Fake For Real

Depuis 1997 : critiques, dossiers, sélections et autres papiers, dédiés au rap (et parfois à d'autres musiques)
Home

Aller au menu | Aller à la recherche

KOLY P - Rap Game Messiah

, 23:06 - Lien permanent

Il n’y avait donc pas que Kodak Black à Pompano Beach, dans le comté floridien de Broward. Depuis 2016 et sa mixtape The Koly Bible, Koly P est un autre rappeur local remarqué. Et naturellement, il est un proche du premier. L’homme autrefois connu sous le nom de Kolyon a d’abord fait partie de The Kolyons, avec un certain Dirty 1000, un duo auquel Kodak Black a été un temps associée. La première fois qu’il a été remarqué, d’ailleurs, c’est sur un titre de ce dernier, "My Wrist", sur Heart of the Projects, et ils collaboraient déjà sur son projet précédent. Mais Koly P vole aujourd’hui de ses propres ailes. Après l’accueil favorable reçu par sa première mixtape, grâce à des titres comme "Rich Gang" et "Gooked Out", il a enfoncé le clou le 18 avril 2017 (jour de son anniversaire), avec une troisième livraison usant une fois encore d’une référence religieuse : Rap Game Messiah.

KOLY P - Rap Game Messiah

Autoproduit :: 2017 :: télécharger la mixtape

Le changement de statut de Koly P, qui a collaboré avec Future il y a quelques mois, et dont on murmure qu’il pourrait être de la prochaine fournée des XXL Freshmen, se traduit par la présence sur cette mixtape (outre la gloire floridienne JT Money) de Boosie Badazz, qui en a fait son protégé et lui a ouvert les portes de son Bad Azz Music Syndicate. Cette association n’a rien d’un hasard. Koly P, en effet, tout comme Kodak Black, est un disciple de la légende de Baton Rouge. Comme eux, il se présente comme un homme de la rue, mais il est aussi un observateur attentif de son milieu. A leur image, il est un voyou invétéré, un irrécupérable (le rappeur a défrayé la chronique en mai, en bastonnant un spectateur qui, à ce qu'il paraît, aurait voulu lui piquer sa chaîne en or), mais sa musique est souvent mélancolique et déprimée. C’est d’ailleurs le cas avec la collaboration que Boosie et Koly P offrent à ce projet, "I Never Knew Nothing".

Au milieu de morceaux moins cérébraux comme "Finesser" et "Street Niggas", où les voyous s’autocélébrent entre eux, quelques autres temps forts de la mixtape explorent cette même veine triste, comme l’introductif "Ugly Truth", ou bien, plus tard, le magnifique "Dirty Laundry". Et ce registre est magnifié par la musique adéquate, sonorités soul sur "Yesterday", guitare sur "Back Again", touches de piano sur "Ball N Chill", chœurs fantomatiques sur "Grain", une musique parsemée perpétuellement de "me!" plaintifs, le gimmick vocal du rappeur. A plusieurs reprises, aussi, et de manière aussi prenante, Koly P revisite son parcours. C’est le cas sur "06", où il revient sur l’année où il a été viré de chez lui par son père, celle des débuts dans la délinquance, décisive dans sa formation. Celle peut-être, qui l’a conduit à devenir ce qu'il est : l’un des rappeurs les plus captivants de Floride.

Vos 5 albums / mixtapes 2017

Désignez vos 5 albums ou mixtapes rap préférés de l'année 2017. Les résultats seront révélés plus tard, quand un quorum satisfaisant de votes sera atteint.

Album / Mixtape #01

Album / Mixtape #02

Album / Mixtape #03

Album / Mixtape #04

Album / Mixtape #05

Évaluer ce billet

0/5

  • Note : 0
  • Votes : 0
  • Plus haute : 0
  • Plus basse : 0

Ajouter un commentaire

Les commentaires peuvent être formatés en utilisant une syntaxe wiki simplifiée.

Fil des commentaires de ce billet