule prisée ici, c'est un rap de rue imprégné de violence, déclamé par quelqu'un qui l'a connue de près. Molly Brazy, en effet, a perdu son père, tué par balles, à l'âge de 9 ans. Fascinée par les armes, Molly la Dingue ("brazy", la version Blood du terme "crazy", joue sur son vrai nom, Molly Brazo) n'a pas hésité à en exhiber à plusieurs reprises. On le voit avec la pochette de Molly World, avec des titres comme "Don't Fall Asleep", mais aussi dans plusieurs vidéos, musicales ou non, dont une, diffusée peu après cette première mixtape, où elle menaçait un bébé d'un révolver (ce qui entraina fort logiquement l'attention de la police).

La rappeuse peut donc sans peur nous parler de flingues et de monnaie sur cet excellent cas d'école qu'est "Run Up a Check", et tenir la dragée haute à GT et à Masoe. Elle peut décrire ses saines activités de dealeuse sur "On Me" et se présenter en chef de meute sur "Focused". Elle peut proclamer que son idéal masculin est un gangster sur "One". Elle peut prêter allégeance aux grands noms de la trap music sur "Make Up". Et surtout, elle peut cracher son venin. Successivement ou concomitamment, Molly Brazy méprise garçons et filles, elle les défie, elle leur vomit dessus, sur des titres aussi nombreux que "These Bitches", "Gimmie", "2 Faced", "Rambo", "Hate Niggas", "Fight Me" et l'azimuté "Goofy". Elle hausse même la voix pour leur adresser des menaces de mort, sur "Bout Shit".

Et le tout, délivré sur des titres généralement idéalement courts (rares sont ceux qui dépassent les deux minutes) est non seulement totalement identique ou symétrique aux meilleurs projets des rappeurs les plus importants du Detroit contemporain : bien souvent, il les vaut. Il est donc bien dommage, rétrospectivement, qu'après son duo remarqué avec Cuban Doll, "Let It Blow", puis son premier album quelques mois plus tard, Big Brazy, que la jeune Molly B. ait voulu s'affranchir de cette formule si typiquement locale. Elle lui allait si bien.

Évaluer ce billet

0/5

  • Note : 0
  • Votes : 0
  • Plus haute : 0
  • Plus basse : 0

Commentaires

1. Le jeudi 14 novembre 2019, 22:20 par felz

"demon god" de momoney pourrait t'intéresser si tu cherches du detroit rap féminin !

2. Le dimanche 17 novembre 2019, 16:14 par codotusylv

@felz : Merci du tuyau, je ne connaissais pas ce projet !

Ajouter un commentaire

Les commentaires peuvent être formatés en utilisant une syntaxe wiki simplifiée.

Fil des commentaires de ce billet