Fake For Real

Depuis 1997 : critiques, dossiers, sélections et autres papiers, dédiés au rap (et parfois à d'autres musiques)
Home

Aller au menu | Aller à la recherche

BUCK 65 - Nouveau Casino - 12 avril 2011

, 21:53

Près de neuf ans, mine de rien... Près de neuf années que je n’avais pas assisté à un concert de Buck 65. Neuf années, une éternité au cours de laquelle tout a changé pour le rap en général, pour la scène indé dont le Canadien est issu et, bien sûr, pour l'intéressé lui-même. Entretemps, il y eut plusieurs disques sortis chez Warner, un tournant pop rock marqué, avant que l’ex-Sebutone ne revienne à ses premières amours rap sur l'album Situation et avec la série Dirtbike.

BUCK 65 - Nouveau Casino - 12 avril 2011

Lire la suite...

BUCK 65 - 20 Odd Years

, 22:28

20 odd years… En effet, elles ont été bizarres ces vingt années de carrière que célèbre aujourd'hui Buck 65. Erratiques, inattendues, surprenantes, pleines de détours et de demi-tours. Tenez, par exemple, on ne savait plus trop bien où le rappeur canadien en était avec Warner. Il n’y avait plus grand trace de ses relations avec la major depuis le milieu des années 2000 et un Secret House Against the World très réussi. Notre homme préférait multiplier les side projects à droite ou à gauche, comme ce Situation sorti chez Sage Francis, comme l’aventure électronique de Bike for Three et ce More Heart than Brain qui marquait un retour chez Anticon, comme ce mix, Strong Arm, distribué à partir de son site, ou plus récemment, comme ce Dirtbike fleuve en trois parties, également gratuit.

BUCK 65 - 20 Odd Years

Lire la suite...

BIKE FOR THREE! - More Heart than Brains

, 23:08

La discographie de Buck 65 n’a jamais été très lisible. Mais depuis quelques temps, cela s'empire encore : le Canadien nous balade avec ses projets annexes. Il y a eu un album en téléchargement gratuit, Strong Arm, un Situation sorti sur le label de Sage Francis, le disque Cretin Hip Hop mixé par Skratch Bastid, une série de tours-CDs, et la trilogie Dirtbike. A cause de cette profusion, on aurait presque loupé le dernier, pourtant sa première sortie chez Anticon depuis Man Overboard.

BIKE FOR THREE! - More Heart than Brains

Lire la suite...

JOSH MARTINEZ - The World Famous Sex Buffet

, 22:56

On ne rêve plus que d'une chose concernant Josh Martinez : qu'il sorte enfin un album qui, sur la longueur, s'avère aussi jouissif que son jubilatoire Good Life, un EP datant de 2002, et ce qu'il a sorti de plus constant à ce jour. Malheureusement, avec The World Famous Sex Buffet, la toute dernière livraison du fantasque Canadien, on n'y est toujours pas. Ou plutôt si, on y est. Mais à moitié seulement.

JOSH MARTINEZ - The World Famous Sex Buffet

Lire la suite...

JOSH MARTINEZ, DJ FLIP - Glaz'Art - 17 juillet 2008

, 22:02

On vous l’avait bien dit que c’était bien ! On n’avait pas menti ! Il faut dire qu’on l’avait déjà testé, le Josh Martinez, lors de cette soirée de janvier 2007 où il avait surpassé en impact les pourtant charismatiques 2Mex et Awol One. On savait que le Canadien était une bête de scène, un performer, un entertainer. Au point de sublimer en live ses titres les plus fades, de transformer des chansons ternes en tubes, une fois déclamées devant un public. Et le public, par chance, a répondu présent pour ce nouveau concert, organisé en plein air par Glaz’Art, malgré un ciel gris et un temps menaçant. Qu’ils l’aient connu ou pas avant ce soir, les gens ont réagi. Ils ont dansé, ils ont bougé (mais à l’échelle parisienne hein, raisonnablement) devant le quasi one-man-show du fou chantant du rap canadien.

JOSH MARTINEZ, DJ FLIP - Glaz'Art - 17 juillet 2008

Lire la suite...

BUCK 65 - Discographie Commentée

, 22:59

S'il n'en fallait citer qu'un pour résumer le rap indé, ce serait Buck 65. Nul autre parcours que celui du rappeur, DJ et beatmaker canadien épouse avec une telle perfection toutes les phases de la vague indie rap née au cœur des années 90. Après s'être fait connaître par un rap sombre, dominé par des textes compliqués et des beats austères, soucieux de défendre une certaine pureté hip-hop originelle et d'accorder une large place aux scratches, il a participé ensuite à la grande convergence entre pop, folk et rap observée dans les années 2000. Homme blanc issu du bout du monde, passé de la production locale à une major, via un bref passage chez Anticon, revu dernièrement parmi les siens, sur le label de Sage Francis, Buck 65 a toujours été là, il a été de toutes les aventures du rap indé.

BUCK 65 - Interview

Lire la suite...

SEBUTONES - 50/50 Where It Counts

, 23:17

Ce disque a été fondateur. Il a été l'une des références du rap indé naissant, du hip-hop canadien et de la scène d'Halifax. Ses deux auteurs, déjà deux éléments centraux du rap de la Nouvelle-Ecosse, ont connu par la suite une notoriété accrue et un parcours exemplaire. Sixtoo et Buck 65, pourtant, ne semblent pas partager cette considération générale pour leur oeuvre commune. L'impact de cet album assemblé en deux semaines a toujours été pour eux un grand motif d'étonnement.

SEBUTONES - 50/50 Where It Counts

Lire la suite...

BUCK 65 - Weirdo Magnet

, 21:28

Au début des années 2000, Buck 65 trichait : il rééditait des albums qui n'avaient jamais existé. Il y eut l'officialisation de Language Arts, une ancienne cassette, puis il y eut Weirdo Magnet, une compilation des premiers enregistrements les plus significatifs du Canadien, dont certains remontaient jusqu'en 1988. A première vue, tout de même, ça sentait les fonds du tiroir, d'autant plus que l'auteur avait omis d'y ajouter un tracklisting (celui-ci a existé en ligne, un temps).

BUCK 65 - Weirdo Magnet

Lire la suite...

BUCK 65 - Strong Arm

, 22:26

Ce mix d'une trentaine de minutes distribué gratis sur le site de Buck 65 est une sortie mineure, un passe-temps, une récréation. C'est un vrai travail de feignant que cette poignée de titres piqués à d'autres et gâchés par les raps qu'on entend par dessus, même si le phrasé de notre ami a rarement été aussi varié qu'ici. Pourtant, allez savoir pourquoi, au moment même où il bénéficiait des moyens offerts par la Warner, le Canadien a voulu accorder à ce projet amateur la même importance qu'à ses albums, en le désignant comme le septième volet de la série Language Arts, ouverte 10 ans plus tôt par la cassette éponyme. Comme si au fond, alors même qu'il prétendait dans des interviews que le rap ne l'intéressait plus, ce type de distraction était ce que le facétieux rappeur aimait vraiment faire.

BUCK 65 - Strong Arm

Lire la suite...

BUCK 65 - Synesthesia

, 21:48

Après Man Overboard, sorti sur Anticon en 2001, les choses allaient s'emballer pour Buck 65. Il se retrouverait bientôt sur la major Warner, et il rééditerait en bonne et due forme plusieurs de ses projets passés. Parmi ces derniers figurait Synesthesia, un album qui n'avait pas été remarqué comme il aurait dû l'être. Limité à l'origine à 1000 exemplaires, première référence d'un label canadien alors obscur, Endemik Music, constitué de plusieurs chansons réunies sur une seule et même plage, ce disque n'avait, à vrai dire, pas mis toutes les chances de son côté.

BUCK 65 - Synesthesia

Lire la suite...

BUCK 65 - Language Arts

, 22:11

En 2002, le premier effet positif de l'arrivée de Buck 65 chez Warner fut une série de rééditions organisées par la major. Par cette initiative, les fans du Canadien purent mettre la main sur ses vieux projets avec un mastering, un packaging et une distribution dignes de ce nom. A cette époque, ceux qui avaient découverts Rich Terfry via Anticon et "The Centaur" avaient toutes les chances de connaître l'essentiel de sa discographie, mais il leur manquait peut-être Language Arts, l'une de ses toutes premières sorties, une simple cassette sortie vers 1996, illustrée par Thesis Sahib, rééditée une première fois en 2001, et qui révélait le Buck 65 original. C'était bel et bien le rappeur d'avant qui s'exprimait ici, celui de Vertex et des Sebutones, celui qui avait une voix aigre plutôt que rocailleuse, celui d'avant le virage pop folk, celui qui, loin de renier le hip-hop, le défendait contre les wacks MCs et parsemait ses morceaux de longs scratches, celui qui préférait des sonorités sobres et sombres aux conforts d'une instrumentation riche et variée.

BUCK 65 - Language Art

Lire la suite...

MOVES & BIRDAPRES - Alleged Legends

, 22:19

Alleged Legends est sorti au meilleur moment de l'histoire de Peanuts & Corn, dans ces années 1999 à 2003 où le modeste label du Manitoba sortait gemme sur gemme. Pourtant, le producteur Mcenroe n'était pas aux manettes pour cette fois, et les deux protagonistes de l'album n'étaient même pas membres de Break Bread, le collectif au cœur de ce label. Ils venaient d'autres terres canadiennes.

MOVES & BIRDAPRES - Alleged Legends

Lire la suite...

BUCK 65 - Situation

, 21:27

Fini le cirque. Fini le foin critique et le battage médiatique autour du surfait Talkin' Honky Blues. Fini ce numéro de rappeur repenti touché par la grâce du folk. Certes, l'évolution du Canadien depuis qu'il était signé chez Warner n'avait pas apporté que des déceptions. Elle lui avait permis d'accroitre ses moyens et sa notoriété, et son dernier album, le gainsbourgeois Secret House Against the World, avait été une réussite. Mais en 2007, avec ce Situation, Buck 65 sonne le rappel.

BUCK 65 - Situation

Lire la suite...

- page 2 de 5 -