Fake For Real

Depuis 1997 : critiques, dossiers, sélections et autres papiers, dédiés au rap (et parfois à d'autres musiques)
Home

Aller au menu | Aller à la recherche

Mot-clé - Raider Klan

Fil des billets Fil des commentaires

AMBER LONDON - 1994 EP

, 22:50

Il y a toujours, pour tout genre musical, un moment où l'on devient trop conscient de son héritage, où rien ne peut se définir autrement qu'en référence au passé. En ce qui concerne le rap, ce phénomène n'a rien de neuf, mais il s'est amplifié quand, au début des années 2010, une seconde génération a pris les commandes ; quand, pour la première fois, le rap a vaincu toute concurrence, et qu'il a été produit par des jeunes dont les parents eux-mêmes en avaient écouté. L'une des manifestations les plus éclatantes de cette nouvelle ère fut le revivalisme tous azimuts du Raider Klan, qu'Amber Linwood, alias Amber London (ou Vmber London, si on se conforme à la calligraphie très spéciale du collectif), son seul représentant féminin, a illustré sur le projet qui l'a révélée, le 1994 EP.

AMBER LONDON - 1994 EP

Lire la suite...

SPACEGHOSTPURRP - Nasa: The Mixtape

, 23:25

Le Raider Klan n'aurait pas existé sans Internet. C'est grâce à cet outil qu'a pu se rassembler ce collectif centré sur Miami, mais représenté aussi à Memphis (Xavier Wulf, Chris Travis), Houston (Amber London), Seattle (Key Nyata), New-York (Grandmilly) et Richmond (Lil Ugly Mane). C'est aussi par le Web, et par la sortie à outrance de mixtapes gratuites, que ce groupe de rappeurs s'est fait connaître et a pu fédérer un public de passionné. Et c'est par lui, enfin, qu'ils ont pu imposer leur approche alternative du hip-hop, basée sur une relecture du rap de la décennie 90. Mais attention, pas n'importe quel rap, pas le boom bap généralement associé à ces années là. Non, le Raider Klan préférait alors explorer des scènes régionales alors marginales, quoique très influentes plus tard : le rap funèbre et noir de Memphis, ou bien les sons lourds et alanguis popularisés par DJ Screw à Houston.

SPACEGHOSTPURRP - Nasa: The Mixtape

Lire la suite...

YUNG SIMMIE - Yung Smokey

, 19:45

Le Raider Klan bouge encore. Le collectif, qui avait été l'une des sensations du début des années 2010 avec sa musique qui réinvestissait le son du Memphis rap de la décennie 90, n'est plus au centre des attentions, mais les artistes qui lui sont affiliés continuent de sortir des projets, certains de tout premier choix. C'est le cas d'Andrew Thomas, alias Yung Simmie, rappeur des alentours de Miami, le centre de gravité du Klan. Sorti au tout début 2015, son Yung Smokey, une collaboration avec DJ Smokey, a été sans doute, la première mixtape importante de l'année.

YUNG SIMMIE - Yung Smokey

Lire la suite...

PROPR BOYZ - Jesus Boys

, 15:48

Le format mixtape est très pratique, et ce à bien des égards. Non seulement permet-il à un artiste de se faire un nom, d'entretenir sa street credibility et de sortir des enregistrements affranchis des contraintes commerciales. Il l'autorise aussi à construire son album de manière itérative, de l'améliorer, de l'affiner, d'en tester différentes versions auprès de son public. C'est, entre autres, ce qu'on fait les Propr Boyz avec ce Jesus Boyz, qui n'est qu'une version perfectionnée de leurs mixtapes précédentes, les Propr Boyz Volumes 1 et 2.

PROPR BOYZ - Jesus Boys

Lire la suite...

GRANDMILLY - Bandanaz & Black Magic

, 23:22

SpaceGhostPurrp ne doit pas être l'arbre qui cache la forêt. L'arrivée de la figure de proue du Raider Klan chez 4AD et la relativement bonne couverture médiatique offerte à son album, Mysterious Phonk, ne devraient pas, en effet, nous faire oublier tous ses comparses. Car en 2012, comme l'année précédente, les autres membres de son tentaculaire collectif ont continué à assurer avec leurs mixtapes gratuites sorties à l'arrache. Ainsi de Grandmilly, par exemple, avec ce Bandanaz & Black Magic (euh, pardon, Bvndvnvz ▲ Blvck Mvgic...) riche en temps forts.

GRANDMILLY - Bandanaz & Black Magic

Lire la suite...

SPACEGHOSTPURRP - Mysterious Phonk

, 08:15

Après Odd Future, le Raider Klan. Après Tyler, the Creator, voici donc SpaceGhostPurrp. Le parallèle s'impose. Ceux-là ont beau être Floridiens plutôt que Californiens (en tout cas pour la plupart), voici un autre collectif tentaculaire qui s'est fait un nom sur le Web en multipliant les mixtapes enregistrées à l'arrache, mais à l'imagerie forte. Voilà une nouvelle sensation qui déborde les frontières du rap, au point d'être signée chez l'institution indie rock 4AD. Voici un disque qui, comme Goblin l'an passé, était attendu au tournant et suscite une pluie de critiques contradictoires, les uns adorant, les autres hurlant à la supercherie.

SPACEGHOSTPURRP - Mysterious Phonk

Lire la suite...

LIL UGLY MANE - Mista Thug Isolation

, 15:54

Three 6 Mafia les a bien mérités, son Oscar et sa reconnaissance tardive. Autrefois cantonné au fond du gouffre du rap sudiste, le groupe de Memphis a eu une postérité impressionnante, jusqu’à nos jours, en 2011 et 2012, où son hip-hop sale, imprégné d’occultisme et de satanisme, suscite encore des vocations. C’est ce qu’indique en tout cas l’émergence récente d’un collectif, le Raider Klan, dont la figure la plus visible est SpaceGhostPurrp, un Floridien apparu dans l’ombre de l’A$AP Mob d’A$AP Rocky, et porté par un redoutable marketing viral sur Internet.

LIL UGLY MANE - Mista Thug Isolation

Lire la suite...