Fake For Real

Depuis 1997 : critiques, dossiers, sélections et autres papiers, dédiés au rap (et parfois à d'autres musiques)
Home

Aller au menu | Aller à la recherche

THE HERD - Summerland

, 23:11 - Lien permanent

Les gens d'Elefant Traks, ces cousins australiens des indés nord-américains, leurs égaux en termes de rap à l'esprit large, étaient bien sous tout rapport. Ils étaient créatifs, inventifs, inspirés, et dépassaient avec adresse les frontières habituelles du genre. Pourtant, jusqu'ici, le hip-hop tout plein de vrais instruments proposé par le groupe phare du label, The Herd, semblait davantage taillé pour la scène que pour le studio. Malgré quelques coups de génie, comme le single "I Was Only 19", la reprise réussie d'un titre contre la guerre du Vietnam de 1975, les albums peinaient à convaincre sur la longueur. Jusqu'à la sortie de celui-ci, le quatrième.

THE HERD - Summerland

Elefant Traks :: 2008 :: acheter ce disque

Sur Summerland, le propos était toujours extrêmement politisé, le groupe se positionnant clairement à gauche. Le premier single, "The King Is Dead", célébrait notamment la chute récente, après un long règne, de l'ancien premier ministre australien, le très conservateur John Howard. Et sur "2020", le groupe exprimait toute sa défiance envers la classe politique. Mais avec The Herd, cet engagement n'avait jamais été rasoir, il avait toujours été subtil et pensé, comme le prouvait le portrait de l'industrie musicale australienne dressé sur "When You Escape (Music Vs Fashion)". Surtout, il avait toujours rimé avec diversité, légèreté, entrain, les petits tubes ne manquant pas ("The King Is Dead", "Toorali"), pas plus que les jolis passages mélancoliques ("Pearl", "Black & Blue", "The Next Movement").

Et cette fois encore, une partie du groupe étant fait de musiciens "traditionnels", tout cela était magnifié par des arrangements plus riches que jamais, avec des cordes, des cuivres, une flûte, des guitares, de l'orgue, du piano, des percussions, voire de l'accordéon, histoire de donner au disque ce ton folklorique et gitan caractéristique de ce hip-hop des antipodes. Autre trait distinctif, le groupe passait sans accroc des raps d'Urthboy et d'Ozi Batla aux chants de Jane Tyrell, décisifs sur un titre comme "Freedom Samba". Et il tentait des excursions dans d'autres genres, le reggae par exemple, sur le très bon "A Few Things".

Tout ce soin faisait de Summerland le plus accessible des albums de The Herd. Avant qu'ils n'avancent plus loin sur la voie dangereuse d'un rap grand public, ils livraient avec ce disque l'exemple type d'un hip-hop à l'Australienne affranchi des modèles américains. Même si, m'ont affirmé des témoins, tout cela n'arrivait pas à la cheville de ce que les huit de Sydney étaient capables de délivrer sur scène.

Vos 5 albums / mixtapes 2008

Désignez vos 5 albums ou mixtapes rap préférés de l'année 2008. Les résultats seront révélés plus tard, quand un quorum satisfaisant de votes sera atteint.

Album / Mixtape #01

Album / Mixtape #02

Album / Mixtape #03

Album / Mixtape #04

Album / Mixtape #05

Évaluer ce billet

0/5

  • Note : 0
  • Votes : 0
  • Plus haute : 0
  • Plus basse : 0

Ajouter un commentaire

Les commentaires peuvent être formatés en utilisant une syntaxe wiki simplifiée.

Fil des commentaires de ce billet