Fake For Real

Depuis 1997 : critiques, dossiers, sélections et autres papiers, dédiés au rap (et parfois à d'autres musiques)
Home

Aller au menu | Aller à la recherche

PIERRE EVIL - Gangsta Rap

, 22:41

Gangsta Rap n'est pas un nouveau livre. Il est paru en fait en 2005. Il a même été l'un des premiers gros ouvrages dignes de ce nom publiés en France sur le rap américain. Mais à l'époque, son sujet n'était pas la préoccupation première. Le rap qui intéresse, ici, c'est principalement celui que l'on produit en local. Et contrairement à ce que pensent beaucoup de ses détracteurs, l'école gangsta californienne n'a pas toujours été la plus prisée chez nos compatriotes, qui ont longtemps été tournés vers New-York et le rap à message. Cependant, la donne a changé. Depuis, le mythe du gangsta rap angeleno du début des années 90 n'a cessé de s'étoffer, le thème central du rap international est inéluctablement la criminalité, et le besoin de livres sur ce type de musique n'a fait que croitre. Qui plus est le (vrai) nom de Pierre Evil et de son ouvrage sont réapparus il y a quelques années dans la presse généraliste, du fait d'activités extra-musicales aussi prestigieuses qu'inattendues. En 2018, il était donc grand temps que ce Gangsta Rap redevienne plus disponible, dans une version remaniée et actualisée.

PIERRE EVIL - Gangsta Rap

Lire la suite...

DJ VLAD, DIRTY HARRY & DJ GREEN LANTERN - Tupac Rap Phenomenon 2

, 22:20

Blanc, né en Ukraine et diplômé en informatique, Vladimir Lyubovny n'a pas le profil type du DJ hip-hop. Pourtant, il est à l'origine de mixtapes parmi les plus populaires jamais sorties : les bien nommées Rap Phenomenon. Toutes deux mises sur le circuit en 2003, elles reposaient une idée simple : perpétuer le mythe d'un célèbre rappeur mort, à commencer par Notorious B.I.G. ; faire comme s'il était toujours actif dans les années 2000, en posant ses paroles sur les instrumentaux de morceaux récents ; et puis, une fois réalisée cette première résurrection, récidiver avec l'autre grande légende décédée du rap, Tupak Shakur.

DJ VLAD, DIRTY HARRY & DJ GREEN LANTERN - Tupac Rap Phenomenon 2

Lire la suite...

MAXIME DELCOURT - 2Pac: Me Against the World

, 22:23

La première fois que j'ai visité le cimetière du Père Lachaise, j'ai voulu me rendre sur la tombe de Jim Morrison. Et ce que j'y ai vu m'a horrifié : deux adolescentes, accoutrées dans une tentative de déguisement hippy, y jouaient alors les éplorées. Elles se tenaient devant la stèle de ce pauvre type, refroidi depuis des lustres (avant même qu'elles ne soient nées, sans doute), et elles semblaient aussi émues qu'un cul-béni devant une relique de la Sainte Croix. Cela déclencha chez moi, je crois, une détestation féroce des mythes du rock'n'roll, cette religion profane, et une hostilité stupide envers la musique des Doors, une hostilité à laquelle l'horrible biopic (horrible biopic : pléonasme) d'Oliver Stone n'aura sûrement rien arrangé.

MAXIME DELCOURT - 2Pac - Me Against the World

Lire la suite...

2PAC - Me Against the World

, 22:56

Qu’il est ardu de juger sereinement un disque de Tupac Shakur. Le mythe est tel que le martyr du rap ne peut susciter que passion ou déraison, en sa faveur ou pas. Avant même sa mort tragique en 1996, dès ce Me Against the World propulsé en tête des ventes alors que le rappeur croupissait en prison, une première, il n’était déjà plus un homme, ni même un artiste, mais un héros de tragédie.

2PAC - Me Against the World

Lire la suite...