Fake For Real

Depuis 1997 : critiques, dossiers, sélections et autres papiers, dédiés au rap (et parfois à d'autres musiques)
Home

Aller au menu | Aller à la recherche

ALL STAR - Starlito's Way 2

, 22:49

Scène(s) rap Dirty South, milieu des années 2000 : Lil Wayne, de La Nouvelle-Orléans, et All Star, de Nashville, deux collaborateurs occasionnels, sont l'un et l'autre des artistes Cash Money. Le premier, cependant, est une star absolue, il est le plus grand rappeur du monde, comme il le proclame lui-même. Tout ce qui vient de lui, albums, collaborations ou mixtapes, est attendu avec impatience et avidité comme une manifestation du messie. Tandis que l'autre, qui traverse une période difficile de sa vie au niveau personnel, et qui n'est pas une priorité pour son label, se languit et voit sa carrière péricliter. Alors, puisqu'on ne l'autorise pas à sortir de projet officiel, celui que l'on appelle aussi le Cashville Prince, Jermaine Shute de son vrai nom, décide de gérer ses frustrations avec la série des Starlito's Way.

ALL STAR - Starlito's Way 2

Lire la suite...

STARLITO - Renaissance Gangster

, 23:20

Jermaine Shute, on le sait, a eu deux carrières. Tout d'abord, le rappeur plus connu sous le nom de Starlito a semblé évoluer en première division des scènes Dirty South. Il s'est fait connaître en 2005 avec "Grey Goose", un single où le All $tar Cashville Prince évoluait aux côtés de Young Jeezy et de Yo Gotti. Il fut un temps le protégé de Lil Wayne et il signa sur Cash Money. Il côtoya aussi Gucci Mane, et livra une mixtape commune, Starbucks, avec le rappeur phare de sa bonne ville de Nashville, Young Buck. Et puis, sa carrière ne décollant pas, il retourna vers l'underground, où il sortit des albums et mixtapes très souvent appréciés par la critique, mais pas assez grand public pour connaître le succès.

STARLITO - Renaissance Gangster

Lire la suite...

STARLITO - Black Sheep Don't Grin

, 22:57

Il fallait être attentif jusqu'au bout, en 2014. Vers la mi-décembre, en effet, alors que tous les médias de la Terre avaient déjà révélé leurs sélections de fin d'année pour que les gens puissent faire leurs emplettes de Noël, plusieurs rappeurs importants sortaient leurs derniers projets, mixtapes ou albums. Parmi eux, Starlito, un homme qui, depuis pas mal de temps déjà, privilégie la qualité aux démarches marketing. Le 15 du mois, il proposait lui aussi sa dernière livraison, Black Sheep Don't Grin. Et en effet, il fallait ne pas la louper celle-ci, car elle pourrait bien être l'une des meilleures, à ce jour, du précieux rappeur de Nashville.

STARLITO - Black Sheep Don't Grin

Lire la suite...

DON TRIP & STARLITO - Step Brothers

, 15:07

La cote solide dont bénéficie aujourd'hui Starlito, à défaut d'un succès public pour lequel il semble ne pas être taillé, doit aussi à son association réussie avec un autre homme issu du Tennessee, une de ses figures émergentes, à savoir Don Trip, de Memphis. Ainsi, en 2013, au terme d'une année riche où le rappeur de Nashville s'est distingué également avec ses Cold et Fried Turkeys, a-t-on vu le deuxième épisode des aventures des Step Brothers bénéficier d'un intérêt certain à travers les réseaux et médias du rap. Cependant, comme souvent en pareille situation, si cette suite avait été si attendue, ce n'est pas tant pour ses vertus propres, mais parce que l'édition d'avant, déjà, avait marqué les esprits.

DON TRIP & STARLITO - Step Brothers

Lire la suite...

STARLITO - Cold Turkey

, 22:48

On ne comprend pas Starlito si l'on ne connait pas un tant soit peu sa biographie. Celui dont le vrai nom est Jermaine Shute n'est, en effet, pas né d'hier. Vanté au milieu des années 2000 par Young Buck, seule star du rap originaire de sa ville de Nashville, celui qui se faisait appeler alors All Star, the Cashville Prince, et donnait dans une trap music de saison, décrocha un contrat chez Cash Money. Malheureusement, le label de Birdman et de Lil' Wayne ne donna jamais suite. Aucun album ne sortit, et le rappeur, amer, et un temps dégoûté par le rap game, dût emprunter un chemin plus ardu, celui de l'indépendance, via sa propre structure, Grind Hard, celle-là même où il sort en 2013 ce très bon Cold Turkey.

STARLITO  - Cold Turkey

Lire la suite...