Fake For Real

Depuis 1997 : critiques, dossiers, sélections et autres papiers, dédiés au rap (et parfois à d'autres musiques)
Home

Aller au menu | Aller à la recherche

Z-RO - 5200

, 22:58

Avec une vingtaine d'albums solos à son actif depuis ses débuts en 1998, plus une poignée d'autres sortis en collaboration avec des confrères, Z-Ro a été un rappeur fécond. Et cette prodigalité, il l'a appliquée aussi à ses mixtapes, qui se sont montrées presque aussi nombreuses. Parmi celles-ci, figure 5200, une compilation de titres déjà disponibles en ligne, et distribuée en 2011, en plein cœur d'une époque où le rappeur de Houston s'était mis en tête de nommer chacun de ses disques d'après une drogue : Crack, Cocaine, Heroine, Meth, puis Angel Dust.

Z-RO - 5200

Lire la suite...

Z-RO - Drankin' & Drivin'

, 23:30

Z-Ro a une grande année. Après le bien nommé EP Solid en janvier, il a sorti un album pendant l'été, et il s'apprête à en proposer un autre, Legendary, pour le 11 novembre. Z-Ro, pour être un peu plus exact, a eu en fait 20 grandes années, vu que, depuis 1997, le rappeur qui incarne sans doute le mieux le son de Houston, a sorti une vingtaine d'albums solo, pas loin d'une dizaine de collaborations, et une quinzaine de mixtapes. Le plus admirable, c'est que cette production, où il déroule de façon immuable son rap chantonné d'une voix de baryton et sa posture de mauvais garçon triste, se montre très constante. 2016, toutefois, est un grand cru, comme le démontre encore le projet du milieu, un album intitulé d'après le style de vie popularisé par la Screwed Up Click : conduire sous l'effet de la codéine.

Z-RO - Drankin' & Drivin'

Lire la suite...

Z-RO - Solid

, 23:27

Si Joseph McVey a choisi un pseudonyme aussi modeste que Z-Ro, à contre-emploi dans le monde fanfaron du rap, c'est parce qu'il estime être venu de rien. Son pédigrée est de ceux qu'apprécie la mythologie hip-hop, celui du jeune garçon désœuvré qui a commencé dans le deal et la délinquance, avant de se faire un nom au micro. Dans le cas du Texan, cependant, le parcours a été spécialement glauque. Il a commencé par la perte de sa mère à 6 ans, qui l'a bringuebalé d'un proche à l'autre, puis s'est poursuivi par des agressions et séjours en prison. Cet homme a dégusté. Aussi, sans jamais avoir de grand destin national, a-t-il été l'un de ceux qui, dans les années 2000, a ouvert la voie à la pose du gangster vulnérable qui ne rechigne pas à parsemer ses raps durs de refrains chantés.

Z-RO - Solid

Lire la suite...

ABN - It Is What It Is

, 08:44

Tous deux rappeurs à Houston, tous deux affiliés au Screwed Up Click de DJ Screw, le père des remixes chopped and screwed, les cousins Trae et Z-Ro ont habité de leurs voix chaudes un grand nombre de sorties, albums officiels ou mixtapes, depuis la fin des années 90. Et comme souvent en pareil cas, ils ont été si prolifiques que plusieurs de leurs disques se sont montrés inégaux. Cela n'a pas été le cas, toutefois, pour le formidable It Is What It Is, un second album sorti en commun sous le nom d'ABN (pour "Assholes by Nature", ça ne s'invente pas).

ABN - It Is What It Is

Lire la suite...