Fake For Real

Depuis 1997 : critiques, dossiers, sélections et autres papiers, dédiés au rap (et parfois à d'autres musiques)
Home

Aller au menu | Aller à la recherche

THE FOREST FIRES COLLECTIVE - You Can't See

, 22:03 - Lien permanent

Bienvenue sur ce disque de rap californien fou fou fou, mais malheureusement desservi par des beats généralement assez lassants.

Weapon Shaped :: 2003 :: acheter ce disque

The Forest Fires Collective est un groupe à tiroirs (6 rappeurs, 2 producteurs, 1 DJ, des affiliés) de San Francisco récemment introduit en France par le mix Triple Threat de DJ dEtEcT, par un titre "d'artiste du mois" sur un certain webzine hip hop désormais trépassé et par l'article dithyrambique de l'un des rédacteurs phares de ce même magazine. Sorti il y a un an, You can't See est leur deuxième album et l'une des premières références du label de Meanest Man Contest, Weapon Shaped. Pas de doute, c'est toujours de West Coast Underground dans la lignée du Project Blowed dont il est question avec ce disque. Tous les ingrédient sont là. Le Forest Fires Collective a pour lui l'inventivité, l'irrévérence et le sens de la provocation (ces gens aiment tuer les petits animaux, les passer à la casserole et provoquer des feux de forêt) et des flows dingues en forme de feu d'artifice. Six emcees, et ça rappe dans tous les sens, ça accélère, ça décélère, ça passe d'un ton ou d'une scansion à l'autre. Seul souci, même s'ils changent presque aussi souvent de rythme que les raps, même s'ils cultivent le clin d'œil et l'effet de surprise, les beats s'avèrent généralement lassants et en-dessous. Cela est bien dommage, car quand tout est à niveau, le FFC est capable de prouesses : un long et brûlant "Go Find the Blaze", un minimal et mémorable "Ask who to Ask" et plus encore "Sims Bloodlust", un tubesque solo du rappeur Sim.

Évaluer ce billet

0/5

  • Note : 0
  • Votes : 0
  • Plus haute : 0
  • Plus basse : 0

Ajouter un commentaire

Les commentaires peuvent être formatés en utilisant une syntaxe wiki simplifiée.

Fil des commentaires de ce billet