LEXICON - The Rapstars EP

Tout amateur averti de rap indé a entendu parler un jour de Lexicon, mais le groupe angelino n’a jamais marqué les esprits outre-mesure. Ce qu’évoquent les noms des frangins Oak et Nick, c’est un rap de backpacker pas folichon à la Dilated Peoples, ainsi que le souvenir vague d’un album sorti il y a cinq ans avec Ryu et Takbir de Styles of Beyond. Mais ça ne va guère plus loin. Toutefois, sur The Rapstar EP, une sortie récente disponible en format numérique uniquement, les frères et leur producteur C-Minus se sont payés les services du bassiste Alex Pauley et du guitariste Jason Zimmerman, ils ont viré franchement rock, ils ont fait ce qui leur tenait à cœur sans se soucier du qu’en-dira-t-on, et le résultat s’avère bien plus excitant que par le passé.

LEXICON - The Rapstars EP

The Rapstars EP comprend cinq titres dont un remix, et les trois premiers sont de sacrés tubes, accrocheurs comme il le faut et pleins de morgue. "Bang Ya Head", le morceau d’ouverture est le plus rap, mais déjà apparaissent une guitare et un harmonica. Et ces "oh" qui rythment l’ensemble sont la première des bonnes idées du disque. Le suivant, "Big Money", est quant à lui carrément rock ’n’ roll avec ses gros riffs qui arrachent et son sample des Geto Boys. Quant aux paroles qui nous apprennent comment impressionner les minettes, elles s'inspirent à égalité de ce que les deux genres musicaux ont de plus jouissivement branleur. Enfin, avec son refrain entêtant ("You're my junk food, baby, I love you but you're killing me"), la voix très garce d’une jeune femme et ses basses bondissantes, "Junk Food" fait un parfait tube disco rock.

Les deux derniers morceaux sont un "Rock" à la guitare un peu trop bêtement rentre-dedans, et un remix de "Big Money" par Subtitle dans son style robotique habituel, avec en prime quelques paroles rappées par lui-même. Ces morceaux sont corrects, ils s’écoutent. Mais ils sont nettement inférieurs aux précédents. Et le travail de Subtee colle mal au reste et aux paroles des deux rappeurs. Cependant, à ce stade, l’essentiel est fait. Le signal a été donné : il est maintenant temps de se réintéresser à Lexicon. Si ces deux-là sont capables de maintenir ce rythme sur la longueur, leur prochain album devrait faire des ravages, en cette année 2007.

Acheter cet album

Merci à Kreme de Laitdbac de m’avoir fait découvrir cette sortie.

Évaluer ce billet

0/5

  • Note : 0
  • Votes : 0
  • Plus haute : 0
  • Plus basse : 0

Vous pourriez aussi aimer...

  • WAYNE616 - Grease Files WAYNE616 - Grease Files
  • TRAPLAND PAT - Trapnificent TRAPLAND PAT - Trapnificent
  • C.V.E. - We Represent Billions C.V.E. - Chillin Villains: We Represent Billions
  • SMOOTHE DA HUSTLER - Once Upon A Time In America SMOOTHE DA HUSTLER - Once Upon a Time in America
  • CASH KIDD - No Socks CASH KIDD - No Socks
  • THEY HATE CHANGE - Finally, New THEY HATE CHANGE - Finally, New
  • PARIS - Sleeping With The Enemy PARIS - Sleeping with the Enemy
  • DAMEDOT - Courtesy of the Mafia DAMEDOT - Courtesy of the Mafia

Ajouter un commentaire

Les commentaires peuvent être formatés en utilisant une syntaxe wiki simplifiée.