JOE RATH - Don't Be a Martyr

Natif de Clifton, New Jersey, Joe Rath a paraît-il enregistré une dizaine d’albums. La plupart, cependant, sont sortis de manière artisanale, si l’on excepte son He Meant Well sorti en 2002 chez Motion Recordings, et passé totalement inaperçu. Ce n’est donc qu’avec Overwhelmed, un EP proposé en 2003 par Beyond Space Entertainment, que le rappeur s'est fait (un tout petit peu) connaître. Les six chansons de ce disque étaient inégales, mais l’entraînant "Marilyn’s Diary" et la beauté sombre de "Parliament Lights", une histoire de copine suicidaire, avaient un bon potentiel. Potentiel confirmé dès l'année suivante avec Don’t Be a Martyr, un album complet dont la presque totalité des titres étaient très bons.

JOE RATH - Don't Be a Martyr

Beyond Space Entertainment :: 2004 :: acheter ce disque

La musique que Joe Rath proposait n'avait pas grand chose à voir avec le boom bap, caractéristique de la ville voisine de New-York. Elle était, au contraire, l’aboutissement du folk rap, du emceeing sensible sur fond de guitare, du songwriting à la sauce hip-hop. C'était d'ailleurs Poor Richard, le plus orienté pop / rock des collaborateurs du rappeur, qui en produisait l’intégralité. Et cette unité de production s'avérait une bonne idée, comme celle de proposer d’entrée un "The Bads Outweigh the Goods" servi à la perfection par une guitare, quelques cloches et une boucle de piano, le titre le plus accrocheur du disque.

Le plus accrocheur, oui, mais pas forcément le plus marquant. "Black Prince Distillery", "Caught with Mina Loy", "Especially an Oath" et "Morning Gutter Birds" étaient aussi des merveilles de récits d’amours tragiques et sans issue, de magnifiques histoires de trahison, d’abandon et de vies ratées, de purs bijoux noirs faits d'une philosophie misanthrope (“it's the cruelty that makes the man, and of course, it's not soothing to shake a hand, there's sweat and there's residue, uneasiness that presses you” sur "Morning Gutter Birds") et de pessimisme fondamental. Avec toujours, pour les accompagner, une guitare acoustique ou discrètement électrique, et quelques arguments supplémentaires, orgue, piano ou sons synthétiques, qui soulignaient habilement le propos.

Mais comme l’indiquait le titre, une phrase que la mère du rappeur aimait à lui répéter, le disque n'était pas fait que de défaitisme. Joe Rath redressait parfois la tête, il invitait à l’action sur les deux derniers titres, "Lost Appeal" et "And I’m Spent" précisément les moments le plus fort de l'album, tant par les paroles que par la richesse de l’accompagnement musical. Ce n'était plus ce mariage mal arrangé entre raps et pop / rock qui posait problème sur Overwhelmed. Il n’y avait plus les innombrables maladresses qui résultent souvent de ce mélange des genres. Sur Don’t Be a Martyr, il n’y avait plus que la forme la plus achevée de ce genre à part entière qu'était devenu alors le hip-hop intimiste à guitare.

Évaluer ce billet

0/5

  • Note : 0
  • Votes : 0
  • Plus haute : 0
  • Plus basse : 0

Vous pourriez aussi aimer...

  • SLIM THUG - Already Platinum SLIM THUG - Already Platinum
  • BANDGANG LONNIE BANDS X BANDGANG JAVAR - The Scamily BANDGANG LONNIE BANDS X BANDGANG JAVAR - The Scamily
  • YOUNG JEEZY - Thug Motivation 102: The Inspiration YOUNG JEEZY - Thug Motivation 102: The Inspiration
  • YOUNG JEEZY - Let's Get It: Thug Motivation 101 YOUNG JEEZY - Let's Get It: Thug Motivation 101
  • PRESERVATION - Eastern Medicine, Western Illness PRESERVATION - Eastern Medicine, Western Illness
  • JUICY J - Hustle Till I Die JUICY J - Hustle Till I Die
  • Z-RO - I'm Still Livin' Z-RO - I'm Still Livin'
  • RIO DA YUNG OG - City on my Back RIO DA YUNG OG - City on my Back

Commentaires 4

  • J'avais écouté "He meant well" et ce style "guitar rap" me plait beaucoup. Ca n'a aucune prétention sinon celle de se laisser écouter tranquillement. Effectivement, on peut qualifier ça à juste titre de folk rap mais je trouve que, bizarrement, ça colle bien et tout paraît évident.

    Je vais me laisser tenter à acheter "Don't be a martyr".

    Par Newton

  • J'ai pas écouté cet album mais j'avais bien aimé Overwhelmed
    son premier Ep je crois donc je vais me le commander cet album

    Par geL-

  • L'hyperlien sur Beyond Space Entertainment renvoie vers Myspace.com : www.myspace.com/net31.
    Une erreur non ?

    Par Christian

  • En fait, le site de Beyond Space est vide. J'ai donc renvoyé vers le myspace de Net31, qui sont les mêmes gens.

    Par Fake For Real

Ajouter un commentaire

Les commentaires peuvent être formatés en utilisant une syntaxe wiki simplifiée.