THE HIGH & MIGHTY - Home Field Advantage

Irréprochable sur les intentions et la démarche, le premier album de The High & Mighty souffre toutefois de sa longueur, de quelques pertes de régime et d’un MC, Eon, pas toujours convaincant. Reste qu’un disque Rawkus demeure un disque Rawkus, soit un courant d’air frais dans l’atmosphère viciée du rap de ces dernières années.

THE HIGH & MIGHTY - Home Field Advantage

Rawkus / PIAS :: 1999 :: acheter ce disque

Le Home Field Advantage de the High & Mighty est l’archétype de tous les albums récemment issus de la scène hip hop underground aujourd’hui en pleine explosion. Œuvre de deux blancs originaires de Philadelphie mais basés à New York, sorti sous une première version sur leur propre label (Eastern Conference Records) avant d’être récupéré par Rawkus, et précédé d’un single efficace, "B-Boy Document", il est de ceux qui réhabilitent un rap ouvert, efficace et sans tâche. En sont témoins la nuée d’artistes similaires, qui, conformément à la nouvelle mode des collaborations, se pressent sur cet album, du vieux lascar Kool Keith au génial Mos Def, en passant par la tête à claque de l’année, Eminem.

Grâce à cette pléiade d’invités et à un DJ/producteur, Mighty Mi, incontestablement talentueux, Home Field Advantage regorge de très grands moments, de l’incisif "Dirty Decibels" où le phrasé de Pharoahe Monch fait des merveilles, au somptueux "Mind, Soul & Body", sans oublier l’apaisé "Dick Starbuck", les cordes de "The Meaning", le synthétiseur de "The Half" et la drôlerie de "Hands on Experience", réjouissante ode à la masturbation. Irréprochable sur les intentions et la démarche, l’album souffre toutefois de sa longueur, de quelques pertes de régime et d’un MC, Eon, pas toujours convaincant. Reste qu’un disque Rawkus demeure un disque Rawkus, soit un courant d’air frais dans l’atmosphère viciée du rap de ces dernières années.

Évaluer ce billet

0/5

  • Note : 0
  • Votes : 0
  • Plus haute : 0
  • Plus basse : 0

Vous pourriez aussi aimer...

  • POOH SHIESTY - Shiesty Season POOH SHIESTY - Shiesty Season
  • FRAYSER BOY - Bay Day EP FRAYSER BOY - Bay Day EP
  • YSR GRAMZ - Big Wop YSR GRAMZ - Big Wop
  • LEVEL - Jigga City Trigga City LEVEL - Jigga City Trigga City
  • DUKE DEUCE - Duke Nukem DUKE DEUCE - Duke Nukem
  • DRAKEO THE RULER - The Truth Hurts DRAKEO THE RULER - The Truth Hurts
  • TELA - Double Dose TELA - Double Dose
  • KENDRICK LAMAR - To Pimp a Butterfly KENDRICK LAMAR - To Pimp a Butterfly

Ajouter un commentaire

Les commentaires peuvent être formatés en utilisant une syntaxe wiki simplifiée.