BIRDMAN - 5 ★ Stunna

Birdman est un vautour, il est un vil rapace. Il n'y a rien d'attachant chez le patron et fondateur de Cash Money. Et il n'y a rien de remarquable quand il rappe. Même si lui, contrairement à d'autres rappeurs gangsta, est sans doute un vrai voyou, s'il est un véritable businessman malhonnête, ses paroles ne sont que platitudes. Son numéro de parrain protecteur, la constante exaltation de sa réussite, ne sont que des banalités déblatérées de façon transparente, sans originalité, sans adresse verbale, sans aucun frisson d'authenticité. Il pue la fausseté, le mensonge, la tartufferie, et il n'a pas le talent nécessaire pour maquiller et sublimer tout cela, loin s'en faut. Et pourtant, sa discographie n'est pas négligeable. Les albums de Bryan "Baby" Williams méritent d'être retenus, tel notamment ce 5 Star Stunna.

BIRDMAN - 5 ★ Stunna

L'un des atouts de Birdman au cœur des années 2000, c'était bien sûr Lil Wayne. A cette époque où le "best rapper alive" et son père de substitution se faisaient encore des bisous, la moindre contribution du jeune Carter était une bénédiction. Dans cette période qui séparait les deuxième et troisième volumes de Tha Carter, ce dernier éclaboussait de son talent ses mixtapes et ses collaborations, mais aussi les sorties de son mentor. Il l'avait montré l'année d'avant avec leur projet commun, un Like Father, Like Son à inscrire au panthéon de sa discographie. Et il le faisait encore sur cet album solo très comparable. Il était là, ainsi que Rick Ross et Young Jeezy, sur l'éclatant "100 Million", le single phare de ce 5 Star Stunna. Il participait aussi, de manière décisive, au tube réjouissant "Pop Bottles". Jamais à court d'idées, il s'essayait même à un étrange reggae dancehall sur "Make Way".

Lil Wayne, cependant, n'était présent que sur un tiers des morceaux de l'album. Et encore, sur beaucoup, sa présence était réduite à la portion congrue, ne dépassant pas quelques mots placés en refrain (et à vrai dire, certains de ces titres en commun, "I Run This" par exemple, n'avaient rien de mémorable). Sur 5 Star Stunna, nous étions souvent seuls à seuls avec le numéro de don Corleone d'opérette de Birdman, avec ses interludes grotesques de vieux sage du gangstérisme. Mais le patron de Cash Money avait une autre botte secrète : la production. Le synthétiseur, le piano, ainsi que les "no" et les cliquetis d'arme qui accompagnent l'introductif "Fully Loaded", produit par Kane, étaient parfaits, de même que la petite guitare dénichée par Young Yonny sur "Head Busta", ou cet autre piano haletant sur "I Love My Hood", le rituel hommage au quartier. Même la chanson d'amour macho de "Bossy" était assez jolie. Et sur un autre titre bonus, "We Gangsta", l'homme-oiseau bénéficiait d'autres appuis de choix, avec Yo Gotti et All Star, futur Starlito. Birdman avait beau ne débiter que des propos creux, génériques et sans la moindre once d'imagination, ça fonctionnait admirablement bien.

Acheter cet album

Vos 5 albums / mixtapes 2007

Désignez vos 5 albums ou mixtapes rap préférés de l'année 2007. Les résultats seront révélés plus tard, quand un quorum satisfaisant de votes sera atteint.

Album / Mixtape #01

Album / Mixtape #02

Album / Mixtape #03

Album / Mixtape #04

Album / Mixtape #05

Évaluer ce billet

0/5

  • Note : 0
  • Votes : 0
  • Plus haute : 0
  • Plus basse : 0

Vous pourriez aussi aimer...

  • THE GAME - Doctor's Advocate THE GAME - Doctor's Advocate
  • GHOSTFACE KILLAH  - Fishscale GHOSTFACE KILLAH - Fishscale
  • MR. SCHE - Supastar MR. SCHE - Supastar
  • MAX B - Wave Pack MAX B - Wave Pack
  • TRAE - Restless TRAE - Restless
  • BIRDMAN & LIL WAYNE - Like Father, Like Son BIRDMAN & LIL WAYNE - Like Father, Like Son
  • DIGDAT - Ei8ht Mile DIGDAT - Ei8ht Mile
  • SEAN PRICE - Jesus Price Supastar SEAN PRICE - Jesus Price Supastar

Ajouter un commentaire

Les commentaires peuvent être formatés en utilisant une syntaxe wiki simplifiée.