Fake For Real

Depuis 1997 : critiques, dossiers, sélections et autres papiers, dédiés au rap (et parfois à d'autres musiques)
Home

Aller au menu | Aller à la recherche

TES, CRUNC TESLA, LILEA NARRATIVE - L'Eté 36 - 21 décembre 2007

, 11:55

Mine de rien, cela faisait 5 ans que nous n'avions plus de nouvelles de Tes. Ca avait commencé fort pourtant, par un petit buzz autour du EP Take Home Tes et la promesse faite au rappeur d'être le next big thing de l'underground new-yorkais. Une signature chez les Britanniques de Lex Records avait suivi, avec tout ce que cela veut dire en termes d'exposition. Mais depuis X2, un album décevant, tout cela était retombé. Aucun disque n'avait suivi et le rappeur s'était fait plus discret, invisible même, si l'on excepte ses apparitions fugaces sur des albums français comme le Shimmy Shimmy Blade de dDamage et le Nouvelle Chair de Liléa Narrative. Cependant, ces derniers temps, Tes tournait en France. Le concert annoncé au Glaz'Art à Paris ayant été finalement annulé, c'est finalement à Lion sur Mer près de Caen, à l'Eté 36, qu'il fut visible sur scène ces derniers jours.

TES - L'Eté 36 - 21 décembre 2007

Lire la suite...

TES - X2

, 23:00

C'était l'un des disques les plus attendus de l'année, il portait avec lui l'espoir d'un renouvellement du rap underground new-yorkais. Mais pas de bol, ce deuxième disque de Tes est une cruelle déception.

Lire la suite...

TES - Interview

, 22:34

Août 2001 : Hip Hop Section a soudain l'opportunité d'interviewer Tes, l'un des représentants les plus en vue de l'underground new-yorkais. Evidemment, au même moment, la plupart de nos collaborateurs sont en vacances à droite et à gauche, et aucun des fans de Tes que compte notre équipe n'est là pour m'aider. Je dois donc me débrouiller à un exercice inédit : interroger un artiste dont je n'ai encore rien entendu. La qualité des questions posées ci-dessous s'en ressent, mais heureusement pour nous, Tes nous a quand même fourni la matière nécessaire. Ah, sinon, j'ai quand même fini par mettre la main sur Take Home Tes, et ma foi, c'est assez grandiose.

Lire la suite...

TES - Take Home Tes

, 22:51

La nature a horreur du vide. Fin 2000, Company Flow vient à peine de proclamer son split qu'il faut absolument trouver un successeur au mythique groupe new-yorkais qui a fait changer le rap d'époque. Il suffit de peu de temps à la presse (très) spécialisée pour trouver un successeur. Fort de son effrayant piano désarticulé, de sa décomposition en mouvements et de sa voix hallucinée, le titre "Acts of Tragedy" issu du maxi du même nom permit à Tes de se poser rapidement en nouvelle icône du hip hop underground et compliqué.

TES - Take Home Tes

Lire la suite...