Fake For Real

Depuis 1997 : critiques, dossiers, sélections et autres papiers, dédiés au rap (et parfois à d'autres musiques)
Home

Aller au menu | Aller à la recherche

DAVID RASSENT - Musiques Populaires Brésiliennes

, 23:46

C'était il y a quelques années. Par hasard, je m'étais retrouvé sur un forum consacré à la bossa nova. Là-bas, certains défendaient une théorie intéressante. Ils jugeaient que la musique brésilienne, qui avait de nombreux points commun avec l'étatsunienne (elle est le fruit d'une rencontre entre des traditions africaines et européennes, voire amérindiennes), lui était son égale en qualité et en créativité. Mais que contrairement à l'autre, qui bénéficiait de l'immense puissance culturelle et de la prééminence géopolitique du géant américain, elle n'avait jamais profité de la reconnaissance médiatique internationale qu'elle méritait.

DAVID RASSENT - Musiques Populaires Brésiliennes

Lire la suite...

STEVE STOUTE - The Tanning of America

, 13:06

La génération du Baby Boom a souvent reproché au rap, avec ses outrances, sa violence et son matérialisme invétéré, d'avoir tourné le dos au mouvement pour les Droits Civiques, d'avoir même été sa négation. Et pourtant, nul phénomène culturel n'a fait autant pour abattre les barrières raciales en Amérique. Cette idée, exprimée avec force par Dan Charnas en introduction de The Big Payback, une histoire du hip-hop relatée du point de vue du business, Steve Stoute s'est employée à la développer dans un tout autre livre, The Tanning of America.

STEVE STOUTE - The Tanning of America

Lire la suite...

MACO L. FANIEL - Hip-Hop in Houston

, 12:48

Scarface, Willie D et Bushwick Bill, K-Rino, DJ Screw et Michael "5000" Watts, Devin the Dude, Paul Wall et Chamillionaire, Slim Thug, Z-Ro et Trae that Truth, et tellement d'autres encore... La ville de Houston, Texas, a tant apporté au rap qu'on en oublie parfois que son statut de ville majeure du hip-hop, acquis après le succès considérable du "Mind Playing Tricks on Me" des Geto Boys en 1991, n'est pas toujours allé de soi. Aussi Maco L. Faniel, un doctorant à la Rutgers University, a-t-il voulu investiguer sur l'avant, sur la genèse de cette scène, et cherché à comprendre comment cette ville, si éloignée de New-York et de la Californie, a su être l'une des premières à défendre un rap venu du Sud.

MACO L. FANIEL – Hip-Hop in Houston

Lire la suite...

AMAURY CORNUT - Moondog

, 22:39

C'est, sans doute, le musicien le plus singulier du XXème siècle. Compositeur de musique classique, assimilé à l'avant-garde contemporaine alors qu'il la combattait, Louis Thomas Hardin était influencé aussi par les sonorités et la complexité rythmique du jazz, et par la musique de ces Amérindiens qu'il avait côtoyés enfant. Enfin, avec son invraisemblable panoplie de viking (fripes, longue barbe et casque à cornes), sa vie accidentée et ses errances de sans-abri dans les rues de New-York, le musicien aveugle a été aussi une icône pop.

AMAURY CORNUT - Moondog

Lire la suite...

KAYA OAKES - Slanted and Enchanted

, 14:13

Des jeans moulants. Des visages barbus. De grosses lunettes. Voici ce qu'évoque le mot "indie" quand Kaya Oakes interroge à son propos ses étudiants de l'université de Berkeley. En devenant un genre musical en soi, le rock indépendant s'est changé en commodité, il est devenu identifiable par un certain look, par toute une imagerie qui n'a pas forcément grand-chose à voir avec ses origines. Aussi la journaliste, poétesse et professeure, autrefois la cofondatrice d'un fanzine dédié à l'indé, Kitchen Sink Magazine, a-t-elle voulu écrire un livre pour rappeler ce que le mot a vraiment voulu dire, autrefois.

KAYA OAKES - Slanted and Enchanted

Lire la suite...

S. H. FERNANDO JR - The New Beats

, 23:15

Imaginez un rap qui aurait à peine connu la rivalité exacerbée entre les Côtes Est et Ouest ; un rap où 2Pac et Biggie ne seraient pas morts, où ils ne seraient même pas des célébrités ; un rap qui n'aurait rien à voir avec le R&B ; un rap dont Jay-Z serait encore loin d'être l'empereur ; un rap sans Eminem, sans 50 Cent, sans Kanye West, sans Lil Wayne, sans Drake et sans Kendrick Lamar ; un rap où les Geto Boys et le 2 Live Crew seraient les seuls artistes connus issus du Sud ; un rap qui serait focalisé sur les villes de New-York et de Los Angeles. Et bien ce rap là a existé, en 1994. Et à l'époque, il était assez riche, il avait une histoire déjà assez longue pour qu'une personne, le touche-à-tout S. H. "Skiz" Fernando, y consacre un livre fouillé, l'un des plus importants dédiés à ce genre musical.

S. H. FERNANDO JR - The New Beats

Lire la suite...

ROB YOUNG - Electric Eden

, 14:55

Les années 2000 ont été caractérisées, pour partie, par une réhabilitation des artistes folk rock et folk rock des décennies 1960 et 70, dont beaucoup ont été jetés trop hâtivement dans les poubelles de l'histoire au moment de la révolution punk. Il était donc normal que tout ce travail de redécouverte ait été capitalisé quelque part. Et ce quelque part, c'est le Seasons they Change de Jeanette Leech, sorti en 2010. Rob Young, en ce qui le concerne, a voulu traiter peu ou prou le même sujet avec Electric Eden, mais il a opté pour un tout autre angle d'attaque.

ROB YOUNG – Electric Eden

Lire la suite...

FLORENT MAZZOLENI - Africa 100

, 22:30

Quelques mois avant son Reggae 100, Florent Mazzoleni, qui a déjà beaucoup écrit sur le sujet, avait publié Africa 100, une autre anthologie, consacrée cette fois aux musiques africaines. Ce volume était aussi précieux, sinon plus, que le suivant. Car si le reggae a trouvé sa place dans une sono mondiale encore largement dominée, quoiqu'on en dise, par la production anglo-américaine, que connaissons-nous vraiment de l'Afrique ? Quelques artistes, Manu Dibango, Miriam Makeba, Salif Keita, Alpha Blondy, Ali Farka Touré, Amadou & Mariam, dont les noms sont parfois plus célèbres que les morceaux. Quelques genres, l'afro-beat de Fela, cette superbe musique éthiopienne vulgarisée par la collection Ethiopiques, qui ne sont qu'une petite portion de la pléthorique production africaine. Et c'est tout.

FLORENT MAZZOLENI - Africa 100

Lire la suite...

FLORENT MAZZOLENI - Reggae 100

, 22:28

Patiemment, imperturbablement, l'éditeur Le Mot et le Reste poursuit son exploration méthodique de tous les genres musicaux. Après avoir épuisé le registre riche des musiques anglo-américaines, il s'aventure au-delà, et se penche sur la production de ce que l'on appelait autrefois le Tiers Monde. Ce fut le cas il y a quelques mois avec Africa 100. Ca l'est maintenant, grâce au même auteur, Florent Mazzoleni, avec Reggae 100, qui s'intéresse au petit pays le plus influent, musicalement parlant, de ces 50 dernières années : la Jamaïque.

FLORENT MAZZOLENI - Reggae 100

Lire la suite...

MICHKA ASSAYAS - In a Lonely Place

, 22:42

Le livre est le dernier refuge de la critique rock. Maintenant que celle-ci est mise à mal par Internet (à quoi bon lire la longue description d'un disque que l'on peut télécharger gratuitement en un clic ?), et que les magazines eux-mêmes singent en moins bien le format court de mise sur le Web, les réflexions fouillées ne trouvent plus leur place que sur de longs ouvrages. De nouvelles réflexions, bien sûr, des histoires, des biographies ou des essais sur la musique populaires. Mais aussi de plus anciennes, celles qui, en des temps révolus, pouvaient occuper plusieurs pages d'un même journal, et qu'il est devenu fréquent, pour quelques uns, d'assembler et de compiler après une carrière critique riche.

MICHKA ASSAYAS - In a Lonely Place

Lire la suite...

WILLIAM BUCKHOLZ - Understand Rap

, 14:04

Understand Rap, à l'origine, c'est un site Web, dont le principe est de traduire en langage courant, voire soutenu, les propos obtus, remplis de slang et de références obscures, dont sont friands les rappeurs ; de les rendre, comme l'indique le sous-titre du livre, compréhensibles aux grands-mères. C'est aussi, et surtout, un énorme gag, le but étant de rire du décalage souvent cocasse entre les deux versions. Capitaliser tout cela en un livre aurait donc pu être, a priori, une bonne idée, et une chouette occasion de poilade. Mais en fait, non.

WILLIAM BUCKHOLZ - Understand Rap

Lire la suite...

JEANETTE LEECH - Seasons they Change

, 11:34

Les années 2000 ont été, musicalement parlant, celles des revivals. Et nul mouvement n'a illustré autant cette passion pour le passé que la vague freak folk, ou weird folk, qui a marqué la première décennie du nouveau siècle, que cette constellation d'artistes qui ont sorti des poubelles de l'histoire le folk psyché des années 60 et 70, qui ont rendu cool, à nouveau, ce bébé jeté trop hâtivement avec l'eau du bain hippy. Il était donc attendu, qu'au terme de cette décennie, quelqu'un s'emploie à résumer en un livre toutes ces redécouvertes.

JEANETTE LEECH - Seasons they Change

Lire la suite...

BRUNO BLUM - Le Rap Est Né en Jamaïque

, 22:44

Il suffit de connaître le bagage de Bruno Blum pour savoir que le mot important, dans le titre de ce livre, Le Rap Est Né en Jamaïque, est le dernier. Le Français, en effet, est un spécialiste reconnu du reggae et des genres associés. Et c'est avant tout de ceux là qu'il souhaite nous parler. Il cherche à les valoriser, ou à les revaloriser, tirant prétexte d'un genre aujourd'hui plus populaire, le rap.

BRUNO BLUM - Le Rap Est Né en Jamaïque

Lire la suite...

SIMON REYNOLDS - Retromania

, 22:56

Des ouvrages de référence, Simon Reynolds en a écrit un certain nombre, qu'il s'agisse d'Energy Flash, son histoire des musiques électroniques, de son Rip It Up and Start Again sur le post-punk, ou d'autres encore. Cependant, ici en France, peu on fait couler autant d'encre que ce Retromania sorti en 2011 et traduit dès 2012. A considérer le nombre d'articles qui lui ont été consacrés, jusque dans la presse généraliste, il semble bien que son sujet, la nostalgie du futur, ait touché une corde sensible, dans ce vieux pays où le culte de l'avant-garde et la passion révolutionnaire ont toujours trouvé un terreau fertile.

SIMON REYNOLDS - Retromania

Lire la suite...

JAKE BROWN - Suge Knight: The Rise, Fall and Rise of Death Row Records

, 23:14

Drôle d'ouvrage que celui consacré par Jake Brown à l'un de personnages les plus hauts en couleur de la grande épopée du rap, Marion "Suge" Knight. Celui-ci, en effet, est mal fichu. S'il retrace tout le parcours du très controversé patron de Death Row Records, de ses débuts en tant que garde du corps affilié au gang des Bloods, à sa sortie de prison en 2001, en passant bien sûr par les années de gloire où il a contribué au succès considérable de rappeurs aussi cruciaux que Dr. Dre, Snoop Dogg et 2Pac, ce livre ressemble bien plus à une compilation de textes distincts et répétitifs, qu'à une biographie en soi.

JAKE BROWN - Suge Knight: The Rise, Fall and Rise of Death Row Records

Lire la suite...

CHARLIE BRAXTON & JEAN-PIERRE LABARTHE - Gangsta Gumbo

, 23:00

Il y a bien une raison si, un jour, certains ont considéré que la forme et le fond étaient deux choses bien distinctes. Cette nuance s'impose quand, parfois, le décalage entre les deux se montre trop flagrant, voire abyssal, comme par exemple avec Gangsta Gumbo, cette heureuse initiative (pensez-donc, une anthologie de 500 pages rien que sur le rap du Sud, et en français s'il vous plait) dont, malheureusement, le plumage n'égale pas toujours le ramage.

CHARLIE BRAXTON & JEAN-PIERRE LABARTHE - Gangsta Gumbo

Lire la suite...

J-ZONE - Root for the Villain

, 11:07

Dans un monde, celui du rap, où le mythe de la réussite à l'Américaine est omniprésent, où le parcours du gangster devenu star à force de persévérance et de talent au micro est souvent célébré, voilà un livre qui fait tache. J-Zone, en effet, a consacré cet OVNI littéraire, pour moitié une biographie, pour moitié une collection de ses pensées, à célébrer ses nombreux échecs et, plus largement, à gloser sur les petitesses de l'homme – et de la femme – contemporains.

J-ZONE - Root for the Villain

Lire la suite...

DAN CHARNAS - The Big Payback

, 15:31

En 1999, dans un article publié dans Time et intitulé "Hip-Hop Nation", Christopher John Farley notait que la grande originalité de ce genre musical, c'est qu'il était sans doute la première discipline artistique à avoir embrassé aussi ouvertement le capitalisme. Citant ce papier vers la fin de son livre, c'est aussi ce que s'est employé à démontrer un autre journaliste, Dan Charnas, un ancien de The Source, dans ce Big Payback qu'il a consacré en 2010 à l'histoire du business dans le rap.

DAN CHARNAS - The Big Payback

Lire la suite...

JEAN-CLAUDE PERRIER - Le Rap Français, Dix Ans Après

, 23:04

Une anthologie du rap français, concoctée par un journaliste qui n'en a pas l'âge et dont les passions habituelles sont l'Inde, le Général de Gaulle et… Mylène Farmer. Voilà qui suscite irrémédiablement la circonspection, la suspicion, voire la moquerie. Voilà qui incite à crier à la récupération, comme l'auteur lui-même l'anticipe dans son introduction. Mais comme ici, on n'aime pas trop hurler avec les loups, examinons l'objet de plus près, avec neutralité, la tête froide. Et, si l'exercice ne nous convient pas, tâchons au moins d'en expliquer la raison.

JEAN-CLAUDE PERRIER - Le Rap Français, Dix Ans Après

Lire la suite...

PHILIPPE ROBERT & BRUNO MEILLIER - Folk & Renouveau

, 22:39

On l'attendait avec impatience, cette nouvelle anthologie de Philippe Robert. Il ne l'avait pas annoncé, mais son existence coulait de source. Il était évident, vu certains choix dans ses livres précédents, que notre critique et érudit allait un jour consacrer un ouvrage tout entier à un genre qui le mérite, à ce folk prolifique, fertile et multiforme, qui plonge ses racines au plus profond des musiques traditionnelles anglo-saxonnes, et qui, de nos jours, se montre toujours vivace.

PHILIPPE ROBERT & BRUNO MEILLIER - Folk & Renouveau

Lire la suite...

- page 2 de 5 -