Fake For Real

Depuis 1997 : critiques, dossiers, sélections et autres papiers, dédiés au rap (et parfois à d'autres musiques)
Home

Aller au menu | Aller à la recherche

Mot-clé - Washington DC

Fil des billets Fil des commentaires

JEFE - The World Is Yours

, 15:11

Il arrive, chez les rappeurs, de changer de pseudo alors même qu'on rencontre un début d'écho et de reconnaissance. Puff Daddy (alias Puffy, Diddy et P. Diddy) avait été l'un des premiers et des plus notoires à opter pour une telle démarche, en principe suicidaire du point de vue marketing. Et tout dernièrement, c'est Shy Glizzy qui s'est adonné à ce rite à son tour. Après une année 2016 où est sorti un de ses meilleurs projets, Young Jefe 2, il emprunte l'un des mots de son titre pour s'inventer une nouvelle identité, à l'occasion d'une sortie délivrée dès le tout début 2017. Ce changement, toutefois, ne s'accompagne pas d'une révolution musicale.

JEFE - The World Is Yours

Lire la suite...

SHY GLIZZY - Young Jefe 2

, 22:53

Sortie début 2014, Young Jefe n'a sans doute pas été la meilleure mixtape de Shy Glizzy. Fxck Rap, par exemple, ainsi que les trois volumes de la série des Law, ont été plus satisfaisants. Mais elle a été sa sortie la plus accessible et la plus exposée, grâce surtout au single "Awwsome". C'est elle, sans doute, qui a ouvert la voie à sa reconnaissance, et l'a aidé à rejoindre, un peu plus tard dans la même année, le 300 Entertainment des influents Lyor Cohen et Kevin Liles, avec d'autres gens très chauds comme Young Thug, Migos, Fetty Wap, Rich the King et Tate Kobang. Il était donc logique que le rappeur de Washington décide cette année d'en livrer une suite, et qu'il choisisse d'y mettre les formes, avec tant de soins que cette seconde édition de Young Jefe se révèle, en fait, bien supérieure à celle d'avant.

SHY GLIZZY - Young Jefe 2

Lire la suite...

YUNG GLEESH - B.C.

, 13:03

C'est principalement via la rubrique des faits divers qu'on aura entendu parler de Yung Gleesh en 2015. En mai, en effet, le rappeur de Washington, qui proclame son innocence, s'est retrouvé accusé d'agression sexuelle, ce qui pourrait bien compromettre sa carrière de rappeur. Lancée il y a quelques années déjà, après une première vie dans la go-go, celle-ci est d'autant plus fragile qu'elle a été menée en indépendant. Et il serait bien dommage qu'elle s'arrête ainsi, le court projet de 10 plages que Yung Gleesh a proposé cette année s'inscrivant dans la même lignée que Cleansides Finest 3, l'une des meilleures mixtapes rap de 2015.

YUNG GLEESH - B.C.

Lire la suite...

SHY GLIZZY - Law 3: Now or Never

, 22:59

En 2014, Shy Glizzy a passé un cap. Après deux ans de frémissements, le trublion de Washington a fini par sortir son vrai tube, "Awwsome". Remixé pour une version où figuraient deux rappeurs plus reconnus, 2 Chainz et A$AP Rocky, ce titre a presque été une consécration. Qui plus est, en tout début d'année, Young Jefe, la mixtape dont ce morceau était issu, et où figurait aussi quelques uns des hommes du moment (Young Thug, Young Scooter, PeeWee Longway…), a été saluée quasi unanimement. Ce projet, pourtant, n'est pas la sortie la plus remarquable du freluquet à rouflaquettes. Celle-ci date plutôt de la fin de l'année, quand Glizzy a voulu livrer une suite à Law 2, l'une des mixtapes qui l'a révélé.

SHY GLIZZY - Law 3: Now or Never

Lire la suite...

YUNG GLEESH - Cleansides Finest 3

, 22:50

Le parcours de Yung Gleesh épouse, peu ou prou, celui du rap de sa bonne ville de Washington. A l'origine, en effet, ce n'est pas à ce genre musical qu'il s'adonnait, mais au style du coin, la go-go, jouant des percussions au sein du groupe TOB. Et puis vers 2010, à l'époque même où la capitale des Etats-Unis développait enfin une scène rap digne de ce nom sous l'influence du trap d'Atlanta, il passa au micro, inspiré par Gucci Mane. Après plusieurs mixtapes, il se fit un nom, en 2012, sur la foi d'un titre, "Skrong", qui le propulsa un peu plus haut, lui permettant l'année d'après de sortir un projet plus remarqué, Your Favorite Rapper's Favorite Rapper, et d'être approché un temps par le 1017 Bricksquad de son idole.

YUNG GLEESH - Cleansides Finest 3

Lire la suite...

FAT TREL - No Secrets

, 23:02

Autrefois, à Washington, il n'y avait rien, côté rap. Ou si peu. Et puis, émergeant dans la seconde moitié de la décennie 2000, il y eut Wale. Avec son rap propret et adulte, cependant, celui-ci fut parfois accusé de ne pas représenter la dureté des rues de sa ville. Alors en 2009, comme pour répondre à ces attaques, il fonda un label, le Board of Administration, qu'il dédia à des artistes locaux. L'un d'eux, Fat Trel, donnait lui bien davantage dans un rap âpre et irrévérencieux, inspiré par le Sud. Il était stylistiquement tout le contraire de son mentor, et semblait mieux symboliser sa ville. Et de fait, actif depuis plusieurs années déjà, mais propulsé sous le feu des projecteurs par ce parrainage, Martrel Reeves allait devenir, dans les années 2010, la principale incarnation de la scène rap de Washington.

FAT TREL - No Secrets

Lire la suite...

LIGHTSHOW - Get Well Soon

, 23:13

Dans cette géographie du rap renouvelée qui est celle des années 2010, sur cette carte alternative de l'Amérique où Atlanta est la capitale, où New-York et Los Angeles ont perdu de leur superbe, et où Chicago est aujourd'hui une place forte, Washington a également gagné sa place. La capitale, autrefois marginale dans le rap en dépit d'un substrat sociologique favorable (une population afro-américaine défavorisée conséquente), a fini par imposer ses rappeurs maison à l'ensemble de la nation hip-hop. Outre Wale et, dans une veine plus adulte et classique, Oddisee, citons bien sûr Fat Trel et Shy Glizzy. Et puis, pas très loin d'eux, Lightshow.

LIGHTSHOW - Get Well Soon

Lire la suite...

SHY GLIZZY - Fxck Rap

, 23:23

Souvent quand une mixtape fait le buzz, comme ce fut le cas en 2013 avec la chouette Law 2 de Shy Glizzy, c'est que d'autres sorties avaient préparé le terrain. Dans le cas du jeune rappeur de Washington, en plus du rôle non négligeable joué par son beef avec Fat Trel, ce fut le premier volet de la série Law, sorti pendant l'été 2012, qui orienta les projecteurs vers lui, suivi d'un Fxck Rap meilleur encore, qu'il proposa en décembre de la même année, le jour de ses 20 ans, semble-t-il.

SHY GLIZZY - Fxck Rap

Lire la suite...

FAT TREL - April Foolz

, 23:27

La capitale des Etats-Unis n'a jamais été celle du rap. Pendant longtemps, en effet, les MCs s'y sont montrés rares, Washington restant plus attachée à sa musique locale, la go-go, qu'à ce hip-hop venu d'ailleurs. Mais la situation a évolué ces dernières années, quand le Britannique Mark Ronson a facilité l'émergence de Wale, devenu la star locale, puis quand ce dernier a parrainé à son tour Fat Trel, l'invitant à participer au titre "The Posse Cut (Who Don't)" sur sa mixtape de 2010, More About Nothing, l'accompagnant sur ses propres sorties, comme la remarquée No Secrets, et l'associant à son écurie, la Board of Administration, ou BOA.

FAT TREL - April Foolz

Lire la suite...

SHY GLIZZY - Law 2

, 22:57

Comme le veut la règle chez tous ces rappeurs récents devenus des sensations du Web, la percée de Shy Glizzy a été rapide. Il y a quelques temps, celui-ci trainait encore dans les rues de Washington, et il n'a débuté sa carrière qu'il y a deux ans. Son amateurisme et ses skills approximatives, le garçon les assume, signalant sur la mixtape Law 2 qu'entre le rap et le trap, son cœur balance encore ("1 Foot In 1 Foot Out"), et qu'il est un voyou plutôt qu'un vrai rappeur ("The N Word").

SHY GLIZZY - Law 2

Lire la suite...

LOUIE V MOB - New World Order

, 22:46

C'est une vieille histoire, celle de l'artiste décrié, méprisé, vilipendé en son temps, et auquel l'avenir a pourtant donné raison. A la fin des années 90, en effet, le succès de No Limit ne faisait pas l'unanimité. Avec son rap démagogique et ses productions de série, le label était alors considéré par certains comme une dégénérescence, comme un cancer. Oui mais voilà, 15 ans plus tard, et peu après que son fils ait refondé le label, son patron, Master P, fait un comeback remarqué, et il est révéré comme un modèle par une génération qui se précipite pour collaborer avec lui, et déclamer à pleins poumons des "No Limit forever" !

LOUIE V MOB – New World Order

Lire la suite...

THE MAKE-UP - Save Yourself

, 22:13

Les gens de The Make-Up n'ont pas toujours sorti des disques à la hauteur de leur talent. Comment, en studio, capturer la classe, la sensualité et l’énergie d’un Ian Svenonius ? Comment apprivoiser sur un simple objet ce mélange de rock 50’s et de Black Music d’autrefois, cette mixture où l’on retrouve des bouts de soul, de gospel, de rhythm’n’blues et de psychédélisme, mais passés au filtre du punk hardcore américain ? Comment rendre pertinente autrement que sur scène cette musique où l’on respire à plein poumon les odeurs du foutre et de la sueur ?

THE MAKE-UP - Save Yourself

Lire la suite...

THE MAKE-UP - In Mass Mind

, 22:21

Le rock, c'est bien connu, est une musique que les Blancs ont outregeusement piquée aux Noirs. Ces pilleurs se sont appropriés le rhythm'n'blues des Afro-Américains et l’ont accoutumé aux oreilles de leurs pairs, en changeant la formule en cours de route, histoire d'en faire un produit de masse. Mais avec Make-Up, comme avec d’autres rockeurs à la même époque, Jon Spencer par exemple, c’est le chemin inverse, celui du retour aux sources, qu'on a fini par emprunter.

THE MAKE-UP - In Mass Mind

Lire la suite...