Fake For Real

Depuis 1997 : critiques, dossiers, sélections et autres papiers, dédiés au rap (et parfois à d'autres musiques)
Home

Aller au menu | Aller à la recherche

NICE & SMOOTH - Ain't a Damn Thing Changed

, 13:55 - Lien permanent

Ne vous fiez pas au titre très "rap conscient". Sorti chez RAL Records, une émanation de Def Jam, le deuxième et meilleur album du duo Nice & Smooth ne donnait pas dans le hip-hop à messages, pessimiste et sentencieux. C'était même plutôt le contraire. Au moment où New-York préparait sa riposte, avant qu'il ne batte les gangsters californiens à leur propre jeu avec un rap de rue austère et plus sérieux que la mort, Greg Nice et Smooth B perpétuaient pour quelques temps encore l'esprit joyeux et insouciant de la old school et du Golden Age.

NICE & SMOOTH - Ain't a Damn Thing Changed

RAL Records / Def Jam :: 1991 :: acheter ce disque

Côté beats, le duo donnait encore dans une musique up-tempo sautillante et funky, voire mélodique. Nos rappeurs, en effet, n’avaient rien contre les refrains accrocheurs. Ils le montraient dès le bien nommé "Harmonize". Ils n'étaient pas hostiles non plus aux jolies boucles de guitares, par exemple celle du "Fast Car" de Tracy Chapman, sur "Sometimes I Rhyme Slow", le single qui les a popularisés, et ils ne cessaient de parsemer leurs titres de chœurs suaves ("Harmonize", "How to Flow", "Hip-Hop Junkies"). Et ils osaient aussi une escapade réussie dans le raggamuffin jamaïcain sur un "Paranoia" tout en saxophone scintillant.

Côté paroles, les périls du ghetto apparaissaient parfois , en arrière-plan, comme avec les vers sur la drogue entendus sur "Sometimes I Rhyme Slow". Mais c'était loin d'être le cœur du sujet. Nos deux rappeurs préféraient, sans misogynie, se lancer dans une chronique de l'infidélité et de la jalousie ordinaires ("Cake & Eat It Too"), s'adonner aux plaisirs du sexe ("Sex, Sex, Sex"), donner dans un égo-trip bon enfant et évoquer des images surréalistes ("How to Flow"), ou inviter toute une ribambelle d'amis, parmi lesquels un certain Guru, sur un posse cut léger ("Down the Line"), déclamé dans un style battle purement ludique.

Les deux compères, jouant de leurs voix complémentaires, l'une tranchante (Greg Nice), l'autre plus cajoleuse et nonchalante (Smooth B), n'avaient encore d'autre but que d'exhiber leurs talents au micro. Ce n'était donc pas le titre, décidément, qui annonçait le mieux le contenu de ce disque réjouissant, mais plutôt la pochette, avec son soleil couchant. Sur cet album, en effet, brûlaient les derniers feux d'un esprit festif qui allait disparaître de New-York, quand la capitale du hip-hop s'enfoncerait pour longtemps dans la nuit d'un rap dur, froid et hostile.

Vos 5 albums / mixtapes 1991

Désignez vos 5 albums ou mixtapes rap préférés de l'année 1991. Les résultats seront révélés plus tard, quand un quorum satisfaisant de votes sera atteint.

Album / Mixtape #01

Album / Mixtape #02

Album / Mixtape #03

Album / Mixtape #04

Album / Mixtape #05

Évaluer ce billet

0/5

  • Note : 0
  • Votes : 0
  • Plus haute : 0
  • Plus basse : 0

Commentaires

1. Le mercredi 26 octobre 2011, 13:59 par Greg

Bien vu la chute. Tout se passe comme s'ils annonçaient la transition vu le titre et la façon dont ils posent, alors qu'en effet ça reflète pas vraiment l'esprit du disque.

"Sometimes..." ça passe toujours bien, pourtant pas évident vu la popularité du morceau dont est tirée la boucle. Avec le recul j'ai l'impression que ces deux-là sont plutôt connus pour leur apparition sur "Hard to Earn", mais évidemment ils donné le meilleur avant, notamment avec 3rd Bass avec qui ils étaient bien potes et sont plus proches qu'ils n'en ont l'air (non?).

Ceci dit je crois que je connais que cet album. Quand tu parles du "deuxième et meilleur album du duo Nice & Smooth", c'est bien au-dessus du reste?

2. Le mercredi 26 octobre 2011, 16:12 par codotusylv

Sur le reste de la discographie de Nice & Smooth, je vais modérer le propos et ne pas être trop catégorique.

J'ai écouté le premier album, il ne m'a pas plu, mais il est difficile de comparer un disque écouté une fois à un autre que je possède en dur depuis longtemps.

3. Le dimanche 11 décembre 2011, 18:13 par 6zo

si je peux me permettre, le morceau Old to the new, était vraiment puissant, c'était sur l'album Jewel of the Nile je crois... Plus sombre c'est vrai, je me rappelle que j'étais déçu qu'ils tombent de la mode dur morceau sur les joints (sur How many blunts)
http://www.dailymotion.com/video/x1...

Ajouter un commentaire

Les commentaires peuvent être formatés en utilisant une syntaxe wiki simplifiée.

Fil des commentaires de ce billet