Fake For Real

Depuis 1997 : critiques, dossiers, sélections et autres papiers, dédiés au rap (et parfois à d'autres musiques)
Home

Aller au menu | Aller à la recherche

COMPILATION - A Piece of the Action

, 23:01 - Lien permanent

Les compilations de rap indé ne sont pas une denrée rare en 2001/2002. Elles auraient même tendance à pulluler à mesure que les Anticon, Def Jux et autres gagnent du terrain. Seulement voilà, on ne peut pas sortir un Music for the Advancement of Hip Hop tous les quatre matins.

Day by Day :: 2001 :: acheter ce disque

Emanant pour la plupart de labels obscurs ou de webzines anecdotiques désireux de s'offrir une place au soleil, beaucoup de ces compiles récentes ne font qu'assembler les titres pénibles de wannabe artistes, les mêlant si possible, pour s'assurer une crédibilité à deux balles, aux morceaux de parrains un peu plus établis, souvent les mêmes d'ailleurs.

A Piece of the Action n'est pas tout à fait dans ce cas. Le label Day by Day Entertainment est assez fermement établi dans l'underground hip hop pour sortir autre chose qu'un simple objet promotionnel. Son patron DJ Fisher a donc préféré taper large et réunir sur ce disque des artistes issus d'autres labels. Outre quelques ressortissants de Day by Day (Paradigm notamment), la compilation abrite une cohorte d'internet MC's connus (Sankofa, MCK2 & Shorty Raw, iCON The MicKing, Jugga the Bully), quelques nouveaux qui-n'en-veulent (Dept. of Rec d'Arrakis Records, par exemple) et des gens déjà installés (Themselves, Tak de Styles of Beyond, Moka Only, Emanon ou dans une moindre mesure Braille). Et c'est là, malheureusement qu'A Piece of the Action rejoint les compilations citées plus haut. Même si chacun de leurs auteurs a un jour livré un bon titre, au moins, peu de morceaux ici présents tirent leur épingle du jeu. La compile commence pourtant bien, par un titre assez réussi de Paradigm. Mais elle laisse place aussitôt après à une série assez affreuse de plages médiocres qui ne s'arrête qu'avec le "What about the Music" des géorgiens d'Infinite Circle, un très bon titre déjà présent sur le The Art of Reflective Evolution de MCK2 & Shorty Raw.

Leur ami Sankofa et X-Tracts of Slang maintiennent ensuite un niveau raisonnable, mais ça replonge assez vite avec SLS, 4-Zone et les Butta Babees. Heureusement pour elle, A Piece of the Action ne finit pas trop mal. Le titre de Return to Sender (un duo formé par Braille et Ohmega Watts) est sympathique, Tak s'en tire bien malgré une instru pas top de Pharaoh, le mot d'ordre 'Keep on Movin' de Lexicon convainct, et iCON annonce une fin appropriée par une démonstration de emceeing zozotant et une attaque contre les méchants wack. Et bien sûr, naturellement, évidemment, le "Thems my Peoples" de Themselves surnage. C'est tellement peu surprenant que ça en est désespérant, mais c'est comme ça.

Une compilation est une compilation, ne lui demandons jamais d'avoir la consistance d'un album préparé sur un laps de temps limité par un seul ou quelques artistes. Celle-ci est honorable, lui manque tout juste la ligne directrice, l'idée d'ensemble qui fait les très rares bonnes compilations. A Piece of the Action n'est ni Soundbombing, ni Music for the Advancement of Hip Hop, ni Def Jux Presents. Elle n'en avait sans doute pas l'intention. Toutefois, elle est tout de même un peu plus qu'une énième compile anecdotique.

Normal pour un label, Day by Day Entertainment, qui n'est ni le Rawkus des débuts, ni Anticon, ni Def Jux, mais tout de même un peu plus qu'un simple label hip hop de plus.

Évaluer ce billet

0/5

  • Note : 0
  • Votes : 0
  • Plus haute : 0
  • Plus basse : 0

Ajouter un commentaire

Les commentaires peuvent être formatés en utilisant une syntaxe wiki simplifiée.

Fil des commentaires de ce billet