Fake For Real

Depuis 1997 : critiques, dossiers, sélections et autres papiers, dédiés au rap (et parfois à d'autres musiques)
Home

Aller au menu | Aller à la recherche

MEATY OGRE - Leo Vs. Pisces

, 21:52 - Lien permanent

Le premier solo de Meaty Ogre, comme souvent chez Galapagos4, c'est ce hip hop premier de la classe auquel il manque la petite touche nécessaire d'audace et de folie.

Galapagos 4 :: 2004 :: acheter ce disque

Le premier solo de Meaty Ogre se présente sous le format moitié instrumental moitié rappé typique du disque de producteur et donne dans le néoclassicisme rap. Comme la plupart des sorties de Galapagos4, il assure, il tient la route, il ne s'expose pas facilement à la critique (hormis sur un lassant "Orion's Right Shoulder" rappé péniblement par Qwel sur un sample oriental réglementaire). Ce disque est bien, mais il ne bouscule aucune habitude, il est conventionnel. Même ses passages les plus ludiques (les samples de "Pornounciation" chargés d'épeler le nom de l'artiste) laissent une gênante impression de déjà-entendu, de déjà-tenté. La fausse inventivité et l'imagination sous contrôle du producteur donnent peu d'espace aux véritables perles ("Teach Em", "Pisces Swims Away" et un "Mutable End" sexy qui aurait fait un bien meilleur single que "Flibbertigibbit"). Pourtant, il existe un style Meaty Ogre, une personnalité déjà perçue sur d'autres albums. Ce sont ces douces envolées, ces légers changements de ton que l'on entend parfois en queue de titre (sur "Amusing Ourselves to Death" par exemple) et qui subliment, malheureusement trop rarement, son hip hop de premier de la classe.

Évaluer ce billet

0/5

  • Note : 0
  • Votes : 0
  • Plus haute : 0
  • Plus basse : 0

Ajouter un commentaire

Les commentaires peuvent être formatés en utilisant une syntaxe wiki simplifiée.

Fil des commentaires de ce billet