Virgin :: 1999 :: acheter ce disque

C’est une tradition désormais bien établie. Tous les ans au mois de janvier, à grand renfort de hype et de publicité, sort avec fracas le premier album d’un duo phare de la sémillante scène House française. Après Daft Punk et Air, c’est donc Cassius qui revendique à son tour une part du magot. On aurait pu se lasser, tant nos oreilles sont rabattues de la fameuse French Touch, au pouvoir depuis près de 5 ans. Mais une fois encore, le genre nous présente un autre de ses visages. Le rêve du projet Cassius, formé de Boombass et de Philippe Zdar, est de réconcilier les tribus house et hip hop, issues de la même souche, mais fâchées à mort depuis longtemps.

Le résultat recèle de bonnes idées : un single frais et rigolard ("Cassius 1999"), de bons morceaux taillés à merveille pour les pistes de danse (dans le genre, la palme revient à "Nulife"). Cependant, à défaut de moment durablement addictif, le tout peut s’avérer lassant. L‘intelligentsia rock française, fraîchement convertie à l’électronique, reprochera sans doute à Cassius d'être un brin faiblard et inconsistant ; cette fois, contrairement à Air et à Daft Punk, on lui donnera raison. Mais le passé de Zdar et de Boombass, le travail accompli sur les albums de MC Solaar, les morceaux de bravoure de Mighty Bop, et plus encore le Pansoul signé 3 ans plus tôt par Motorbass, légitiment tout ce battage autour de 1999 et le succès qui tend les bras à cet album.