Fake For Real

Depuis 1997 : critiques, dossiers, sélections et autres papiers, dédiés au rap (et parfois à d'autres musiques)
Home

Aller au menu | Aller à la recherche

T. REX - Electric Warrior

, 22:30 - Lien permanent

Même si Marc Bolan n'a presque jamais changé la formule musicale qui lui a valu le succès, certains de ses albums méritent d'être distingués des autres, et Electric Warrior plus que tout autre.

T. REX - Electric Warrior

Reprise :: 1971 :: acheter ce disque

Meilleur même que les classiques Bolan's Boogie, The Slider et Tanx, l'album Electric Warrior, outre le premier bénéficiaire de la T. Rextasy (premier pendant six semaine en Grande Bretagne, succès convenable aux Etats-Unis), est sans doute le sommet de la carrière du groupe, et le grand classique de la période glitter avec le Ziggy Stardust de Bowie. Il est vrai qu'y figurent "Get it on" et, pour la réédition CD, "Hot Love", les seuls succès internationaux de Bolan. Mais aussi surprenant que cela paraisse, ces deux singles sont les moins bons titres de l'album. Car le reste est tout bonnement époustouflant. Des guitares tranchantes de "Mambo Sun" à l'apothéose baroque de "Rip Off", la voix et les mélodies Bolan ne nous lâchent pas une seconde, et atteignent leur paroxysme le temps d'un "Girl" et d'un "Cosmic Dancer" poignants.

Évaluer ce billet

0/5

  • Note : 0
  • Votes : 0
  • Plus haute : 0
  • Plus basse : 0

Ajouter un commentaire

Les commentaires peuvent être formatés en utilisant une syntaxe wiki simplifiée.

Fil des commentaires de ce billet