Fake For Real

Depuis 1997 : critiques, dossiers, sélections et autres papiers, dédiés au rap (et parfois à d'autres musiques)
Home

Aller au menu | Aller à la recherche

DJ PAUL - Scale-A-Ton (Skeleton)

, 23:06

Au cœur des années 2000, la Three 6 Mafia était au sommet de sa gloire : depuis le début de la décennie, tous leurs albums se vendaient bien, et leur musique avait été couronnée par cet improbable Oscar reçu en 2006. Très logiquement, avec le succès, leur rap autrefois infréquentable s'était affadi. Cependant, au terme de ces dix années, Juicy J et DJ Paul manifestaient l'un comme l'autre une volonté de retour aux sources. Pour le premier, celui-ci allait se concrétiser sur l'album Hustle till I Die, puis prendre la forme de ses mixtapes, notamment les deux volumes de Rubba Band Business. Et pour le second, cela se traduisait par la création de son label Scale-A-Ton Entertainment, et par la sortie de l'album solo du même nom.

DJ PAUL - Scale-A-Ton (Skeleton)

Lire la suite...

TRIPLE SIX MAFIA - Smoked Out, Loced Out

, 22:56

L'historique Mystic Stylez, en 1995, n'a pas été le premier album de la Three Six Mafia. Un an avant, ils avaient préparé le terrain avec un opus précurseur, intitulé Smoked Out, Loced Out. A cette époque, le groupe n'avait que trois ans, il ne comptait que quatre membres (le trio originel formé de DJ Paul, Juicy J et Lord Infamous, renforcé récemment par Koopsta Knicca) et, n'ayant pas encore atténué l'allusion sataniste de son nom, l'ancien Backyard Posse s'appelait alors la Triple Six Mafia. Sorti sur cassette uniquement, cet album se distinguait par une qualité sonore effroyable. Et pourtant, dans son style, il était déjà un classique, ayant en germe tout ce qui ferait du groupe l'un des plus influents de l'histoire du rap.

TRIPLE SIX MAFIA - Smoked Out, Loced Out

Lire la suite...

THREE 6 MAFIA - Most Known Unknown

, 22:59

Les inconnus les plus connus. Ainsi les membres de la Three 6 Mafia se désignaient-ils sur cet album, égrainant quelques-uns de leurs hymnes du passé. Nos rappeurs de Memphis, en effet, se considéraient comme les plus influents de l’underground. Dans le milieu des années 90, déjà, à tort ou à raison, ils avaient accusé Bone Thugs-N-Harmony d’avoir fait leur beurre en leur chipant leur imagerie macabre. Un peu plus tard, ils avaient anticipé le crunk avec leur rap de club braillé. Et désormais, en 2005, alors qu’ils étaient sur une major et portés par le triomphe du rap sudiste, ils semblaient réclamer le succès qui leur était dû.

THREE 6 MAFIA - Most Known Unknown

Lire la suite...